Levi Strauss s’engage dans la prévention de la violence par armes à feu aux Etats-Unis

Après la tuerie du 14 février de Parkland, Delta Airlines, United Airlines, Hertz ou MetLife avaient annoncé qu’elles mettaient un terme à leurs partenariats avec la NRA.

Sept mois après la fusillade au lycée Stoneman Douglas de Parkland, en Floride, qui a ravivé le débat sur les armes à feux aux Etats-Unis, Levi Strauss & Co, la marque de vêtements américaine spécialisée dans le jean s’engage pour le contrôle des armes aux Etats-Unis.

Dans un texte publié sur le site du magazine Fortune, Chip Bergh, le PDG et président de Levi Strauss, écrit que son entreprise « ne peut pas rester silencieuse lorsqu’il s’agit de questions qui menacent le fondement même des communautés où nous vivons et travaillons ». Il poursuit son explication : « Vous vous demandez peut-être pourquoi une entreprise qui ne fabrique ou ne vend pas d’armes à feu s’immisce dans ce débat, mais pour nous, c’est simple. Les Américains ne devraient pas avoir peur de la violence liée aux armes. C’est une question qui nous concerne tous. »

Publicités