La bande de Gaza manque de fioul, nécessaire aux hôpitaux, et de médicaments

L’ONU s’est dite « profondément préoccupée » par la pénurie de financement de son budget d’urgence, qui soutient quelque 250 infrastructures vitales.

Les Nations unies sont en manque de financement pour payer le fioul nécessaire aux hôpitaux, aux points d’eau et autres infrastructures vitales de la bande de Gaza, a fait savoir l’Organisation mercredi 22 août. Rosemary Di Carlo, secrétaire générale adjointe aux affaires politiques, a confié au Conseil de sécurité que la récente escalade de violences entre Israël et les Palestiniens « menaçait de faire plonger Gaza dans la guerre ».

Les membres du Conseil tenaient leur réunion mensuelle sur le conflit israélo-palestinien alors que des pourparlers sont en cours sous l’égide de l’Egypte et de l’ONU pour stopper la violence et répondre à la crise humanitaire dans la bande de Gaza.

Publicités