Manger cru, c’est bon pour la santé ?

img_20190107_213824_292

Nutrition. Le crudivorisme est en vogue et promet des apports nutritifs et gustatifs au top. On s’y met ? Les atouts

Les atouts

Avant tout, le capital micronutritionnel est quasi optimal, à condition que les aliments soient frais : de nombreuses vitamines (B, A, C) sont vulnérables à la chaleur, d’autres, ainsi que certains minéraux et acides gras comme les Omega 3, se dissolvent dans les milieux de cuisson (eau, gras…). Crus, les aliments conservent aussi des enzymes qui favorisent leur digestion. Enfin, en zappant toute cuisson, on évite la formation de composés toxiques dans certains aliments comme les viandes, certaines huiles…

Les inconvénients

L’exposition aux microbes et bactéries est plus importante : s’ils ne sont pas consommés frais et manipulés avec des règles d’hygiène strictes, les aliments fragiles (viandes, œufs, poissons, fruits de mer ou encore lait cru) peuvent développer des germes à l’origine de graves intoxications alimentaires. Quant aux fruits et légumes, leurs fibres crues peuvent irriter les intestins et générer douleurs et ballonnements, voire des troubles du transit. Enfin, certains micronutriments comme le lycopène de la tomate ne se révèlent qu’à la cuisson !

Conseils pour en profiter

Pour éviter toute contamination bactérienne, il faut d’abord redoubler de précautions : consommer frais, ne pas rompre la chaîne du froid, laver mains et ustensiles…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s