Cibitoke : Plus de 80 demandeurs d’asile congolais accueillis en une semaine

Huit familles congolaises composées de 39 personnes de la communauté Banyamulenge ont passé la nuit de jeudi 30 août au bureau de la commune Rugombo de la province Cibitoke. Ils viennent du groupement de Bijombo, territoire d’Uvira, dans la province du Sud-Kivu en RDC. Ils disent avoir fui les attaques menées par les rebelles Maï-Maï contre la communauté Banyamulenge basée dans les localités de Kajoka, Kanono, et Bugogoma.

« Nous venons de passer plusieurs jours dans la forêt. Les Maï-Maï nous ont volé tous nos biens, détruit nos maisons et certains membres de notre famille ont été tués.» déplore Zahabu Mwungura, l’un des demandeurs d’asile congolais. Il affirme que ces rebelles ciblent particulièrement les Banyamulenge. Il appelle le gouvernement du Burundi à leur offrir l’asile et à assurer leur sécurité.

Muhoza, également demandeur d’asile, s’inquiète de la sécurité de leurs proches restés au Congo. «  Je crains qu’ils soient tués ». Il exhorte le gouvernement congolais à assurer la sécurité des résidents de Bijombo. Selon lui, ils sont exposés au danger.

Ulimwengu Niyonzima, secrétaire de la commune Rugombo, affirme que plus de 80 demandeurs d’asiles sont arrivés en une semaine dans sa commune. Ils sont été conduits au site de Cishemere, dans la commune Buganda. « La bas, ils sont assistés par le HCR ».

M. Niyonzima indique que sa commune ne peut pas payer le transport vers le site de Cishemere. Et de demander au HCR de mettre en disposition des véhicules pour le déplacement.

La plupart de ces demandeurs d’asile viennent des localités de Minebwe et de Muramvya.

Publicités