Ne vous cramponnez pas dans le passé

« Il y a dix ans, la meilleure amie d’une dame était partie avec son mari et ils vivaient apparemment un bonheur sans nuage. Ils habitaient dans une belle maison et s’offraient des vacances de luxe. Aucun des deux n’avait manifesté le moindre remords ni fait la moindre tentative de réconciliation avec elle. Pendant ce temps, cette pauvre femme revivait sa souffrance jour après jour et se cramponnait de toutes ses forces à son passé.

Elle s’approcha de moi et me dit, indignée : “Vous dites qu’il faut pardonner…! Vous voudriez que je leur pardonne d’avoir gâché ma vie…?”

Elle pensait à tort que s’accrocher à son amertume était une façon de se venger, alors que cela ne faisait qu’ajouter à son malheur. Garder de l’amertume dans son cœur, c’est comme avaler un poison et s’attendre à ce que l’autre en meure.

Je lui dis : je vois en vous une personne en détresse qui brandit un bras en l’air, le poing serré, mais la main puissante de Dieu vous enserre fermement le poignet. Vous ne vous accrochez même pas à Dieu, c’est lui qui vous tient. Votre autre bras vous tire vers le bas alors que vous vous cramponnez au passé. Pourquoi ne lâchez-vous pas le passé pour vous accrocher de toutes vos forces à Dieu…? Vous ne réussissez qu’à vous faire du mal.

– Mais vous ne vous rendez pas compte à quel point ils m’ont fait souffrir…! protesta-t-elle.

– Et ils continuent à le faire…! Le pardon est le moyen que Dieu nous donne pour faire cesser la souffrance. Quand vous lâchez le passé, il n’a plus d’emprise sur vous et vous pouvez entrer dans une relation d’intimité avec votre Père céleste qui vous aime.”

Elle suivit mon conseil. Le lendemain matin, alors qu’elle chantait dans la chorale de l’église, tous ceux qui la connaissaient furent frappés par le changement sur son visage. »

Aujourd’hui, je prie pour vous, qu’avec l’aide de notre Dieu vous réussissiez à lâcher prise sur vos situations douloureuses et à vous accrocher de toutes vos forces à Dieu.

Voici la promesse de Jésus pour vous : « L’Esprit du Seigneur, de l’Éternel, est sur moi parce que l’Éternel m’a consacré par onction pour annoncer de bonnes nouvelles aux pauvres ; il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux déportés la liberté et aux prisonniers la délivrance. » (Lire Ésaïe 61.1.)

Que votre journée soit remplie de sa présence. Que sa paix et son amour vous inondent.

Publicités