Ikanguro

« Ijambo ry’Imana ni itara rimurikira ibirenge vyacu » atajambo ry’Imana twogendera mu mwiza w’umuzimagiza. Nico gituma tuzoguma twibukanya ijambo ry’Uhoraho ryo mumadini yose, amashengero yose kugirango abisezerano n’abandi bose baronke umuco. Tange ijambo ry’Imana wahawe kuko ngaha mugihugu no mu mahanga abarundi turakeneye umuvyuro, ikanguro kugirango abantu bose batakambire Imana mukuri no mu Mpwemu. Bantu mwese ni mugire ibicaniro vy’amamasengesho mungo no mu mu hana iwanyu maze twese twambaze Imana yo mwijuru itabare uburundi. Murashobora gukoresha ikirangaminsi c’amasengesho y’abisezerano dusanzwe dukoresha kugirango iminsi yose habe hariho abarundi bari imbere y’imana:

Umunsi            Intara Ibihugu
Kuwa Mbere Bututsi-Mugamba Bulaya
Kuwa Kabiri Buragane-Kumoso Aziya-ostraliya
Kuwa gatatu Amasengesho ya twese Twese
Kuwa Kane Kirimiro-Buyogoma Afrika
Kuwa gatanu BuyenziBweruBugesera Canada
Kwisabato Imbo-Mirwa Amerika
Kuw’Imana Amasengesho ya twese  Twese

CANTIQUES KIRUNDI

https://awmach.org/bibles/BLS/ge

TWIBUKANYE INGENDO IRANGA UMUKRISTO ARINDIRIYE ISEZERANO RY’IMANA KUBURUNDI BUSHASHA BW’ISEZERANO.

Nkuko vyamye kuva na mbere hose, abarongozi b’Ihanga ry’Imana barobanurwa n’Uhoraho kugira ngo bame na ntaryo bitaho itunganywa neza ry’imirimo n’imibereho myiza mu kubaho kw’ihanga Imana yatoranije. Ntituzohengeshanya na ntaryo gushikiriza abana b’Imana ingendo Imana yacu ishaka yuko abana bayo, abizera ivyo yavuze vyose, n’abifatanije n’ubwoko bwabo yobaranga mu kubaho kwabo kwa minsi yose.

Aha rero twagomba kwibutsa abagize ihanga ry’Imana ry’abarundi bose yuko Abisezerano atari umugambwe canke umuhari w’ikuburiro aho uwariwe wese azana ibihumanye, ibihuha, urusaku canke ivyiyumviro bifatiye ku moko, ku ntara canke kumadini. Ivyo ntakibaza bifise mu bantu biteguriye kwinjira muburundi bushasha bw’isezerano.

Uwumvise umugambi w’isezerano ry’Imana kubarundi umuroka,akaba abona yuko yova ku Mana akagenda, yogenda amarembe twebwe twarasambuye ibiraro bidusubiza inyuma muburetwa bwa Satani. Imana yacu yakoresheje imirindi y’abanyamibembe mukwirukana ingabo zari zugarije ubwoko bwayo, iracari kungoma, kandi ya Mana yatikije Sodoma na Gomora igakiza abayubaha ninayo yatugiriye Ubuntu iratwitoraniriza. Tuzofatanya rero n’uwemeye kugendera mumategeko duhabwa n’Uhoraho ariwe Mana yacu.

Ni mwame mugavye mwibuke icitegererezo ya nkuru Yesu yatubariye kuri za nkumi cumi twebwe abemera.

– Abisezerano ni abantu bamogoreye gushira imbere Imana n’umugambi wayo ifitiye igihugu c’Uburundi n’abarundi bose aho twiteze yuko abana n’uburundi bose bazobana mumahoro, urukundo , ukwubahana n’iterambere mu bumwe ntagere. Ivyo twatanguye kuvyimenyerezamwo muri iki gihe turiko turitegura gushika muri ico gihugu c’isezerano.

-Hoba hariho abiyumvira yuko baje mwisezerano kugira bashobore kwironderera inyungu zabo canke barondere ibibanza vyobafasha gushika kuvyo bagamije gushikako bidahuye n’umugambi w’Imana. Abo ntibazotera imbere kandi uko binjiye niko bazosohoka kuko umugambi w’Imana ukingiwe na mwene wo n’inkota yinkomezi. Ntushobora kuburizwamwo canke ngo usibe kuja mungiro kubera umuntu canke akarwi kabantu. Abo bose bazosanga bariko bararwanya Imana kandi bazogira ingorane. Ntawushobora gisambura igikorwa c’Imana canke ngo akiburizemwo kuko ivyo Imana yagenye vyose bitegerezwa gushitswa vyanse bikunze.

– Mumugambi w’Imana ntihaba ubusimbirahamwe canke ngo habe uburwiburwi bufise ivyiyumviro bipfuye canke bidafise intumbero yo gukiza igihugu. Hariho ibikorwa bitagira ikibanza nko kukoresha amareba no gupfumuza, gukoresha ibiyovyavyenge, ubusuma n’uburyarya, gukoresha ububeshi, iterabwoba canke guhohotera ikiremwa muntu. Abafise imigambi nkiyo bokwironderera ahandi baja, mugabo ntaho bazosigira Imana, canke bakihana kugira ngo bahindukirire Imana maze bakirwe nkabana b’Imana kugira ngo tubandanye urugendo.

– Ntimurandurwe imitima n’ivyigira imisozi, n’ivyigira ibihambaye. Vyose ni ubusa gusa imbere y’Uhoraho bizoshonga nkurubura kuzuba kuko umuriro w’Imana hagati mu bana bayo uratongongora ibikorwa vya wa murwanizi aho biva bikagera.

– Ntuze ukangwe n’abavuga nabi abisezerano canke abatabaha icubahiro cabo bakwiriye. Na Yesu yari Umukiza, Uhoraho n’Imana y’ubushobozi baramuvuze nabi gushika naho bamugambanira. Natwe tuvyitegurire mugabo twame tuzi yuko atawuzodushikura mukiganza c’Isumba vyose kuko yasezeranye kuturwanira kuko izodukoresha ivyubuhizi nkuko yatwitoranirije.

– Abisezerano twuzokwama tuvuga ivyiza Imana yakoreye abarundi bose ikabatoranya kuba ubwoko bwayo, ihanga ryayo , isirayeri yakabiri.

-Ntimuzobabazwe n’abiyitirira amasezerano mugabo batifatanije namwe kuko Imana yasezeranye kwihesha icubahiro no kubagirira imenyekanisha ikoresheje ivyamwa mwama, ibiti n’amabuye, eka abatazi ivyisezerano mbere n’ababarwanya.

Abisezerano ntituzigera twivanga n’abanyavyaha biba, bakica, bagasambana, bakagendera muzindi mana n’ibibumbano, bakanywa ibiyovyabwenge canke bakigisha urwanko rufatiye kumacakubiri y’ubwoko, intara n’amadini. Tuzokwama duharanira na ntaryo ukwishira n’ukwizana kw’abarundi bose, ubwoko bwose, intara zose nabemera Imana mukuri no mu Mpwemu bose. Abo mwisi nibaba bategera ingenzi, inzirakarengane bakazitwara ubuzima, canke biyadukiza bagahohotera ubuzima bwa kiremwamuntu, bagapfunga, bakica baragowe cane kandi abisezerano bahamagariwe guhaguruka bakarwanira ukuri, amahoro n’iteka kuri bose.

Uwo bizankira kugendera kumategeko agenga abisezerano wese ntaze abambike urubwa mukuvuga ayamuhe canke mugukora ibiterasoni aze yitakambire n’umuryango wiwe aterereze amasengesho akizwe canke aze asezere aje kwifatanya ma Farawo canke n’abasa nabo kuko abisezerano ntitwoshobora kwishushanya n’iyi si ngo tuve muntumbero y’Imana.

Ntimugasamazwe n’abadashinze imizi muri Kristo Yesu canke ngo bafate inzira zidatumbereye ngo babahendeshe ibitito n’imigani ikecuye. Isezerano ryanyu riri kurugi kandi abazi kurereka barabona yuko ibimenyetso vyose kugira isezerano ryanyu rishitwse biriko birakurikirana uko vyahanuwe kandi abisezerano tugira tuti  » Mana ntaho tuja utajanye n’ihaga ryawe ». Ntitujana rero n’ivyiyumviro vy’umuntu canke n’akarwi kabantu, mugabo tugendera kuco Imana yatubariye. Mbwire gito canje gito c’uwundi cumvireho.

-Iri Jambo ry’Imana twama tuvuga si amajambo twigenera, twifondera ngo tuyahe intumbero twishakiye.

Ijambo ry’Imana nti riri (négociable) ngo uriconjore kugira ngo uryubake uko ugomba, ngo ugire ivyo ukuyemwo canke wongeyemwo kugira ngo urihe intumbero ushaka.

-Ntawushobora kuvuga ngo bamugirishe inama maze agire ico yemeye nico ahakanye kuko Ijambo ry’Uhoraho ari rimwe kandi ritagaburwa. Bibiliya itubwira yuko iryo Jambo ari nkinkota ishobora kugabura inyama n’umusokoro, rirahambaye kuko risenyura imisozi rigasatagura ivyigize urutare.

-Ijambo ry’Imana ntirigira imbibe ntawushobora kurizibira canke ngo ari tosekaze kuko na satani arirwanya akoresheje abadayimoni, ibinezereza vy’iyisi, ubukunzi bw’inda n’amafaranga vyaramutaye kuwamazi.Aranateza ubukene, indwara, imivurunganon’intambara kugira ngo abana b’Imana bate bomoke mugabo ijambo ryayo riguma ari ikimuri kimurikira baryemeye n’abatoranijwe bose.

-Abakunzi b’ukuri baguma biyongera mu Burundi no kwisi yose.

Duhamagarira abahishuriwe bose Uburundi bushasha bw’isezerano kwama basenga iminsi yose bataramuza indyadya, intakebwa zo mumitima, abasuma n’abambuzi, ababeshi n’abama bashaka gucanishamwo abana bo mw’ihanga ryera ry’Imana.

-Musenge cane kugirango ba yuda babure isaganirizo,

-Musenge cane kugirango Farawo n’ingabo ziwe amakurudumu y’imikogote yiwe akomeze kwuguruka no gusanzara,

-Musenge cane kugirango abana b’inzoka n’abadayimoni bashaka kwinyegeza mwihanga ngo barisambure baririmwo basendwe,

-Musenge cane ngo udutima twuburyarya , uburiganya no kwiyorobeka tugaragare kandi turandurwe mwizina rya Yesu,

-Musenge cane kugira ngo icarico cose cokwambika urubwa, ibara canke kikaboneka nkagasembwa kw’ishengero n’ihanga ry’abarundi Umwami wacu Yesu Kristo yatoranijwe biranduranwe n’imizi.

-Musengenge cane kugirango ivyo Imana yihanikirije abo mwihanga ryayo vyose ntibivanwe mubanyamahanga ngo bizanwe mwihanga ryayo ivyo navyo bikaba ari icaha cose n’igisa nicaha: amacakubiri afatiye kumoko, intara, amadini, ubusambanyi, ubwicanyi, ubusuma, ububeshi, ….

Maze abizeye Imana n’abizera amasezerano yahaye ihanga ry’abarundi aho bari hose basengere ababoshwe nako kabi kivyaha mbere babere icitegererezo c’ingeso nziza n’urukundo abizera bose.

-Abisi nabandi banyamahanga binyegeza muri politike bashize umwana w’umuntu hejuru bakamugira ikigirwanama bamaramare maze twebwe dukomeze gushira Imana yacu yo mwijuru hejuru kugira ngo itugendere imbere kandi itumurikire,

-Abisi bagendeye mumwijima w’umuzimiza mu bukozi bw’ikibi twebwe tugendere mumuco wa Mpwemu Yera.

-Abisi bagendeye mubabwirizwa bikoreye canke bahawe na kameremere kabo twebwe turongorwe kandi tumurikirwe n’ijambo ry’Imana.

Igihe kirageze yuko twitandukanya n’ayandi mahanga twiyubare ntitugendane n’abadashaka guhimbara Imana kuko tugire twambuke yorodani.

-Twiyubare cane ntituvangingwe ngo tumerenkaya nyondwe yumiye kurushato inka yabazwe kera,

Turateye akamo umuntu wese azi yuko yifatanije n’ihanga ryera r’abarundi bisezerano, kwihana kwezwa no guhindukirira Imana; Umurundi wese aho ava akagera, kwihana, guhinduka no kwifatanya n’ihanga ryera ry’Imana kugira ngo twese dukorere Uburundi bushasha bw’isezerano.

Amahoro atomenywa n’uwariwe wese amwe ava ku Mwami wacu Yesu Kristo asage imitima yanyu mwese!

Dusenge

– Mwami mana yacu turasengeye, abarwariye mumihana iwabo no mubitaro bitandukanye, Turasengeye Mana yacu abari mukutamenya maze bagakora ibigabitanyo bitandukanye, turasengeye ababoshwe n’ivyaha bakaba bari mu ngoyi za Shetan; turasengeye isinzi ry’abarundi a bapfungiwe mumabohero atandukanye yo mugihugu cacu c’Uburundi n’imiryango yayabo yasigaye mumibabaro ntangere,Turasengeye imiryango yahekuwe, impfuvyi, abapfakazi; abaturatura kubera umutekano muke, impunzi, abashonje n’abugarijwe n’ubukene, turasengeye kandi abarundi isinzi bangajwe, abagorewe mumakambi y’impunzi n’abaturatura bose kugira ngo Mwami wacu ugire ico ukoze bagaruke mugihugu no mumiryango yabo. Turagutakambire Mwami wacu kugira ngo wongere inkomezi ubwoko bwawe, indongozi, abadiyakoni n’abitangiye igikorwa cawe kugira ngo ubambike inkomezi maze bashize kuco wabasezeraniye. Tubisenze mwizina ry’ubushobozi rya Yesu Kristu, Amen!

Ni dusangwe Imana, Uburundi n’Abisezerano !

Dr. Merlin Dusengumuremyi.

INGENE AMASEZERANO Y’UBURUNDI YARWANIJWE KUVA KERA MUGABO UBU AGIYE GUSHITSWA. 

Twebwe Abisezerano twahagurutse ngo duhagararire amasezerano Uhoraho yahaye ihanga ry’abarundi kuko Satani akoresheje abantu batandukanye yarayarwanije cane kugira ngo ayaburize kandi n’ubu akiriko.
1. Leta z’uburundi uko zagiye zirakurikirana zararwanije amasezerano zivuye inyuma mbere zigakoresha imvugo zikarishe ngo abavuga ivyamasezerano ngo ni:
– Aba tribalo-terroristes.
– Integristes religieux.

-Intagondwa
– Basenga barigusa.
– Bigisha amapolitike yurwanko n’amacakubiri.
Maze nyamaleta yarapfunze abantu benshi zibagiriza ngo bagumutse abandi baranyuruzwa baricwa kaba akamizwe ningoma. Babuza abantu gusengera Imana mumihana iwabo canke kuvuga ubutumwa bw’umwuzuzo, ukwihana no gutunganya rwose.
2. Amadini nayo nyene yarahagurukiye igikorwa co kurwanya amasezerano, amwamwe mbere akoresha imvugo ya leta ityoza amasezerano mbere bongerako ngo:
– Imana ntikivuga ngo ivyo vyari mubihe vyakera.
– abavuga ivyamasezerano barwaye mumitwe canke ngo no ukwemera ibintazi.

-Kirazira kuvugishwa canke kuvuga ivyerekanywe ngo birasambura amashengero,…
– amasezerano ntabaho kuko aho yavugiwe ni kera.
3. Imirwi n’abantu kugiti cabo bararwanije amasezerano mukuyatitura:
– Hariho abantu bivuga ngo nibo bonyene ngo Imana yatoranije ngo bazorongore igihugu, ukumva umuntu aradutse ngo ni jewe Imana yatoye isiga amavuta nibindi…izo ni impwemu zihumanye. Na nubu abo bantu barahari.
– Imirwi iyi canke iriya ikiyita ngo niyo yene amasezerano ngo twebwe gusa….ngo nitwebwe Imana yaraze igihugu c’amata n’ubuki…
-Hariho mbere n’abumvise ivyamasezerano bantagura kugabangana ibibanza ingene bazotwara, bapanga abantu babo n’ubundi bushizi bwisoni bujanye no kwipfuka urushato rw’intare batarayica.
4. Satani nawe uretse  gukoresha ama leta, amadini n’abantu kugiti cabo nawe nyene ntiyatanzwe, yarihagurukiye maze asuka mu barundi urwanko n’inzigo vy’amacakuriri yamoko, amadini n’intara. Maze uburyarya no guhemana vyaka indaro mugihugu. Ninaco gituma tubona ibiteye isoni bikorerwa mu migambwe, mu mihari, mu madinini mbere n’amashirahamwe adaharanira ivyicaro vya politike canke andaharanira inyungu. Hose uhasanga ukuboko kwa shetani.
– Yazanye inyereko n’ubuvugishwa bwibinyoma mu bantu mbere atuma abantu batangura gutinya ivyamasezerano abanda batangura kunebagura ivyo Imana baja mukuzazanirwa.
– Hari abiyitirira amasezerano maze bakicana ( muribuka abari mumirwi yarwanya leta amabi bakoze bamwe bakica abari baje kubafasha urugamba abanda bakarengera ku ncabwenge ziri muribo bagasasika bababesheye ngo ni ibihemu, mbere murabe nubu abategezi biyita abanyamasezerano bagakoresha ibikorane uko umwaka utashe murabe ivyo bariko barakorera abarundi n’uburundi. Baratoteza, bakica bakanagaza turetse kwuzuza abantu mumabohero)Ivyo ni ibikorwa vyo gusiga iceyi umugambi w’Imana mugutitura ivy’Imana ngo urufatiro rw’amasezerano ruzimangane.
– Nubu satani ntaraheba kuko hariho imirwi yabantu yiyitirira amasezerano kandi igakorana n’ubwo butegetsi bwica, bukangaza, bugasahira mbere buriko burajana igihugu mumuzimiza.
-Uyu munsi nyene hariho ibikoresho vya Satani nyene vyinyegeze mwihanga ry’Imana nyene vyiyitirira aya masezerano bigahindukira bikavuga nabi abarongozi bo mwihanga mu guca inkokora abantu ngo ivyo bintu vaba naka ntaho bizoshika, ngo ba naka bakorana n’ubutegetsi n’ibindi bihuha bibiba urwanko, ukwinubana n’ukwihebura.
-Mwomenya yuko mugukorera amasezerano hazoza n’izindi ndyadya zizi kwiyorobeka ngo zije ngo mufatanye urugendo mugabo atayindi ntumbero zifise atari ugushaka kuburizamwo umugambi w’Imana. Naho biri uko ni ukubaraba mukabasengera maze mukababwira uti uyo siwo mugambi Imana ifitiye abarundi bose.

MUKURANGIZA

Naho biri uko turazi yuko ivyo Imana yasezeranye bitazobura gushika. Abisezerano bahisemwo kubohoza ayo masezerano Umwansi satani agomba kuburizamwo mugusasika inganda, mugusiga urumbwa no gutitura ivy’Imana.
1. Amasezerano nayo abarundi bose bo mubwoko bwose, bo muntara zose eka no mumiryango yose. Si ayo umuntu canke umurwi wa bantu. Mbere duhamagarira abarundi bose kwihana, kwiyeza no kwitwa abisezerano ntimugaterwe isoni n’ubwaba no kwitwa abisezerano kuko ni iteka Imana yo mwijuru yabateye.
2. Usanga kubera abagenzi, amashure n’ubwenge bwinshi ufise bikugora gutahura ivyamasezerano nkuko vyavugishijwe n’Imana, ntibiguhagame. Ni upfume hoho wugurura amaso yawe y’umutima maze urabe igihugu c’Uburundi mugabo ntubone inva n’ibinogo rusangi vy’abarundi isinzi bishwe kuva 1962, 65, 68, 69, 72, 88, 91, 93, …. gushika uyu munsi zuzuye igihugu cose. Ntubone impfuvyi n’abapfakazi n’abarundi isinzi bangajwe, ntubone ibiziga bireremba munzuzi, ntubone ubukene, inzara no guturatuzwa n’ayandi mabi yose yamye yugarije abarundi, mugabo nyabuna urabe Igihugu c’Uburundi cuzuye amahoro n’umutekano kuri bose, igihugu abarundi bo mubwoko bwose babana nkabavugana buzuye urukundo, igihugu umurundi wese afise ibifungurwa bikwiriye, uburaro bwiza, ubutunzi kuri bose, ubutungane kuri bose… Ni ubone Uburundi ari I paradizo yo ngaha kwisi maze wibwire uti ico nico gihugu twese dushaka, UBURUNDI BUSHASHA BWISEZERANO.
Urakoze kugira iyo sanamu nziza yigihugu cawe cakwibarutse ugiye gukorera w’ifadikanije n’abisezerano , Yesu aguhezagire!

Imana-Uburundi-Isezero

Dr Merlin Dusengumuremyi,
www.abisezerano.com

Hariho abibaza ngo kubohoza igihugu ugakangurira abantu kwubaha Imana ngo ni « Intégrisme religieux » ntutinye abo ni ukutamenya. Uranite nawe muri ONU

 


ABISEZERANO

  1. Introduction

Nous hutus, tutsis, twas, ganwas, descendants des parents d’ethnies différentes ainsi que les étrangers vivants au Burundi ; sommes tous frères et sœurs. Nous formons tous ensemble la nation burundaise qui est fatiguée des oppressions et des souffrances, résultant des crimes répétitifs observés au pays depuis son indépendance. Les crimes qui ont occasionné ces crises burundaises trouvent l’origine dans des différentes formes de discrimination, de dictature, d’atteinte à la vie humaine, de la corruption et de malversations économiques qui ont toujours caractérisé les leaders burundais. Ces derniers ont développé l’esprit de se servir plutôt que servir le peuple qu’ils dirigent, et l’esprit de diviser pour régner pour l’éternité.

Or, nous sommes tous convaincus que les burundais de toutes les appartenances ethniques, politiques, religieuses et régionales, sommes tous un peuple choisi et élu de Dieu. Nous sommes appelés à corriger les erreurs et les tares du passé et transformer notre nation et la terre burundaise qui est un don de Dieu le Tout Puissant, en paradis terrestre. Nous sommes appelés à asseoir une paix durable pour tous.

Pour y arriver, Il fallait faire quelque chose car nous pensons comme Desmond Tutu que « Si tu es neutre dans les situations d’injustice, alors tu as choisi de prendre la partie de l’oppresseur ». C’est pour cette cause que le mouvement ABISEZERANO est né.

Vues les forces négatives qui pullulent en général dans la région des grands lacs et au Burundi en particulier, le mouvement ABISEZERANO a trouvé nécessaire qu’il doive se doter d’une force armée constituée d’hommes et de femmes professionnellement formés et qualifiés pour protéger les intérêts de la nation burundaise, sans discrimination aucune.

Le mouvement ABISEZERANO ainsi que sa force armée a vu le jour en date du 15 Février 2014, à Bujumbura. La devise du mouvement est : Dieu, le Burundi, et les enfants de la promesse (ABISEZERANO).

  1. Qu’est-ce que ABISEZERANO

ABISEZERANO est un Mouvement politique qui regroupe les burundais, toutes les ethnies confondues, fermement engagés à travailler avec détermination pour que le pays retrouve le développement intégral décent, et pour qu’il soit un pays où règnent la paix et la sécurité véritables et durables pour tous.

Nous savons bien comme Françoise Giroud, que : »Les révoltes qui se manifestent par les armes, on peut les mater. Celles qui naissent et se propagent par l’esprit sont insaisissables. » C’est dans cette logique que le mouvement a aussi une dimension spirituelle et idéologique de grande importance.

L’armée de ce mouvement s’oppose à toutes les formes de discrimination ethnique, religieuse, régionale, politique ou autres. Il se veut rassembleur de tous les barundi.

Pour reconquérir la paix et la stabilité perdues, le mouvement ABISEZERANO prône le retour de tous les citoyens du pays aux valeurs morales et religieuses fondamentales basées sur ce qui a dans le passé caractérisé la nation burundaise, car « L’obscurité ne peut pas chasser l’obscurité ; seule la lumière peut faire cela. La haine ne peut pas chasser la haine ; seul l’amour peut le faire. La haine multiplie la haine, la violence multiplie la violence, et la ténacité multiplie ténacité. » Le mouvement ABISEZERANO s’inspire de cette vérité universelle du discours de Martin Luther King, Jr ; Strength To Love, 1963 Car le mouvement ABISEZERANO croit aussi en la philosophie de Nelson Madiba Mandela qui dit que « si les individus peuvent apprendre à haïr, ils peuvent apprendre aussi à aimer car l’amour touche plus naturellement le cœur humain que son contraire. »  C’est dans cette optique que le mouvement ABISEZERANO envisage remettre le Burundi sur les rails de la vérité, l’amour et le bien être des burundais et tout le monde qui y vit. Dieu qui est le père de toutes les valeurs morales supérieures est au centre du mouvement ABISEZERANO pour ramener le peuple aux valeurs fondamentales, l’amour et le respect de la patrie et des citoyens ensuite.

  1. Contexte de creation
  • Vu la Constitution de la République du Burundi ;
  • Vu l’Acte Constitutif du mouvement ABISEZERANO du 15 Février 2014 ;
  • Considérant la Charte Africaine sur la démocratie, les élections et la bonne gouvernance ;
  • Constatant que depuis son indépendance en juillet 1962, le Burundi a connu des crises répétitives à caractère politico-ethnique, qui ont emporté des milliers de vies humaines au sein de la population civile et des corps de sécurité, principalement dans les années 1965,1966, 1969, 1972,1988, 1993-2002 et même actuellement ;
  • Constatant le sabotage de tous les Accords pour la Paix et la Réconciliation du Burundi et des autres pactes sociaux ;
  • Constatant que les autorités burundaises ont toujours passé outre et violé les textes fondamentaux régissant la République du Burundi et s’étant adonnées à tuer, emprisonner, violer, torturer par des actes des tueries ciblées et exécutions extrajudiciaires, les arrestations et emprisonnements arbitraires, et toute formes de violation de droit de l’homme ;

 

  • Constatant que les autorités du pays refusent le droit d’informer et de s’informer, d’expression, de l’épanouissement social, de l’équité aux biens publiques, et bien d’autres formes de droits ;
  • Constatant le rétrécissement des libertés publiques et de l’espace politique ;
  • Vu que toutes ces crises ont toujours plongé le Burundi dans l’instabilité politique, sécuritaire, économique et sociale ;
  • Constatant que le comportement des autorités actuelles au pouvoir isole le Burundi du reste du monde et l’enfonce dans une pauvreté sans nom ;
  • Soucieux de reconstituer dans notre pays des conditions propices permettant un développement décent dans tous les domaines de la vie nationale pour construire un pays de lait et de miel ;
  • Engagés à œuvrer fermement en faveur d’une solution durable à la crise politique qui secoue notre pays depuis longtemps et établir la paix pour tous ;

Nous, citoyens burundais épris de paix et soucieux reconquérir la paix et la stabilité perdues dans notre pays, le Burundi, avons décidé de créer ce mouvement dénommé ABISEZERANO.

  1. Organes

Le mouvement ABISEZERANO s’est doté des structures de la base, au niveau collinaire jusqu’au niveau national, en passant par des organes zonaux, communaux et provinciaux. Ces structures concernent le domaine sécuritaire (Armée et Police), le domaine spirituel et le domaine politique. Chacun de ces secteurs est dirigé par un coordonnateur au niveau national et international.

-Le coordonnateur des forces de sécurité travaille avec le Chef d’Etat-Major Général de l‘Armée et le Commissaire Général de la Police.

-Le coordonnateur politique assure le bon fonctionnement de toutes les activités politiques de l’Intérieure et de l’Extérieure du pays. Il élabore le cahier de charge des services tels que l’idéologie, la propagande, la mobilisation et la gestion.

-Le coordonnateur spirituel est chargé de la bonne marche des activités spirituelles : le counseling spirituel, les croyances religieuses, les prophéties, les enseignements religieux, la collaboration avec les églises et les organisations religieuses, la bonne conduite et les mœurs ; ainsi que les autres aspects relatifs à la spiritualité, les croyances et la moralité.

-Le coordonnateur général quant à lui supervise les activités des trois structures à savoir la sécurité, la politique et le spirituel. Il est appuyé dans cette tâche par le conseil des sages du mouvement.

  1. les ressources financières

Le mouvement ABISEZERANO vit des cotisations de ses membres, des dons et subsides (quand il les aura) et des autres activités de développement génératrices de revenus.

  1. Idéologie

L’idéologie du mouvement s’inspire du fait que beaucoup de burundais, toutes les ethnies confondues, ont péri pour avoir été réalistes et sincères. Parmi les victimes, nous pouvons citer

 

 

Rwagasore Louis,

 

Ngendandumwe Pierre,

 

Gahutu Remy,

 

Ndandaye Melchior

Ntaryamira Cyprien.

Personne n’a jamais porté plaintes en faveurs des familles de ces victimes innocentes. Même les instances de juridictions ont jugé bon de se taire à ce propos.

L’impunité a plongé le pays dans des crises répétitives depuis l’indépendance jusqu’à aujourd’hui. Il s’en est suivi l’instabilité de la population qui s’est exilée à l’étranger ou déplacée à l’intérieur du pays. Cela a eu des répercussions non seulement sur l’économie des familles et du pays, mais aussi sur le bien-être de toute la nation.

La réalité contenue dans la fameuse citation de l’enseignement Martin Luter King, Jr s’observe au Burundi : « La violence n’apporte la paix durable. Elle ne résout aucun problème social : Elle en crée simplement des nouvelles et les plus compliquées. La violence n’est pas pratique parce que elle est une spirale descendante débouchant dans la destruction de tous. Elle est immorale parce qu’elle cherche à humilier l’adversaire plutôt que de gagner sa compréhension : elle cherche à anéantir plutôt qu’à convertir. La violence est immorale parce qu’elle se base sur la haine plutôt que sur l’amour. Elle détruit la communauté et rend la fraternité impossible. Elle laisse la société dans le monologue plutôt que dans le dialogue. La violence finit par échouer car elle crée l’amertume chez les survivants et la brutalité dans les destructeurs « . Martin Luther King, Jr

Pour mettre fin à ce désordre qui bascule le pays et son peuple dans un avenir incertain, le mouvement ABISEZERANO a une vision claire de comment faire du Burundi une meilleur place sur terre à vivre pour tous.

  1. Vision

Le mouvement ABISEZERANO vise la reconstruction :

– d’un Burundi uni, pays où la dignité humaine et les droits de la personne humaine sont respectés ;

– d’un pays paisible, démocratique et prospère (épargné de toute forme de discrimination, d’injustice, de corruption et de malversations économiques),

– d’un pays ayant de bonnes relations diplomatiques avec la communauté régionale et internationale.

  1. Objectifs

Les objectifs majeurs du mouvement ABISEZERANO engagé à lutter pour la libération du Burundi et tous ses citoyens de toutes les ethnies, régions, religions et tendances politiques confondues et cela sur tout le territoire national, sont les suivants :

  1. Objectif global

Le mouvement ABISEZERANO s’engage à libérer le peuple burundais de toute forme d’esclavage ou de servitude par un compatriote ou un étranger en aidant tout le peuple à jouir de la promesse dont il croit que Dieu le créateur lui a promise à savoir : développement extraordinaire intégral, une dignité humaine sans égale, une souveraineté impressionnante et un réveil spirituel exemplaire.

  1. Objectifs spécifiques

 

  1. L’amour et le respect de Dieu, le tout puissant, le créateur de l’univers et cela, sans distinction ni de religion ni création de sectes. Dans cet amour et le respect des valeurs divines, la nation burundaise reconnaîtra les voies et moyens d’atteindre la promesse de Dieu qu’il tient à cœur.

 

  1. L’amour de la patrie, l’amour de son prochain et le respect de la langue nationale, le Kirundi. La promotion des valeurs morales patriotiques, de l’amour entre compatriotes qui a longtemps caractérisé les anciens burundais et toute la philosophie humaniste véhiculée par la langue burundaise mettra sur les rails notre patrie. Le Kirundi devra être la langue officielle au côté de toutes les autres langues (Français, Anglais, Kiswahili, …)
  2. Le peuple burundais est appelé à protéger toute la nation burundaise et l’intégrité territoriale du Burundi, en luttant contre toute forme agression (interne ou externe) C’est d’ailleurs l’une des finalités de la création de la branche armée d’ABISEZERANO.
  3. Promouvoir la politique de la paix durable, de sécurité de toute la nation, de chaque citoyen et de toute personne vivant au Burundi.
  4. Recourir au développement inclusif de chaque citoyen et dans tout le pays par une politique ayant pour pilier : la jouissance des droits pour chaque citoyen, l’éducation pour tous, l’accès au logement décent et aux soins de santé, l’exécution des projets de développement dans les milieux ruraux, la liberté d’expression, le développement du domaine de transport, la libre circulation des citoyens burundais et des étrangers établis sur le sol burundais, la promotion de la culture burundaise et le respect de bonnes mœurs entre autres l’amour, le partage, l’entraide, le secourisme, de dialogue et le compromis sur des questions d’intérêt national. Le recours à la croissance économique basée sur la promotion de l’agriculture et de l’élevage, le renouvellement et l’implantation des industries de toute sorte possible dans notre pays sont au rendez-vous, l’accès pour tous à l’électricité, adduction d’eau potable, protection de l’environnement, promotion de l’habitat, création de l’emploi, promotion des investissements et autres.

 

  1. Renforcer la démocratie, la promotion de la bonne gouvernance sera de grande importance, ainsi que l’instauration d’un système judiciaire indépendante et fiable.
  2. Le respect du standard universel des droits de l’homme et la promotion des droits de l’homme seront valorisés et respectés. La juridiction burundaise devra passer à un vaste projet de réconciliation de la nation burundaise par (sans distinction ni ethnique, ni politique, ni régionale,) en jugeant tous les actes des massacres, crimes et tueries enregistrés au Burundi depuis les années 1961, 1965, 1969, 1972, 1988, 1993, 2015, et tout comme les autres crimes enregistrés dans le pays actuellement. Les biens des familles des victimes desdits massacres et tueries devront être restitués. Ces veufs, veuves et orphelins devront être soutenus et réconfortés d’une manière ou d’une autre. Les réfugiés et les déplacés doivent également être réintégrés dans leurs biens et dans leurs familles.
  3. Pour guérir beaucoup de blessures profondes des cœurs des burundais, il sera érigé, des monuments des héros nationaux et ceux des victimes des massacres ignobles enregistrés dans le pays depuis l’indépendance. Une journée en mémoire mes milliers de ces compatriotes ceux qui ont été enterrés dans les fosses communes leur sera dédiée. Et aussi les restes des obsèques des images burundaises qui été enterrés hors du pays seront rapatriées, entre autres des politiciens, des forces de défense et de sécurité, les parlementaires et autres dignitaires.

 

  1. La réunification des mouvements et partis politiques mettant en avant l’intérêt du peuple burundais sera une priorité. Toute personne croyant à la promesse d’un Burundi meilleur ou toute association ayant la même vision que les membres du mouvement ABISEZERANO sera consultée et associée à l’élaborer un vaste programme dénommé « LE BIEN ETRE DU BURUNDI » visant à promouvoir la promesse crue par les burundais et sa mise en pratique. Dieu en premier lieu, la patrie ensuite et tous le citoyens unis.

 

  1. Insignes du Mouvement
  2. Le Slogan

Comme nous l’avons dit ci haut, le slogan du mouvement ABISEZERANO est : IMANA-UBURUNDI-AMASEZERANO en Français, DIEU- LA PATRIE(BURUNDI) – LE PEUPLE (ABISEZERANO).

  1. Le Salutation

La salutation est : AMAHORO-SHALOM

Ou que la Paix soit avec vous ! Cela est dit en soulevant en l’air la main généralement droite le plus naturellement que le font les burundais dans leurs habitudes ou en serrant les mains.

  1. l’emblème et le logo

L’emblème est constitué par :

-un fusil et une épée croisées qui symbolise la puissance de conquérir et de garder la Paix,

De chaque côté du cercle se trouve un marteau symbole d’unité dans le développent axe dur le travail.

-d’un grand livre qui symbolise les livres saints et les livres des lois tells la Bible, le Coran, constitution nationale et les codes burundais ;

-ces deux signes sont entre deux branches qui symbolisent le développement et le progrès,

-ainsi qu’une étoile jaune qui symbolise la croyance burundaise en une promesse que Dieu a fait au people burundais d’en faire une terre promise, un pays de lait et de miel.

Le logo du mouvement est en même temps son sceau qui est constitué d’une couleur unique.

  1. Le drapeau

Le drapeau du mouvement ABISEZERANO est fait de la couleur rouge, de la couleur noire et de la couleur verte.

–La couleur rouge symbolise que tous les burundais hériteront d’une patrie et d’une indépendance réelle après une longue période de souffrances dues aux crises répétitives qui ont endeuillé le pays. Cette couleur symbolise les peines et souffrances endurées par la nation burundaise, les tueries et tout le sang des innocents burundais et les souffrances des camps des réfugiés et des déplacés.

– La couleur verte symbolise l’espoir que même si la nation burundaise est sous les sévices de toute nature, elle a confiance en l’avenir, confiance en une paix durable et une prospérité pour tous.

– La couleur noire symbolise les périodes sombres de l’histoire du Burundi, la famine, les événements de sang, les maladies, les conflits sociaux, et d’autres cas de peines et souffrance.

– Le drapeau est entouré d’un ruban blanc qui symbolise la promesse que le Dieu Tout Puissant a donné au peuple Burundais.

  1. Contacts :

Toute personne a le droit de contacter la coordination du mouvement en utilisant leur email : abisezerano@gmail.com ou bien le WhatsApp des numéros se trouvant sur le site et différentes correspondances.

Le mouvement s’est doté d’un site web :

Et de deux radios en ligne : Radio Isezerano FM et Radio Isezerano International

Le Coordinateur Général du Mouvement

Dr. Dusengumuremyi Merlin

Email: dusengumuremyimerlin@gmail.com

le_texte_fondamental_du_mouvement_abisezerano

ISEZERANO IMANA YAHAYE IHANGA RY’IBURUNDI

Uhoraho Imana yo mwijuru ihagaze ahera hayo, yirahiye uguhoraho kwayo yuko itazobura kwitoraniriza ihanga ryayo muri Afrika naho nyene.

Maze ibicishije mubavugishwa nayo bari mugihugu c’Uburundi n’abari inyuma yigihugu mu buhungiro, yasezeraniye abarundi yuko yabatoranije kuva kera kubw’ubuntu n’imbabazi zayo. Iti : « Nzobaruhura imiruho n’imibabaro ndabahe igihugu c’amata n’ubuki, igihugu kizozira indyane z’amoko, intambara, ubukene n’inzara. Iti impunzi zose zizotaha mungo zabo kandi nzobaha iterambere ritagira uko ringana mbere gushika naho abanyamahanga bazumirwa babonye ivyo ndabakore. »

Abarundi bavyumvise uko, amashami n’ imihari irwana imwe imwe yaciye itangura kwiyitirira ayo masezerano ishira indongozi zayo hejuru ivuga yuko aribo batoranijwe. Basimbira mubinyamakuru n’inzandiko biyita abarongozi b’ihanga ry’Imana maze batangura no kwegeranya intererano.

Abandi bahimiriza abavugishwa kubavugishwako yuko aribo b’isezerano kandi kwaribo basizwe amavuta maze batangura kw’iyimika bigereranya n’umwami Dawidi.

Ntivyatevye, mbere hariho n’abaciye batangura gupanga ama leta n’ubwami vyabo no kugabangana ibibanza mbere bamwe barabiryaniramwo bagiriranira ishari n’inzigo. 

Ivyo vyose vyerekana ugukeha ubwenge bwo gutahukirwa no gusobanukirwa umugambi w’Imana. Erega Imana ntiyatoranije umuntu yatoranije abantu. N’igihe co mwisezerano rya Kera aho yatoranya Aburahamu, yamubwiye ivyuruvyaro rwiweo uko ruzongana irugereranya n’inyenyeri zo mwijuru canke umusenyi wo kukiyaga.

Benshi bibajije yuko Imana izobakoresha ibitangaza nko mugihe ca Mose maze bakarambika inkoni yabo hasi igacika inzoka mbere ikanamiragura inzoka zabanyamareba ba Farawo. Mose ntiyabwiwe mu nzozi canke n’umuvugishwa kanaka ngo kora iki. Oya yabwiwe n’uhoraho wenyene. Abo bakunzi b’isezerano bibagira yuko ikaramu yandika aruko irimwo wino kandi yuko itara ryaka aruko ririmwo amavuta (pétrole, mazutu,…)

Ntihakagire uwuguhendesha akarimi gasosa ngo Imana yarambariye, canke ngo baramvugishijweko n’ibindi n’ibindi. Ukuvangirwa kurabaho umuntu akarota inzozi zivyipfuzo vyiwe canke umuvugishwa akikanira kuvuga ivyo umuntu shaka kwumva , ivyo bavyita gupfumuza, maze mwese mugakorera mu mubiri, mukinyoma n’ukutamenya bikabajana mumahonero. Ubwo buryarya nibwo bwatumye benshi bacika inkokora baradendebukirwa. Erega nico catumye abisirayeri benshi badashika mugihugu c’Isezerano kuko bavuye ku Mana, bidodombera Uhoraho. Bagenzi beneData, nagomba ndabibutse yuko Isezerano rikorerwa, mukwitunganya n’ukwitatura n’Imana, n’ukwitangira igikorwa co kubohoza amasezerano. Imana yaguhaye ubwenge n’umubiri ngo ubikoreshe ico vyagenewe, yaguhaye ubutunzi n’amagara ngo ubiyiheshe icubahiro kandi handitse ngo udakora ntakarye kandi ngo haravumwe uwizigira umwana w’umuntu.

Nagomba nongere ndabibutse kandi ndabaremeshe yuko igihe c’Imana kigiye gushika si Umuntu azobikora ni Imana yi mw’ijuru yo yisidukiye ngo ishitse ivyo yasezeranye. Yesu abahezagire!

Vyanditwse na Kuro Murihanohttp://www.abisezerano.com

IGITUMA UMURUNDI WESE YOZIRIKANA UKU GUSENGERA UBURUNDI

Bakundwa, barundi, barundikazi, rwaruka; ndabaramukije amohoro y’Imana abane namwe! Uno musi twagomba kubamenyesha icatumwe tugira umutwaro n’ishaka vyo gusegura igihugu cacu c’Uburundi:
-Ikintu nya mukuru nuko mwomenya yuko Uburindi butameze nkibindi bihugu vyo kw’isi. Bufitaniye isano rinini n’igihugu ca Isirayeli kuri vyinshi kandi tubifitiye nivyemezo.
-Imana yarashimye kandi ikunda Isirayeli n’Uburundi ibirutisha ayandi mahanga. Nico gituma Satani (Shetani) afitiye ipfuhe rinini igihugu cacu akagiteza urwanko, amacakubiri n’intambara zurutavanako kuko arazi amasezerano Imana yagihaye.
Bamwe babona twiyemeje gusengera Uburundi bakibaza ngo twabuze ico dukora. Oya namba nuko dufise ibanga Uhoraho Imana yaduhishuriye. Ico dukora turakizi niyo tuvuye turahazi kandi niyo tuja turiko tuhabona. Hasigaye gato kugira dushikire ca gihugu c’amata n’ubuki m’umuco wa rya kanguru n’umuvyuro bidasanzwe. Kubera yuko:
-Mu mwaka 1971 Imana yaravuze kubizoba c’igihugu c’Uburundi ingene hagiye kubaho isubiranamwo kubonse rimwe hameneke amaraso n’abandi bangazwe kandi niko vyabaye. Hapfuye abantu barenga ibihumbi amajana atatu, abasaga umuriyoni barahungira mumahanga, igihugu cuzura amaraso, amarira n’amaganya maze impfuvyi n’abapfakazi babura gitabara.
-1973 hari ibindi yavuze kubijanye n’isezerano rizoba kw’ihanga ry’Uburundi uko rizomera. Kandi vyinshi biraboneka ubu. Niho hatanguye kuba imirwi yabasenzi mubari bagorewe mumashamba, mumakambi yimpunzi cokimwe nabarara mumyonga bahunze bacanyi baza kubarobanura kamwe kamwe.
-1979 hari umubirigikazi yabwiye umukoziwayo ubu yamaze gushengera, uko ibintu bizogenda bikurikirana gushika igihe Imana izotabarira abarundi. Nivyo turiko turabona uyu munsi. Haravuzwe ivyamatora n’intambara (rebellions) n’aba presidents b’uburundi bazokwicwa.
-1984 i Nyakabondo muri zone Rubirizi Mutimbuzi abasenzi bariko barasenga babwiwe yuko hazoba abaperezida 5 babahutu hanyuma yuko uyo wagatanu ariwe azokwiyongeza bace bavyitwaza maze hace havyuka imvururu iBujumbura hanyuma buke buke bizotambukira igihugu gushika aho Imana izohaguruka itabare kugira ishitse isezerano ryayo. Mubikurikiranye neza murashobora kumenya ibihe turimwo.
-1992 hariho abandi bo mu mirwi itandukanye bariko barasenga(babonekerwa) babwirwa yuko hagiye kuba:
A. amatora kandi hazotsinda umuperezida azotwara kumwe ikigori gihetse kandiko azokwicwa n’abamurindira ubuzima. Twarabibonye mu 1993.
B. munyuma haje kubutegetsi uwundi azopfira mu gihugu kibanyi. Twarabibonye mu 1994.
C. inyuma yivyo yuko hazoza uwundi mukuru wigihugu azoca yirukanwa hagaruke kubutegetsi bwuwahoze atwara uburundi. Twarabibonye aho bateye amazirantoke umukuru wigihugu maze uwundi akoresheje igikenye agaca yiyimika ubugira kabiri.
D. inyuma yaho hazoba imishikirano izotuma haba gusangira ubutegetsi ariko hazobamwo ibinyoma no kuryaryana ngo ntibizorama. Twarabonye ivyakigobe, kajaga n’ahandi muvyo bise ngo ni « negotiations ».
E. Barabwiwe yuko hazoba amatora haboneke umuperezida azoza yambaye ishusho y’umukozi w’Imana ariko azoba ari integuza imbere yuko havyuka akajagari gahambaye kameze nkuko bigenda iyo abana bariko barakina. Ivyo twobisanga mu gihugu kuva 2005 gushika ubu.
F. Imana yongeye ivuga iti: « Mu gihe mutazi, abantu bamaze kwihebura niho inzohagurutsa isake zibiri zisekane habe urubeya kandi nzihorera kubw’amabi yabo.  » Iryo jambo n’ubuhanuzi abazi kurereka neza bahagarara kumisozi w’amasengesho maze bakarindira isaha y’Imana. Mugabo wumvise ibivurwa muri ONU, mu UE, muri EA eka no muri EAC wokwiha inyishu ku bimenyetso vy’ibihe.
G. « nuwahoze kubutegetsi azoshaka kubugarukako kunguvu vyanse haze abaza gutabara uyo yagomba kwiyimika mugabo azopfa » Mwihweje ikiganza kitaboneka kuri inyuma yamirwi irenga ibiri yavukiye mu bihugu bibanyi, urabona yuko Satani yiteguriye gusangangura ubwoko bw’Imana.
H. Babwiwe kandi yuko izo ntureka zitazoteba cane, yuko zizomara imisi itatu mugisagara ca bujumbura n’amezi atatu mugihugu cose. Ngo Murico gihe niho uwo Imana yimikije amavuta mw’ibanga kandi yanyegeje mw’isenga nka Dawidi azoca aza kuyobora igihugu hace haboneka ikanguro n’umuvyoro nyavyo, kuburyo n’ayandi mahanga azotangazwa n’ibibaye mu Burundi. YESAYA 60:21-22.
J. Ngo nabo mumahanga bazoza kuvoma imigisha i Burundi kandi n’abarundi bazokwira amahanga kwamamaza ubutumwa bwiza. Ivyo bizojana n’ubutunzi, amahoro n’iterambere bidasanzwe bizorangwa mu Burundi muri ico gihe.
K. Ngo hazoba ikanguro (umuvyuro) ridasanzwe gushika aho nabamwe bazicirwa mu bihugu nku Buhindi n’ibindi vyo muri Aziya bacibwa amasozi kubera kwamamaza ubutumwa bwiza bwa Yesu Kristo. Imana yatubwiye vyinshi.
Tumaze kubona ivyo vyose vyashikijwe nibindi vyinshi Imana yatubariye tubikurikiranira hafi kandi tukabisuzuma co kimwe n’ubundi buvugishwa butari buke tuguma turonka. GUSUBIRA MU VYAGEZWE 18:22, JEREMIYA 28:9 & 1TESALONIKE 5:20-21.
-Iyabivuze niyo kwizigirwa no kubikora izobikora.
-Erega 👁Igihe hatabaye uguhishurirwa abantu bigenza uko bagomba.
IMIGANI 29:18. Ibikir’amabanga n’ivy’Uhoraho Imana yacu. GUSUBIRA MU VYAGEZWE 29:29.

-Rero turindire imirindi y’Imana nkuko yabibwiye umwami Dawidi.

🗣 »Imirindi yo gutabarwa »🏃🏾
-Imana idutegeka ko dusemerera tumenyeshe abarundi aho bari hose ntibifate uko batari bamenye kw’itandukanya n’ikibi icarico cose duhindukirire Uhoraho nayo iduharire.
YESAYA 1:16-20 « Ni twemera tukumvira tuzorya ivyiza ariko tugararije hazoba ibihano n’ibara rikomeye.  » NAHUMU 3:4-6. -« Twisengere kugira igihuhusi ntikizotugurure. »
-Twisengere kugira dushobozwe guhimbara Imana.
-Twisengere kugira ngo twezwe kandi tuvugutirwe.

-Dusengere impfuvyi, abapfakazi, abarwaye, impunzi n’abazigirijwe n’inzara, ubukene , ubushomeri n’abana bo mwibarabara.
👏🏾Tubaye turabakengurukira mu kigoro muzogira mu kurondera munyonga z’Uhoraho Imana. Mumenyeshe abandi kugira bamenye ico Imana ibagombako.
Tubifurije amasengesho meza atarimwo uburyarya n’ikinyoma kugira mubashe kumenya amabanga ahishijwe Imana yabahishuriye.

1 AB’I KORINTO 14:26

Tubifuriza yuko amahoro y’Imana yobana namwe aho muri hose! Vyanditwe na Pasteur Fidèle Nkeshimana. Email: fidele_nkeshimana@yahoo.fr Tel +27635598370

AMABWIRIZWA YUBURWANEZA

1⃣ Urakunda umuntu wese utazi kandi umuyagishe neza mugabo ntuce umugirira confiance ngo umwizere utarumva ijwi rimushingira intahe.

2⃣ Uraramukanye uburwaneza Abisezerano n’abandi bose uti : Shalom-amahoro!

3⃣ Ni mwahura n’umuntu canke muhuje amaso uramwenyure naho ataco uzovuga. Ni ikimenyetso c’abana b’Imana kandi cirura umutima w’uwumwenyuye n’uwumwenyuriwe.

4⃣ Niwaronka akaryo ko gukora iciza uze ugikore bizoguha umunezero udasanzwe. Naho coba ari iciza gitoya nko gutora akantu kaguye hasi, gutanga igikombe c’amazi, kuramutsa urwaye, upfunzwe, …bizokubera umugisha.

5⃣ Nihagira uguha akantu kaba gato canke kanini, aka audio, aka message WhatsApp, information,… Uribuke kuvugaga uti urakoze.

6⃣ Ni wayaga n’uwugusumvya imyaka uzibuke kumuvuga mubwinshi: murakoze, muri…, mwagize urugendo rwiza?…

7⃣ Niwa heza kuyaga n’umugenzi canke uwisezerano uzibuke kumushimira ku kiyago no kumuhezagira uti Yesu akuzigame, Imana iguhezagire….

8⃣ Ntugatinye kubwira ukuri umuntu uwariwe wese. Igihugu cacu kizingamitwe n’uburyarya, ibinyoma… Hari benshi ukuri kubabaza mugabo niwakuvuga muguca bugufi n’uburwaneza bizofasha benshi.

9⃣ Ntukihute kwishura kutujambo tuzibura mumutima bakubwiye canke bakwandikiye. Mbere ntuze udushireko umutima. Kenshi tuva kubadayimoni. Ntuze uvuge canke ngo ukore ikintu na kimwe ushavuye. Uzorindire ubanze uturure.

🔟 Uze wame wibuka kuvuga uti ndagushima Yesu! Igihe cose uvyutse. Niwiraba mucirore naho uze umwenyure ugire uti « uri mwiza Mana wewe wandemye  »

http://www.abisezerano.com

🌍 AMASENGESHO YO GUSENGERA IGIHUGU 🔐 Kuwa Gatatu 6/4/2016 Kuva 6h GUSHIKA 18h.
Mbanje kubaramutsa, abandi ndabaha mwirihe bivanye naho muherereye!

Ndabifurije yuko amahoro y’Imana yobana namwe.

Twongeye kubatumira mu masengesho yo gusengera

igihugu n’abene wacu n’icuti n’abagenzi bari Burundi

Thème:  » IMANA IRATWIYUMVIRAKO »
JEREMIYA 29:11-14.
1. Gusambuza imigambi y’umwiza mu Gihugu.

2. Kubohoza igihugu gihinduke icibare c’Imana.

3. Gusengera:

– Abapfungwa, abafakazi, impfumvi, impuzi, abana bo mwibarabara, aba shomeri n’abagowe bose .
Imana izobana natwe murayo masengesho, itwambike inkomezi, izoturwanira kandi yumve no gusenga kwacu.
Murakoze kuko mugiye kubishira mu ngiro. Tubasaba ko mwomenyesha abandi.
Bigiriwe i Cape Town kw’igenekerezo rya 4 Ndamukiza 2016.
Pasteur Fidèle Nkeshimana

Isengesho nyakuri

ISENGESHO RY’UKURI

Bibiliya iratubwira inkuru yabantu babiri batandukanye mugusenga.

Umufarisayo ahagaze asengera ku mutima wiwe,ati: »Mana, ndagushimye yuko ntameze nk’abandi bose,abanyazi,canke abagabitanya,canke abasambanyi,canke n’abameze nk’urya mutozakori.Mu misi ndwi yose ndisonzesha kabiri,ntanga ikigiracumi c’ivyo ndonka vyose.Ariko wa mutozakori,ahagaze kure,ntiyagomba no kurangamiza ngw’arabe mw’ijuru,arikw ‘arishishitira ati: »Mana,ngirira ikigongwe, nd’umunyavyaha. Ndababwire,uwo muntu yamanutse aja i we,atsindanishirijwe kuruta wa wundi; kuk’uwishira hejuru wese azocishwa bugufi,arik’uwicisha bugufi azoshirwa hejuru ». (Luka 18:11-14).

None ga mugenzi wanke, woba mumasengesho yawe usenga nkumuozakoro canke mkumufarisayo? Reka iyo tugiye imbere y’Imana twicishe bugufi dusabe imbabazi kubicumuro vyaci nayo izotwumvira.

Vyanditswe na BAHOZE Richard.

Abisezeranobabipfurije kugira isabato nziza

 🔔UMUTUMIRO 🔔 W’AMASENGESHO
Amasengesho yo kw’igenekerezo rya 1/4/2016 azomara(24h)

Kuva 6h zo mugatondo kugeza 6h zakandi gatondo. Ijoro n’umurango.
Bakundwa ncuti z’umusaraba, ndabaramukije amohoro y’Imana abane namwe!
Uno musi twagomba kubamenyesha icatumwe tugira umutwaro. Ni izi mvo zikurikira:

-Ikintu nya mukuru nuko mwomenya yuko Uburindi butameze nkibindi bihugu vyo kw’isi. Bufitaniye isano rinini n’igihugu ca Isirayeli kuri vyinshi kandi tubifitiye nivyemezo.

-Imana yarashimye kandi ikunda Isirayeli n’Uburundi ibirutisha ayandi mahanga. Nico gituma Satani (Shetani) afitiye ipfuhe rinini igihugu cacu kuko arazi amasezerano Imana yakivuzeko.

Bamwe babona twebwe twiyemeje gusengera Uburundi ko twabuze ico dukora ihibambewe nuko dufise ibanga Uhoraho Imana yaduhishuriye. Ico dukora turakizi niyo tuvuye turahazi kandi niyo tuja turiko tuhabona. Hasigaye gato kugira dushikire umuco wa rya kanguru n’umuvyuro.

-Mu mwaka 1971 Imana yaravuze kubizoba c’igihugu c’Uburundi ingene hagiye kubaho isubiranamwo kubonse rimwe hameneke amaraso n’abandi bangazwe kandi niko vyabaye.

-1973 hari ibindi yavuze kubijanye n’isezerano rizoba kw’ihanga ry’Uburundi uko rizomera. Kandi vyinshi biraboneka ubu.

-1979 hari umubirigikazi yabwiye umukoziwayo nyakwigendera uko ibintu bizogenda bikurikirana gushika igihe Imana izotabarira abarundi. Nivyo turiko turabona uyu munsi.

-1984 i Nyakabongo muri zone Rubirizi Mutimbuzi abasenzi babwiwe yuko hazoba abaperezida 5 hanyuma yuko uyo wagatanu ariwe azokwiyongeza hace havyuka imvururu iBujumbura hanyuma buke buke bizotambukira igihugu gushika aho Imana izohaguruka itabare kugira ishitse isezerano ryayo.

None mubona vyifashe gute yemwe muri mugihugu canke abakurikirana hafi ibihabera?

-1992 harabandi bariko barasenga(babonekerwa) babwirwa yuko hagiye kuba:

A. amatora kandi hazotsinda umuperezida azotwara kumwe ikigori gihetse kandiko azokwicwa n’abamurindira ubuzima.

B. munyuma haje kubutegetsi uwundi azopfira mu gihugu kibanyi.

C. inyuma yivyo hazoza uwundi mukuru wigihugu azomwirukanwa hagaruke kubutegetsi bwuwahoze atwara uburundi.

D. inyuma yaho hazoba imishikirano izotuma habakugabanganya ubutegetsi ariko hazobamwo ibinyoma no guhendana ntibizorama.

E. Barabwiwe yuko hazoba amatora haboneke umuperezida azoza yambaye ishusho y’umukozi w’Imana ariko azoba ari integuza imbere yuko havyuka akajagari kameze nkuko bigenda iyo abana bariko barakina.

F. Imana yongeye ivuga iti: » Mu gihe mutazi, abantu bamaze kwihebura niho inzohagurutsa isake zibiri zisekane habe urubeya kandi nzihorera kubw’amabi yabo. »

G. nuwahoze kubutegetsi azoshaka kubugarukako kunguvu vyanse haze abaza gutabara uyo yagomba kwiyimika mugabo azopfa .

H. Izo ntureka rero zizomara imisi itatu mugisagara ca bujumbura n’ameze atatu mugihugu cose. Murico gihe niho uwo Imana yimikije amavuta mw’ibanga kandi yanyegeje mw’isenga nka Dawidi azoca aza kuyobora igihugu hace haboneka ikanguro n’umuvyoro nyavyo, kuburyo n’ayandi mahanga azotangazwa n’ibibaye mu Burundi. YESAYA 60:21-22.

J. Abo mumahanga bazoza kuvoma imigisha i Burundi kandi n’abarundi bazokwira amahanga kwamamaza ubutumwa bwiza.

K. Hazoba ikanguro ridasanzwe gushika aho nabamwe bazicirwa mu bihugu nku Buhindi n’ibindi vyo muri Aziya bacibwa amasozi kubera kwamamaza ubutumwa bwiza bwa Yesu Kristo. Imana yatubwiye vyinshi.

Rero reka tubikurikirane hafi tubisuzume. GUSUBIRA MU VYAGEZWE 18:22, JEREMIYA 28:9 & 1TESALONIKE 5:20-21.

Iyabivuze niyo kwizigirwa no kubikora izobikora.

Erega 👁Igihe hatabaye uguhishurirwa abantu bigenza uko bagomba.

IMIGANI 29:18.
Ibikir’amabanga n’ivy’Uhoraho Imana yacu. GUSUBIRA MU VYAGEZWE 29:29.
Rero turindire imirindi y’Imana nkuko yabibwiye umwami Dawidi.
🗣 »Imirindi yo gutabarwa »🏃🏾

 

Imana idutegeka ko dusemerera tumenyeshe abarundi aho bari hose ntibifate uko batari bamenye kw’itandukanya n’ikibi icarico cose duhindukirire Uhoraho nayo iduharire

Thème: « TWITATURE »

YESAYA 1:16-20 Ni twemera tukumvira tuzorya ivyiza ariko tugararije hazoba ibihano n’ibara rikomeye. NAHUMU 3:4-6. -Twisengere kugira igihuhusi ntikizotugurure.

-Twisengere kugira dushobozwe guhimbara Imana.

-Twisengere kugira ngo twezwe kandi tuvugutirwe.

👏🏾Tubaye turabakengurukira mu kigoro muzogira mu kurondera munyonga z’Uhoraho Imana. Mumenyeshe abandi kugira bamenye ico Imana ibagombako.

Tubifurije amasengesho meza atarimwo uburyarya n’ikinyoma kugira mubashe kumenya amabanga ahishijwe Imana yabahishuriye.

Turinginze uzogira ico abwiwe n’Imana atwandikire.

1 AB’I KORINTO 14:26

Tubifuriza yuko amahoro y’Imana yobana namwe mwese, Murakoze.

Bigiriwe i Cape Town (SA)

kw’igenekerezo rya 29 Ntwarante 2016.

Pasteur Fidèle Nkeshimana.
Email: fidele_nkeshimana@yahoo.fr Tele: +27635598370

AMASENGESHO YO KUWA 30/3/2016 kuva 6h zo mugatondo gushika 18h z’umuhingamo.

Thème: « Ihane ihane ihane, uhunge uburake bw’Imana bugiye kuza vuba » JOWELI 2:12-13.

Hanga bwoko bw’Imana bwabarundi aho muri hose.

Amahoro y’Imana abane namwe mwese.

Twongeye kubibutsa ko

twitanga mu gikorwa co guserukira abarundi n’Uburundi.

Tugomba tubamenyeshe ko dufise amasengesho dusabwa kwitatura n’Uhoraho kurivyo vyose itugayako.

Nubu Imana iguma isemerera ihanura abantu ngo bihane

Ivuga ko hagiye kuza ibihe bigoye naho bamwe bahendwa ngo n’amahoro ariko bazokubirwa giturumbuka batagira gitabara.

Imana isezeranira umugisha abihanye. HOSEYA 14:8-9

Menya neza:

-Twibuke gusengera abafunzwe, impfuvyi, abapfakazi, abana bo mubarabara, impunzi, abatarikumwe n’imiryango yabo n’abari mubuzima bugoye.

YAKOBO 1:21-27.

-Twibuke gusengera igihugu ca Isirayeli hamwe n’abisezerano bari mumihingo itangukanye.

ITANGURIRO 12: 3

Turabashimira no kubakeza mu gikorwa mwiyemeje co kwitangira Isirayeli n’abarundi n’Uburundi.
Ubuntu bw’Umwami wacu Yesu Kristo n’imigisha ikomoka ku Mana bibane natwe twese.

Mweneso Pasteur Fidèle



 

Kuri uyu munsi turamutse twibuka igikorwa c’iteka Umwami wacu Yesu Kristo yadukoreye ku musaraba mbere tutaranavuka, turizihiza uyu munsi w’isabato yaruhukiye mumva imbere yuko azuka ku munsi wambere w’iyinga ariwo dimanche. Murako karuhuko nyene Umwami wacu Yesu Kristo yakoze igikorwa gihambaye aha yanyaze urupfunguzo z’urupfu na kuzimo wa murwanizi Satani naba dayimoni biwe. Ari naco gituma ubu muri Kristo Yesu twidegemvya tukaba turindiriye ukugaruka kwiwe.

Uyu munsi w’isabato twitegurira ukuzuka kwiwe, turibukanya na isezerano yadusezeraniye ryo kuzobana nawe ibihe bidashira ndetse no kuzobaho ngaha mwisi twubahiriza ivyo yatugeze.

Turi ingabo za Yesu Kristo koko, tukaba n’ingabo z’ihanga ry’Imana ry’abarundi. Hariho ibintu vyinshi Muzotumenyerako kubutandukanire bwacu nabandi biyita ingabo. Bitandatu murivyo ni ibi:

1. Nti dusenga ibigirwamana, ngo dukore amareba, ngo dupfumureze canke tugendane ibiheko. Dusenga Imana yo mwijuru yo Rugiravyose ikaba na se w’Umwami wacu Yesu Kristo.

2. Nti twiba ikintu nakimwe caba ari igitungano (inka, impene, intama, …) , mu Mirima, canke ngo dusahure imiduga yingenzi nkuko mwavyumvise mu mirwi yabarwanyi ihitiye I Burundi.

3. Nti dusambana kirazira canrwe ngo dufate abakenyezi ku ngufu nkuko bivurwa kubantu babarwanyi mbere ako karanda kakaba karanarandagase no mu ngabo za ryashirahamwe mpuza makungu onu.

4. Nti duhohotera ikiremwa muntu canke se ngo twice umunyagihugu uwariwe wese. Ico ni icaha gihambaye umurundi wese w’umutima akwiriye kwihana. Ahubwo turatangazwa nabantu bari kubutegetsi bakica abo bategerezwa gukingira canke abitwa yuko baburwanya bagatera ama grenades canke bakarasa mwisoko, kubituro vya bus, canke mu bunywero. Ico ni ikimenyetso yuko atankomezi bafise.

5. Nti tunywa ibiboreza canke ibiyovya bwenge kuko nizo nkwezi z’amarere. Imana yaduhamagariye kwama turikanuye, tugavye kandi twiteguye. Wokorera Imana gute wadandahiwe, cangwase wotunganiriza abanyagihugu gute uri mukaborerwe? Aho turahatandukaniye nabatari bake.

6. Ntitugendera ku macakubiri yamoko, y’amadini, y’imigambwe, canke se yintara. Kuri twabwe abarundi bose ni ihanga ry’Imana. Mukanwa kacu ntimuzohasanga ibitutsi, uguhemana, urwanko, igono n’ubuhemu. Ivyo vyose Imana yarabitubujije.

Twebwe abana b’isezerano tugendera kuvyo Uhoraho Imana yacu yatubariye kandi tuzobandanya tuyubaha ibihe bidashira.

Dutunzwe no kwubaha Imana, tugakora udukorwa tudusahiriza hanyuma tukanafatwa mumugongo nabantu nkuko kwawe bitanga kandi bakitangira igikorwa c’Imana turiko. Uratumiwe rero kudufata mumugongo.

Dukorara amasengesho yamapfungo kundwi kundwi tuba dufise igihe cose abantu baba bari imbere y’Imana basengera abarundi bose b’uburundi.

Urashaka kw’ifatanya n’abisezerano ngo urwanire igihugu cawe Imana yasezeraniye kuba icamata n’ubuki? Urahawe Kaze kandi tuzoguha inyigisho zishimishije murukundo n’uburwaneza kugirango ube umusirikare, umupolisi canke uwo murwego rwo gutunganiriza abanyagihugu.

Twandikirana kuri abisezerano@yahoo.com canke abisezerano@gmail.com canke utwandikire kuri ‪+257 75 28 96 22‬

Yesu abahe akaruhuko ko mu mutima kuri uyu munsi w’isabato.

Khuro Murihano

Imana yacu Isumba imisozi yose itwitambika imbere.


Abarundi dufise iminwa ihemana

Twoshimir Imana ko twiriwe turi bazima.musabire abamerewe nabi muburyo butandukanye mutarobanuye uyu cank uriya

* Uwuhoraho we,tabara:kukw abakubaha baheze,abo kwizigigwa baheze mubana b’abantu.

Umuntu wese namugenzi we barabeshanya.

Bavugisha iminwa ihemana,n’imitima ibiri.

Uhoraho agiye gukuraho :

– iminw ihemana

-n indimi zihayagiza

Ntimuzi kw’ijambo ry’uhoraho rimeze nk’icuma gihiye!

Naho bimeze birtyo uhoraho azoyuzigama,azodukiza abikigihe ibihe bidashira.

Abanyakibi bayerera hose impande zose z’isi.

Iyo hashizwe hejuru abantu b’imburakimzi mu bana b’abantu.

Bana b’imana kubutumwa bwavuzwe!! Kubugwa bwumuzo w’umukama twavyiyumviye ariko tukabandanya twizer abana b’abantu!!!!

Handitse ngo aravumwe uwizey umwana w’umuntu.

Ehe burakeye kandi bugira bwire mugabo; ariko baricwa tukavyina, bagapfungwa ngo temba nteke, tukibagira k’umucamanza ari Yezu umucungunzi wacu.

Mwihishe mubikore,umwijima wamy utsindwa n’umuco.

Mugire ijoro / igitondo ciza mwese mwisuzume.Haninahazwe Dawe watwese ari mw’ijuru.
Cadeau Mugisha

Uburyarya n’ububeshi babugize ubuhizi

Bakundwa, ndabaramukije.
Nguku Uko Bibiliya Ivuga Atinimwitegerenje Ukomugenda , Mureke Kuba Nkimbura Bwenge Yamara Mugende Nkabanyabwenge , Kuko Turimugihe Ciherezo , Abantu Beshi Bwitwararitse Ivyabo Nayivyi Mana Babitaye Kure , Mubandanye Mubikorwa Mwahawe Imana Irazabakoze Bari Muri Mwebwe .Muragabe Bwoko Bwi Mana Harabantu Bariko Biyitirira Abana Bamasezerano Ataribo , Abagenda Bayumbayumba Nibobadutera Akaga .Muri Amahoro Mwese Ndababona Komuberewe Ariko Mwebwe Muvyumva Gute ? Ariko Hahirwa Uwihangana , Agashitsa Kwiherezo , Kuko Niyamara Kurama Azahabwa Ivyasezeranywe , Yesu Araje Nkigisuma Twumire Kuco Dufise Twese Abomwihanga Ntihagire Uwudutwara ca Gitsibo , Shengero Ryi Mana Muragabe Kuko Ibihe Turimwo Biteye Ubwoba , Nubwo Turiko Duca Mungorane Ramiriza , Kuko Inyishu Iranje .Icotuzico Imana Yavuzeko Itazoduta , Irikumwe Natwe , Nimuze Dushishikare Kunyiganza Imana Mw ‘ Ijuru . Yesu abahezagire! Amen!

Vyukusenge Milliam

🔵IJAMBO RY’IMANA🔵

Ku wa kane w’indwi ya 5 yo mu Karema

IGISOMWA CA MBERE

Ivyo dusoma mu gitabu c’Amamuko (17, 3-9)

Muri irya misi, Aburamu yakubise ibipfukamiro hasi, Umukama na we amubwira ati : « Ivyo dusezeranye ni ibi : Uzoba se w’ibihugu vyinshi. Kandi kuva ubu ntucitwa Aburamu, uzokwitwa Aburahamu, kuko nzokugira se w’ibihugu vyinshi. Kandi nzoguha kurondoka cane, uzotuma ibihugu bigukomokako, n’abami bazokwamukako. Kandi nzoshinga isezerano ryanje ngusezeraniye, wewe n’uruvyaro rwawe ruzovuka mu mperekeranyo z’imyaka, nzoshinga isezerano ryamaho, kugira ngo nkubere Imana, wewe n’uruvyaro ruzovuka hanyuma. Bisubiye kandi, wewe n’uruvyaro ruzovuka hanyuma, nzobaha iki gihugu ca Kanahani wabayemwo nk’imvamahanga, ngo kibe rwanyu mu myaka yose, nanje nkaba Imana yanyu. » Imana yongera kubwira Aburahamu iti : « Nawe rero, uze uzigame isezerano ryanje, wewe n’uruvyaro rwawe ruzovuka hanyuma, mu mperekeranyo z’imyaka. »

IZABURl 104 (105), 4-5, 6-7, 8-9

Icit. : Umukama ntaho yigera yibagira  isezerano ryiwe. Nimwitegereze Umukama n’ubukomezi bwiwe, murondere inyonga ziwe mudatezuka ; mwibuke ivyiza vy’agatangaza yakoze, ibitangaro vyiwe n’ingingo yashinze. Yemwe ruvyaro rwa Aburahamu umusavyi wiwe, yemwe bana ba Yakobo Imana yatoye ikamutonesha, Umukama ni we Mana yacu, ingingo ziwe ni zo zigenza isi yose. Ntaho yigera yibagira Isezerano ryiwe, iryo yavumereye ngo rizokwameho imyaka igihumbi, ya ndahiro yarahiye Izahaki.

INKURU NZIZA

Ijambo ryawe ni ukuri, Mukama, Itegeko ryawe na ryo ni ubukiriro. Umukama yavuze ati : «Jewe ndi izuka n’ubuzima ; uwunyemeye wese ntazokwigera apfa.»Ijambo ryawe ni ukuri, Mukama, itegeko ryawe na ryo ni ubukiriro
Ivyo dusoma mu Nkuru nziza ya Yezu Kristu nk’uko yashikirijwe Yohani (8, 51-59

Muri irya misi, Yezu yabariye Abayuda ati : «Ni ukuri ndababwiye ivy’ukuri : uwuzoramuka agumije amajambo yanje, ntazokwigera apfa.» Abayuda bamugira bati : «Tugiye twajijuka noneho, ugenzwa n’ishetani. Aburahamu yarapfuye, abahanuzi kandi barapfa, nawe uti : Uwuzoramuka agumije amajambo yanje ntazokwigera apfa. Ubaye none uruta sogokuru wacu Aburahamu yapfuye, n’abahanuzi kandi bapfuye ? Ubwo, wigira ngo urimwo iki ?»

Yezu abishura ati : «Nokwininahaza jewe nyene, ininahazwa ryanje nta co ryomara ; Data ni we anshimagiza, umwe mugira ngo ni we Mana yanyu, ariko namwe mutamuzi. Jeho ndamuzi ; ngize nti : sindamuzi, noba mbaye umubeshi nkamwe. Noneho rero, ndamuzi kandi nkazigama ijambo ryiwe. Aburahamu sogokuru wanyu yipfuje kubona wa musi nzozako, yawukubitizako agatima akanezerwa, awubonye arahimbarwa.» Abayuda rero bamubwira bati : «Nta n’imyaka mirongo itanu uramara, ngo Aburahamu waramubonye ?» Yezu rero abasubiza ati : «Ego cane ni ukuri ndabibabwiye : Aburahamu ataravuka, jewe namye ndiho.

Batora rero amabuye ngo bayamutere, Yezu na we arihisha ava mu gisengero.

TUZIRIKANE IRI JAMBO RY’IMANA🔵

La valeur de l’honnêteté
Un jour, un roi vit que son âge était avancé qu’il perdit l’espoir d’avoir un enfant biologique et décida d’adopter un fils qui le succédera au trône.

Ainsi, Il a lancé un concours qui classa 10 beau garçons de son royaume. Les faisant venir à son Palais Royal, il s’adressa à eux et leur dit: « J’ai un test à vous faire et celui qui le réussira deviendra mon fils adoptif et héritera de mon trône. » Il donnât à chacun de ces enfants une semence de maïs et leur a dit d’aller la semer graines chez eux pour en prendre soins pendant 3 semaines. Les 10 garçons ont prirent chacun sa graine et coururent à la maison pour la semer. Après quelques jours, un des garçons fut triste de remarquer sa graine n’a pas pu germer alors que avait tout fait pour prendre soins de sa semence. Ce fut toute sa famille qui devint triste pour cette mauvaise nouvelle. Cet échec attirât aussi l’attention de ses amis qui lui conseillèrent d’acheter une nouvelle graine enfin de la planter. À l’égard d’un tel conseil, le garçon rétorquât qu’il ne lui est pas permis d’user de la malhonnêteté car ses parents qui craignaient Dieu, lui avaient toujours enseigné le precepte de l’honnêteté dans la crainte de l’Eternel.

Le jour est venu et les 10 garçons se rendirent au palais.Tous les autres avaient des sourires aux visages car ils portaient des plantes entre leurs mains. Ils étaient fiers de leurs réussites.

Le roi leur approchât et demandât à chacun de ces candidats au trône royal :«Est-ce que c’est ce qui est sorti de la semence que je vous ai confiée? » Et chacun de ces 9garçons répondirent de vive voix: « Oui, Votre Majesté! ».

Le roi hochât la tête en se tournant vers le 10 me garçon qui tremblait de peur car sa graine n’a pas pu pousser. Et lui a demandât : – «Qu’avez-vous fait de la semence que je t’ai donnée? Le garçon dans l’humilité et la crainte répondit « Je l’ai planté et entretenu oh Roi, votre Majesté, mais sans savoir pourquoi elle n’a pas pu germer comme celles des autres. »

Le roi le tint par l’épaule et tous deux se dirigèrent vers le trône là il dit: «Je vous ai tous donné des graines bouillonnées et comme vous le savez, une graine cuite ne peux pas germer. » Le roi renchérit et dit:  » Si un roi devrait avoir une seule qualité, elle devrait être l’honnêteté. Donc, je vous déclare que ce garçon dont la graine n’a pas pu germer vient de réussir le pari. Il sera mon successeur au trône de mon royaume. » Nous vivons, une société où les gens feront n’importe quoi pour leur succès. Ils oublient que l’honnêteté est la qualité fondamentale d’une vraie réussite car le reste est vaniteux. Dieu ne nous donne pas les biens et les choses matérielles parce qu’Il veut nous enseigner enfin de nous donner de bonnes leçons. Combien de gens, là-dehors,ont obtenu des succès dans le mauvais sens, des biens mal acquis? Combien de personnes envoient leurs enfants dans des écoles coûteuses, construisent des maisons et achètent des voitures de luxe avec de l’argent volé?

Combien de personnes occupent les premières positions dans de grandes entreprises alors qu’ils ont volé les certificats des autres? Combien de personnes sont arrivées à du succès là-bas à un prix du sang? S’il vous plaît soyez fidèle à Dieu, peu importe la dureté de la vie. Même si la vie vous donne des semences stériles, tenons le coup et luttons pour rester honnête. Si nous persévérons jusqu’au bout, Dieu va récompenser notre honnêteté comme le roi l’a fait pour le jeune homme pour sa fidélité aux principes divins.

Aujourd’hui,Je prie pour que Dieu se souvienne du juste dans ses moments difficiles, Amen!

Pasteur Fidèle Nkeshimana. E-mail: fidele_nkeshimana@yahoo.fr


Akajambo kuba somyi bacu

Yesu ashimwe mukunzi nawe musomyi wa site yacu abisezerano.com. Tubanje kubashimira kuvyiyumviro vyanyu mwama na ntaryo mudahengeshanya guterera kugirango ibikorwa site yanyu abisezerano.com yiyemeje birusheho kugenda neza. Nkuko twabibamenyesheje, imigambi yacu niyo kubashikiriza no kubibutsa ivyo Uhoraho Imana yatugeze, ubuvugishwa butandukanye bwaciye mubakozi bayo eka mbere n’ijambo ry’Imana rishikirizwa n’abavugabutumwa butandukanye.

Hambavu yivyo rero, turabashikiriza amakuru avurwa hirya no hino mugihugu kugira ngo mwebwe nyene mwirabire uko ibimenyetso vy’ibihe bigenda birashika. Ivyo tubikora kandi muntumbero yo kubereka neza yuko ivyo Imana yacu yadusezeraniye vyose izobishitsa. Mwame mugavye rero kandi ntimuranduke imitima kubera amakuru adahumuriza kandi atera urujiji mwama mwunva. Ntimuzotsitazwe nivyo musomye canke mwumva, ahubwo bizorusheho kubaha ingoga zo kubohoza amasezerano yanyu. Kandi ntimezotinye kwandika munsi yivyo mwasomye ico mwiyumvira.

Imana ibahezagire

Uburongozi bubereye

Amahoro y’Umwami wacu Yesu Kristo abane namwe mwese. Mu buzima bwabantu, hariho vyinshi bibashikira bakabinezerererwa mugabo ntibigere bashaka gusesangura ngo bamenye ukuri kwavyo. Tugiye muri politike gatoya, dusanga abanyamahanga barazanye imiyaga yogutunganya ubutegetsi bwa politike kandi abantu benshi bakaba baravyishimiye. Akarorero bazanye ijambo Demokarasi mugabo turavye muri Bibiliya zacu tukaraba uko Imana yayobora ubwoko bwayo twovuga yuko hari Theocratie.

Bakundwa Bene Data twihweze ano majambo abiri Hama duhisemwo gusenga turabe ikibereye DEMOCRATIE, THEOCRATIE. Ano majambo abiri arakomeye cane kuburyo satani yahumye amaso abenshi,asuka inzankano mw’isi ayakoresheje ariko nabitwa abubaha Imana ntaco bigeze babivugako barinumiye. Urashobora kwibaza ati none vyatanguye ryari? mwibuke neza ko Imana imaze kuvugana nab’israeli yababwiye ko izobayobora ubwayo yo nyene,iranishingira gouvernement kandi igihe cose yishingira gouvernement ab’israeli bamana intsinzi n’impore,ariko igihe batanguye democrtie bagize ibibazo bikomeye kuko banse uburongozi bw’Imana twibuke ko aribo bisabiye Sauli muri make bakoze imyiyerekano bagarariza ivyo Imana yavuze bagira imitima idadaraye,bati tugomba umwami,batako baramwitorera. Ariko rero, kuko Imana itabishimye yababwiye ingene inkuru z’umwami bitoreye azobamerera,ariko ntibashigwa biziba amatwi.ku ngoma yuwo mwi bitoreye bagize ivyago bidasanzwe kuko atari ubwami bw’Imana.

Turavye uko vyama bigenda kwisi yose aho bakoresha democratie, reka turabe insobanuro twoha aya majambo abiri DEMOCRATIE na THEOCRATIE: 1 Democratie= Demos +cratius.

Insobanuro yavyo ngiyi Demos bisobanuro amadayimoni Cratius bigasobanura Uburongozi Democratie bisobanurwa ngo UBURONGOZI BUVA KU MPWEMU MBI.

2.THEOCRATIE=Theos+cratius   THEOS =IMANA CRATIUS=UBURONGOZI

Theocrtie bisobanurwa UBURONGOZI BUVA KU MANA.

Duhejeje gusuzuma ayo majambo urashobora guca utumbereza ikibazo mu buzima bwawe. None uhitamwo democratie canke Theocratie? Muri democratie,uzokwama ushaka gushimisha abana babantu , abe aribo barongora ivyo ukora, ivyo uvuga nivyo wiyumvira nabo nkuko twabibonye uzoba wemeje ahubwo nyabuna kurongorwa n’amadayimoni. Ariko nuhitamwo Theocratie, uzoba uhisemwo kurongorwa n’Imana, ukore ivyishaka, ugende nkoko yiyumvira kandi ukagira nivyiyumviro vyayo. Duhitwo neza rero benedata, muguhitamwo THEOCRATIE Yesu abazigame!

Frère Hatungimana Israel.

🔵IJAMBO RY’IMANA 🔵

Ku wa gatandatu w’indwi ya 4 yo mu Karema
IGISOMWA CA MBERE

Ivyo dusoma mu gitabu c’Umuhanuzi Yeremiya (11, 18-20)
Muri irya misi, Yeremiya yabwiye Umukama ati : « Mukama, warabimpishuriye, ndaheza mbona kubimenya ; nkako, waranyeretse imigambi bangira n’aho jeho nari meze nk’umwagazi w’intama batwara kw’ibagiro ataco winona. Na bo abayobe, sinari nzi ko bangiriye inama y’ukunahura, banuganugana bati : « Nimuze, twicire igiti tugikore mu mizi, tugikure kuri iyi si y’abazima, n’izina ryaco ntiribe rikivugwa !
Ariko, Weho Mukama, Mana y’ingabo, Wewe udaca urwa ngondagonde, Wewe mutayoberwa ugaragaza ibiri mu mishaha yose, ese nobona ingene umpora ! Nkako, ni Wewe naje gushikiriza urubanza rwanje, Wewe Mukama Mana yanje. »

IZABURI 7, 2-3, 9-10, 11-12
Icit. : Ni Wewe nizigiye,        Mukama, Mana yanje. Mukama, Mana yanje, ni Wewe nzeyeko amirukiro ; Ntabara unkize abangenza, ndokora ! Ahandi ho bontwara nk’intambwe, uzi yuko ico itwaye kitagarurwa. Mburanira, Mukama, urâvye ubutungane bwanje kandi n’uko nzirana n’akabi. Ububi bw’ababisha nibushire, umweranda na we n’umukomeze, kuko uri Imana y’ubutungane, ugasesa imitima n’imishaha. Imana ni yo nkinzo yanje, ni yo ikiza abari n’umutima ugororotse ; Imana ni umucamanza w’intungane, ntireka gushavurira abatihana.

INKURU NZIZA

Urakaninahazwa, Kristu, Wewe Bwitonzi bwamaho bw’Imana nzima. Ng’iki igihe kiroranye, ng’uwo umusi w’ubukiriro.
Urakaninahazwa, Kristu, Wewe Bwitonzi bwamaho bw’Imana nzima.

Ivyo dusoma mu Nkuru nziza ya Yezu Kristu nk’uko yashikirijwe na Yohani (7, 40-53)

Muri irya misi,

Bamwe bo mw’ishengero bumvise ayo majambo ya Yezu, bavuga bati : « Uwo ni ukuri ni wa muhanuzi !» Abandi na bo bati : « Uwo ni we Kristu ! » Yamara abandi na bo bati : « Kristu none ava mu Bugalile ? Mbega, Ivyanditswe ntibivuga ko Kristu ava mu muryango wa Dawudi no mu gisagara ca Betelehemu aho Dawudi yaba ? » Ishengero rero rimuhazanira rityo. Bamwe mbere bashaka kumufata, ariko nta n’umwe yamutaye mu minwe.

Ba barinzi rero baragaruka ku baherezankuka bakuru n’Abafarizayo ; na bo barababaza bati : « Ni kuki mutamuzanye ? » Nya barinzi babishura bati : « Nta muntu avuga nk’uyo muntu ! » Abafarizayo barabasubiza bati : « Mbega, namwe mwahenzwe ! Mu batware no mu Bafarizayo, hari uwamwemeye n’umwe ? Atari ishengero ritazi Ibwirizwa ? Ni ibivume ! » Nikodemu, umwe yari yaje kumuraba mw’ijoro, yari umwe muri bo, arababwira ati : « Mbega, Ibwirizwa ryacu riracira urubanza umuntu atabajijwe ngo bamenye ico yakoze ? » Bamwishura bati : « Mbega, nawe wakabaye uri Umunyagalile ? Itegereze ivyanditswe, uheze umenye ko ata muhanuzi ava mu Bugaiile. »

Baraheza barataha umwe umwe iwe.

🔵Ku wa gatanu w’indwi ya 4 yo mu Karema IGISOMWA CA MBERE

Ivyo dusoma mu gitabu c’Ubwitonzi (2, 1a. 12-22) Abiyumvira inabi mu mitima yabo bahora bibwira bati : « Nimuze dutege umutego umuntu w’intungane kuko adutesha mu bikorwa vyacu, yama adutonganya ngo turenga amabwirizwa y’Imana, ngo dutukisha indero y’abasokuru twaronse. Bisubiye, arishima ngo arafise ubumenyi bw’Imana, kandi akiyita we nyene umwana w’Umukama. None rero, ivyo akora biraduhinyuza mu vyiyumviro vyacu, ntidushobora kumwiyumanganya ; ntamenya kwigenza nkatwe, imigenzo yiwe ni akayoberabahinga. Aturaba nk’ubusa nyene, akaduca kure nk’akaranda Kuri we, urupfu rw’aberanda ruraninahaye, Na we yama yishima ngo Imana imubera se Reka turabe ko ivyo yivugisha ari ivy’ukuri, maze turabe amaherezo yiwe Uwo muntu w’intungane niyaba ari umwana w’Imana, Imana izomuhagarikira imukure mu minwe y’abansi Nimuze tumutuke tumuturubike, turabe ingen yitonda n’aho ukwiyumanganya kwiwe kugarukira. Ngo tumwice nk’umuja, ko avuga yuko hari uwumuhagarikira. » Ng’ivyo ivyo bama biyumvira, bakazimira ; ububeshi bwabo bwabagize impumyi. Ntibamenya amabanga y’Imana, ntibarorera impera ibereye ubweranda kandi ntibashaka kwemera yuko abatagira agatosi bakwiye guterwa iteka.
IZABURI 33 (34), 17-18, 19-20, 21-22
Icit. : Imana yama yiyegerez abatuntuye umushaha Umukama ahoza ijisho ku batunganye, akama ateze ugutwi ico bamutakambira. Barasaba, Umukama akabumvira, akabakiza umwitwarariko wose. Umukama yama yiyegereza abatuntuye umushaha, akaremesha abo umutima wagurutse. Amarushwa y’umuntu w’intungane ni menshi, ariko Umukama ayamukiza yose. Umukama amubungabungira amagara, nta kagufa na kamwe kazomuvunikamwo. Umukama azorokora abasavyi biwe, ntawumuhungirako azopfa yishuye.
INKURU NZIZA: Urakaninahazwa, Kristu, Wewe Jambo ryamaho ry’Imana nzima. Umukama yavuze ati : « Jewe ndi izuka n’ubuzima ; uwunyemeye wese ntazokwigera apfa. » Urakaninahazwa, Kristu, Wewe Jambo ryamaho ry’Imana nzima.

Ivyo dusoma mu Nkuru nziza ya Yezu Kristu nk’uko yashikirijwe na Yohani (7, 1-2.10.25-30)
Muri irya misi, Yezu yariko aragendura Ubugalile, kuko atari agishaka kugendura Ubuyuda, kuko Abayuda bashaka kumwica. Imisi mikuru y’Abayuda imwe y’insago yari hafi gushika. Benewabo bamaze kwijura ku musi mukuru, Yezu araduga na we, ariko bitamenyekana, nko mu mpisho.
Abanyayeruzalemu bamwe rero bavuga bati : « Urya si umwe bashaka kwica ? None ng’uyo yivugira ata nkomakomyi kandi ntaco bamubwira ! Abakuru boba bamenye vy’ukuri ko ari we Kristu ? Ariko uyo turazi iyo ava ; aho Kristu azozira ho, ntawuzomenya iyo ava. » Yezu rero yariko arigishiriza mu gisengero arasemerera ati : « Muranzi, kandi murazi n’iyo nturuka. Yamara sinizanye ; ni ukuri, uwantumye ni imvugakuri, mweho ntimumuzi. Jeho ndamuzi kuko mva kuri we kandi ari we yantumye. » Bashaka rero kumufata, ariko ntawamufashe kuko isaha yiwe itari bwagere.

TUZIRIKANE IRI JAMBO RY’IMANA🔵

Nje kubabwira

Haleluya,haleluya kandi,inje kubabwira umugbo akomeye cane.uwo mugbo ni docteur ntandwara imunanira,ni mwalimu mukwigisha ni 1,n’umucamanza atarya igiturire,n’umusoda atigera atsindwa kurugamba,ayiweeeee ikintu kirengeje vyose abera hose icarimwe.uwo mugbo ndababwra arahambaye koko hari benshi batamuzi mbere hari nabamumenye arko ntibamwakira,uyo mugbo iyo wamwakiriye vyukuri ntiwiganyira,ntubura ico urya,ntubura ivyambara,eka uba ufite vyoseee,uwo mugbo terefone yiwe ntibura amareseau umuhamagaye arakwitaba pe,arko ikimbabaza kikantuntuza nuko hari atamufise kandi kumuronka arikubuntu!wwe yavuze ko uwumufise naho azoba yarapfuye azongera abeho nukuvuga uwumufise ntabwo apfa,uwo mugbo nimwiza cane kutamugra nukunyarwa zigahera pe! Uwo nawe ni Yesu Umwami w’abami, ntabwo novuga ivyiwe ngo ndabimare gusa ndakwipfurije kubana nawe ibihe vyose.wewe wamumenye ninde?ntugire isoni zokumuvuga witwaje ngo bamaze kumuvuga nawe ni wature nakanwa kawe umuvuge. Yesu, Yesu, Yesu. amen!

Ndayizeye Elise

Isengesho ryo gushima

MANA NDAGUSHIMIYE CANE UKUNTU WANKINGIYE KUWAGATATU UHEZE UKA NKURA MUMENYO YABAMBUZI.KANDI NKASHIMA KUBONA UBU NSHOBORA KUBA NASUBIYE KUKAZI IMANA IHABWE ICUBAHIRO IBIHE BIDASHIRA.AMEN!
Indemesho

Yemwe Yemwe Bantu, Nagira Mbabwire Ibi :Nguku Uko Bibiriya Ivuga , Ati Nimwitegereze Uko Mugenda , Mureke Kuba Nkimbura Bwenge Yamara Mugende , Nkabanyabwenge , Kuko Turi Mumisi Yiherezo Abantu Bitwararitse Ivyabo , Ariko Ivyimana Babitaye Kure , Ndabwira Abantu Batariko Bashaka Kumva Ivyi Mana Ivuga , Abo Baragow IVYAHISHURIWE YOHANA 22 ; 11 – 14 Imana Itweze. Ndumva Nobwira Ayamanjambo , Abantu Bose Barushe , Isaha Yuko Ezeberi Abazwa Amaraso Ya Nabothi Irageze , Umunota Wogutabarwa , Urashitse , Kuberako Hari Imana Mw Ijuru Ivuze Ntawutovugishwa , Iramvuye Ukuboko Ntawutotabarwa , Imwenyuye Vyose Bireyuka. Imana Ibagendagendere , Tuvugire Hamwe Twese << UBUNTU BWU MWAMI WACU YESU BUBANE NATWE TWESE IBIHE BIDASHIRA AMEN .>>
« I Burundi ijoro rira kuvuye ariko bugire buce »

Twihweje ibibera mu Burundi mbere munagomvye tukanabigereranya no mubindi bihugu, Uburundi buragowe cane gusumba ahandi kuko bwugarijwe n’ubwicanyi ndengera butungane, ibisida, indwara, akarenganyo, ibiturire, ubukene, inzara, igitsure, ubusuma, umutekano muke, ugukumirana, bugunge, n’ibindi vyinshi.

None ivyo vyose Président Petero Nkurunziza ntabibona! Zantwazangabo ziwe na zanararibonye ziri m’umugambwe wiwe zibivugako iki? Ivyarivyo vyose abarundi bazotinda bababaze iyo bariko barajana igihugu cacu c’uburundi.

Turashimiye inama nkuru y’abepiskopi gatolika kucegeranyo cayo yashikirije aho yerekanye amakenga ifise kungene igihugu c’Uburundi cifashe uyu munsi, bakongera bagaha impanuro ruvyeyi abarundi bose.

Iv’igihugu cacu by arabuze umuti gushika aho amakungu yose nayo yihagurukiye mugabo ntivyatevye aramaze kubizinukwa. Aha twovuga nkintumwa zari zigizwe n’urwego rwinama nkuru y’umutekano kwisi rwa ONU, ukwishikira muburundi kwumunyamabanga mukuru w’ishirahamwe mpuzamakungu ONU, ukwiyizira mu Burundi k’abakuru b’ibihugu vya Afrika batanu co kimwe na Archibishop wa Canterbury. Abo bose bakaba bari baje guhanura Petero Nkurunziza nabiwe ngo bafate inzira y’ amahoro. None abari ku butegetsi baciye batamba baratarika ngo buratsinze rurayi ! Haba namba. Ahubwo impinga iracari ndende. Abarundi ntibari bwigere bakora ibintu nkivyikehabwenge, twizere rero yuko bashobora kwigarura.

Ndaguye ndagarutse, ntanakimwe kiba munsi y’ijuru Imana Uhoraho aba atazi. Ni mwibuke, uko vyagenze mugihe ca Farawo ( Kuvayo 5,6,7-13)Imana ikoresheje umusavyi wayo Mose yakoze ibitangaza imbere y’abisilayeli, imbere yabanyegiputa mumaso ya Farao mugabo nticabujijwe yuko akomantaza umutima gushika aho aja kurwa mu kutaja gitukura ningabo ziwe zose. Ivyabaye kubana b’isirayeli bava muri egiputa (mu misiri yubu) Bitubere icitegererezo kugirango bitwigishe ku bimenyetso vyibihe. Nivyo bigiye no gushikira ihanga ry’Imana ryi Burundi.

Ubu harageze yuko dutumbereza amasengesho yacu tuti : « Mana yacu yo mw’ijuru wewe Segaba wamahanga waremye ijuru n’isi, ukarema umwana w’umuntu mu muco udadanzwe w’inshosho yawe bwite, turagusavye Mwami wacu ukore ivyo wemeye, usohoze rya sezerano waturaganiye. Twebwe abawe turakeneye kugushimira niwadukura muri ubu buretwa. Nawe Mana yacu ni wiheshe ca cubahiro cawe! » Tuzotanga ikimazi c’ishimweku Mana Uhoraho nitwambuka yorodani kuko isa naho yuzuye.

Kumbure ushobora kwibaza uti ivyo vy’indagano muvuga ni ibiki? Nagomba ndabamenyeshe yuko kuva kera turiko turasenga dusengera amahoro yigihugu cacu, Imana yatwihishuriye ikatubwira iti : « Ndababwiye ukuri amakungu yose iyava akagera azokoranira ikibazo c’Uburundi, ariko kizonanirana kugeza nihagurukiye jewe ubwanje. » Yaduhaye n’ibindi bimenyetso vyinshi bimaze gushitswa. Uretse nivyo yaduhaye isezerano yuko tuzorarwa uburundi bugacika igihugu c’amata nubuki. Nico gituma rero twitwa abisezerano.

Ushobora kuvyemera canke ntuvyemere ubwo ni « uburenganzira » bwawe mugabo ico twokubarira coco ni uko Imana ikunda uburundi n’abarundi bose kandi yabatoranije kuba ihanga ryayo. Igiye gukorara ibitangaza n’utwumiza mumaso yanyu kugira ngo nabafise imitima itizera mwibonere namaso yanyu yuko Imana yacu irahambaye.

Mbere twobabwira yuko birya biganiro abarundi barimwo cokimwe nivyo bimirije vya Prezida Mukapa na Museveni, ari iyindi ngiro kugirango ya ntego y’Imana ikwire.

Bantu b’Imana Nyeningabo reme mu mitima yanyu. Imana ihabwe ikibanza ciza kibereye mumutima yanyu kugirango ibashikirize mwebwe abayo Isezerano. Mwirinde kwanduza imitima yanyu, kuvuga nabi no gukora ibibi nkabo bariko barasuka igihugu mukaga basongera isibe. Ahubwo nyabuna duhaguruke twese dusenge maze Uhoraho adutabare.

Barundi, barundikazi, rwaruka tubasabira tuti Imana ibahe ihumure, mumenye yuko gutabarwa kwanyu kutazova mubiganiro i Arusha canke se i kigali, i Kampala canke ahandi mugabo yuko ugutabarwa kacu kuvuye mw’ijuru ku Mana yacu bidatevye. Mumenye rero yuko atamvura idahita kandi yuko atajoro ridaca. Ehe burije ariko rero ntibutevye buribuze guca.

Umwami wacu Yesu Kristo abane namwe mwese!
Bigiriwe i Bujumbura kuwa 07/03/2016
Khuro Murihano 
http://www.abisezerano.com

🔵Ku wa gatandatu w’indwi ya 3 yo mu

Karema IGISOMWA CA MBERE

Ivyo dusoma mu gitabu c’Umuhanuzi Ozeya (6, 1-6)
Ng’iri iriyazwe n’Umukama : Mu magorwa barimwo, buzopfa guca bace bampanga amaso. Bazovugga bati : « Nimuze dusubire i Bukama ! Ko Umukama ari We yadukomerekeje, ni We azodukanda ; ni We yaduhanye, bitayeko ni We azodukiza. Ku musi ugira kabiri azodusubiza ubuzima, ku musi ugira gatatu azodushayura dutekane,ntadukurako ijisho.
Ingo turondere gutegera ubugingo bw’Umukama : nk’uko umutwenzi ata cowubuza gutamanzura, ni ko na we azoza, intahe yiwe izoseruka nk’izuba. Azodushungurukirako nk’urume, nk’imvura y’agatasi ivomera isi. » Imana na yo izobishura iti : « Mbe Efurayimu ndakugire gute ? Nokugira nte ga Yuda ? Ko mbona urukundo rwanyu rumeze nk’igipfungu co mu gitondo, nk’urume ruyonga nk’aka kanya. Ni co gituma narungitse abahanuzi ngo babatemagure, amajambo avuye mu kanwa kanje ni yo nabicishije. Erega icambabaye si inkuka canke imbagwa, nshaka urukundo n’ugutegera ubugingo bw’Imana. »

IZABURI 50 (51) 3-4, 18b-19, 20-21
Icit. : Mana yanje, uhora wâkiriza yompi uwukugarutseko n’umutima wiwe wose. Ngirira ikingongwe, se Mana yanje, kubera ubuntu bwawe, ku bw’ikigongwe cawe kidakama nzimanganiriza akabi nakoze. Nyuhagira umwanda wose mfise, uheze uhanagure ibicumuro vyanje vyose. Imperezwa nari kuguhereza ntuzibabaye, imperezwa igushika ku nyota ni umutim wigaye ; umutima wigaye kandi waduhiwe n’ibicumuro nakoze, ntuzowushiburira kure, Mana yanje. Ku bw’ubwiza bwawe, Mukama, hezagira Siyoni, sanura impome za Yeruzalemu ! Niho rero uzokenguruka inkuka zitunganye, ari zo mperezwa n’imbagwa.
INKURU NZIZA
Urakaninahazwa, Kristu, Wewe Bwitonzi bwamaho bw’Imana nzima. Nzohaguruka, ngende kwa data, mpeze ndamubarire nti : « Dawe, naracumuye ku Wo mw’ijuru, nongera ndagucumurako. »
Urakaninahazwa, Kristu, Wewe Bwitonzi bwamaho bw’Imana nzima. Ivyo dusoma mu Nkuru Nziza ya Yezu Kristu nk’uko yashikirijwe na Luka (18, 9-14)
Muri irya misi, Yezu yaciriye uyu uyu mugani bamwe bigira ngo ni bo beranda bagaheza bagakengera abandi, ati : « Abantu babiri baraduze mw’isengero gusenga : umwe akaba ni Umufarizayo, uwundi na we umutozakori. Nya Mufarizayo, umutwe aranega, ku mutimaasenga, agira ati : Mana yanje, ndagushimiye, kuko ntameze nk’abandi, bo bariba, bakarenganya abandi, bagasambana, kandi simeze nk’urya mutozakori ; nisonzesha kabiri mu ndwi, ngatangako imperezwa ivy ntunze vyose.
Wa mutozakori na we, aguma kure, ntiyubahuka n’uguhanga ijuru, mugabo yikubita ku gikiriza, avuga ati : Mana yanje, ngirira ikigongwe, jewe munyabicumuro. Ndabibabwiye : uyu ni we yamanutse agabanye, nayo umwe wa mbere haba namba. Kukaba nka ko, umuntu yihaya azoteterezwa, nayo uwicisha bugufi azoshemezwa. »

TUZIRIKANE IRI JAMBO RY’IMANA🔵

« Ubwoko ntibuba bubi abantu nibo baba babi  »
Mbanje kuramutsa mwese mukurikirana iyi site yab’isezerano. Amahoro y’Imana abane namwe mwese. Twagomba dufashe bene data bahuba ariko ntibabimenye ko bahuvye nkuko nama mfasha abandi benshi mu biganiro kuma radio yamamaza ubutumwa bwiza. Jewe nk’umwungere nakira abafise imitwaro n’ibindi bibazo, nabahahamutse muri counselling. Nagomba menyeshe ko hari nkomezi mu maraso ya Yesu. Tuvuze ko atacaha dufise tuba twizimiza kandi n’Imana twoba tuyise umubeshi. 1Yohana 1:5-10. Mubari mw’isi ntawugororotse atarabogejejwe n’amaraso ya Yesu gusa. Mwibuke uko Yesu yaciye umugani wumufarisayo n’umutozakori rero umufarisayo yirase ko yisonzesha kabiri mundwi atanga ibigiracumi ariko umutozakori wewe yaciye yishishitira atahura icaha ciwe arihana vyukuri bituma aharirwa. Nagomba menyenshe abarundi n’amakungu yuko satani adakwiye kubahenda abereka ko ubwoko kanaka ari bubi.

MN: Abantu nibo babi kuko bahaye satani ikibanza bigatuma umwiza ubuzura. Abari muri Kristo Yesu baba ari ivyaremwe bisha kuko ya amacakubiri y’amoko, intara, idini, imiryango, n’ikibazo cabize n’abatize, abatunzi bakanena abakene n’ibindi kwirata no kwishira hejuru vyose biba bishize ukaba icaremwe gisha, umunyu n’umuco w’isi (2Ab’Ikorinto 5:17) tukaba icitegerezo nkuko intumwa Paulo yavuze ko duca tuba ivyete bisomeka. Abakijijwe mu bahutu, abatutsi, abatwa, abaganwa, imvange aribo (abahutsi n’abatsihu) twese abakijijwe twacitse abana b’Imana na niryo hanga ryayo Isirayeli ya kabiri tugiye kw’injira muri Yerusalemu nshasha ubwoko bw’Imana ( 1Petero 1:9).

Nagomba mbaze? Ninde yasavye Imana ko yomugira ubu bwoko canke buriya? Ntimwihende ntabwoko bubi buriho ariko har’abantu babi kuko bahaye satani ikibanza.

Twagomba gukebura abasoma bose kuri site tubibutsa ko Imana ibakunda kandi itubwira tubamenyesha ivyo ivuga iti: Ni mwiyeze kuko hariho Urutaro, akayungiro, umukubuzo n’umunzane imbere yanyu rero umwe wese yirabe ukwameze (2Ab’Ikorinto 13:5) usuzume ingeso zawe ugihumeka ntuzuhave uvuga iyomenya nari kwihana kandi bitagishoboka.

Imana ibafashe kugira mugendane nayo mu kwiyeza no kugororoka. Yari mwene so abibukije ivyo.
Pasteur FidèleNkeshimana
🔵Ku wa gatandatu w’indwi ya 3 yo mu

Karema, IGISOMWA CA MBERE

Ivyo dusoma mu gitabu c’Umuhanuzi Ozeya (6, 1-6)
Ng’iri iriyazwe n’Umukama : Mu magorwa barimwo, buzopfa guca bace bampanga amaso. Bazovugga bati : « Nimuze dusubire i Bukama ! Ko Umukama ari We yadukomerekeje, ni We azodukanda ; ni We yaduhanye, bitayeko ni We azodukiza. Ku musi ugira kabiri azodusubiza ubuzima, ku musi ugira gatatu azodushayura dutekane, ntadukurako ijisho. Ingo turondere gutegera ubugingo bw’Umukama : nk’uko umutwenzi ata cowubuza gutamanzura, ni ko na we azoza, intahe yiwe izoseruka nk’izuba. Azodushungurukirako nk’urume, nk’imvura y’agatasi ivomera isi. » Imana na yo izobishura iti : « Mbe Efurayimu ndakugire gute ? Nokugira nte ga Yuda ? Ko mbona urukundo rwanyu rumeze nk’igipfungu co mu gitondo, nk’urume ruyonga nk’aka kanya. Ni co gituma narungitse abahanuzi ngo babatemagure, amajambo avuye mu kanwa kanje ni yo nabicishije. Erega ico mbabaye si inkuka canke imbagwa, nshaka urukundo n’ugutegera ubugingo bw’Imana. »
IZABURI 50 (51) 3-4, 18b-19, 20-21 Icit. : Mana yanje, uhora wâkiriza yompi uwukugarutseko n’umutima wiwe wose. Ngirira ikingongwe, se Mana yanje, kubera ubuntu bwawe, ku bw’ikigongwe cawe kidakama nzimanganiriza akabi nakoze. Nyuhagira umwanda wose mfise, uheze uhanagure ibicumuro vyanje vyose. Imperezwa nari kuguhereza ntuzibabaye, imperezwa igushika ku nyota ni umutima wigaye ; umutima wigaye kandi waduhiwe n’ibicumuro nakoze, ntuzowushiburira kure, Mana yanje. Ku bw’ubwiza bwawe, Mukama, hezagira Siyoni, sanura impome za Yeruzalemu ! Niho rero uzokenguruka inkuka zitunganye ari zo mperezwa n’imbagwa.
INKURU NZIZA

Urakaninahazwa, Kristu, Wewe Bwitonzi bwamaho bw’Imana nzima. Nzohaguruka, ngende kwa data, mpeze ndamubarire nti : « Dawe, naracumuye ku Wo mw’ijuru, nongera ndagucumurako. » Urakaninahazwa, Kristu, Wewe Bwitonzi bwamaho bw’Imana nzima.
Ivyo dusoma mu Nkuru Nziza ya Yezu Kristu nk’uko yashikirijwe na Luka (18, 9-14)
Muri irya misi, Yezu yaciriye uyu uyu mugani bamwe bigira ngo ni bo beranda bagaheza bagakengera abandi, ati : « Abantu babiri baraduze mw’isengero gusenga : umwe akaba ni Umufarizayo, uwundi na we umutozakori.
Nya Mufarizayo, umutwe aranega, ku mutimaasenga, agira ati : Mana yanje, ndagushimiye, kuko ntameze nk’abandi, bo bariba, bakarenganya abandi, bagasambana, kandi simeze nk’urya mutozakori ; nisonzesha kabiri mu ndwi, ngatangako imperezwa ivyo ntunze vyose.

Wa mutozakori na we, aguma kure, ntiyubahuka n’uguhanga ijuru, mugabo yikubita ku gikiriza, avuga ati : Mana yanje, ngirira ikigongwe, jewe munyabicumuro. Ndabibabwiye : uyu ni we yamanutse agabanye, nayo umwe wa mbere haba namba. Kukaba nka ko, umuntu yihaya azoteterezwa, nayo uwicisha azoshemezwa. »TUZIRIKANE IRI JAMBO RY’IMANA🔵

 URUGENDO RWA MBERE RWA PAULO igice ca 2: AB’IGALATIYA

Inyuma yurugendo rwa mbere rwa Paulo ,yaranditse icete yandikira ab’igalatiya .
Ab’igalatiya icaha bar bakoze n’uko bumviye inyigisho z’ibinyoma ,bagaheba ijambo ry’Imana.
Uravye Amajambo Paulo yatanguje kubabwira yarabarakiye cane , bitandukanye n’ibindi vyete yandikira ayandi mashengero.
Ayo yandi mashengero menshi yarabashimira kand yandika n’urukundo rwinshi kiretse .Ab’igalatiya 1:6-8 .
Paulo ashinga intahe ababwira ingeso yahorana kera akiri mwishengero ry’abayuda.
Abig1:13:<<Mwarumvise ingeso zanje nari nfise kera ,nkiri mwidini ry’Abayuda ,ingene nahiga ishengero ry’Imana birengeje nkaritikiza. Kandi mû bwoko bwiwacu narushihe benshi. >> Paulo yarababwiye ko murunganw rwiwe ko yarusumvya ubuhizi(ubugizi bwa nabi).
N’a bugingo n’ubu har’iho abakiri mwishengero ry’Abayuda kand Bama mur’usengero rw’Imana iminsi yose , ikibaranga n’ibikorwa vyabo .

Ibikorwa biri muburyo bubiri ,ivyakamere k’umuntu n’ ibikorwa vya mpwemu. 

*Ivya kamere k’umuntu:Ubushakanyi ,ibihumanya , gusenga Ibigirwamana ,uburozi ,ubwansi ,itonganya , ishari , uburake ,ikeba ,kwitandukakanya ibice , igono ,kuborerwa ,……Abig 5:19-21 , Ivyampwemu:<< Urukundo ,umunezero ,amahoro ,ukwihangana , kugira neza ,kugira neza , umwizigirwa ,uburwaneza ,ukwirinda .Ab’igalatiya 5:22-24.
Mbega wewe uronse aya majambo y’Imana , umutima wawe umez gute?

Mbega uri mwidini ry’Abayuda canke mwidini rya KRISTO YESU ? Ingeso zawe iyo uri wenyene?? Mubandi ??
Ko Paulo kera yara fise umwete wo kwica abatari mwidini ryabo ,weho wifata gute imbere yabo mudasangiye ivyiyumviro ? Ababanyi?Abo mukorana?Abo mudasenga mw’idini rimwe?? 
Ab’igalatiya 6:9<<Twame dukora ivyiza ,ntiducobogore ,kukw’igihe nicashika tuzimbura ni tutarambirwa. Nuko rero iyo turonse uburyo ,tugirire neza abantu Bose…>> Ameen.
irakozedesire1986@gmail.com

Umukozi w’Imana Hakizimana Irakoze Désiré

Dushime Imana

🙏🙏🙏Uhoraho Mana yanje ndagushimiye cne ku gitondo ciza wanyongeye.noe kunda wakire ubuzima bw’umutima n’umubiri uyu musi ndashaka ko buba ubwawe ndifuzako ungenza uko ushaka.ndaguhereje Yezu mwiza ibisabisho nza kuvuga;ibikorwa nza gukora hamwe n’ibuntu vyose biza kumbabaza uyu musi ndabiguhereje ngo vyishure ibicumuro kndi ngo bimfashe gusaba ivyo wewe nyene ushaka kundonsa uyu musi.kubw’Umukama wacu Yezu Kristu we kumwe na Data na Mutima Mweranda ubu no mu myaka yose.Amen🙏🙏🙏

Umukozi w’Imana Eric Rwasa  

Le vendredi de la 3e semaine de Carême  

Livre d’Osée 14,2-10.  Ainsi parle le Seigneur : Reviens, Israël, au Seigneur ton Dieu ; car tu t’es effondré par suite de tes fautes. 

Revenez au Seigneur en lui présentant ces paroles : « Enlève toutes les fautes, et accepte ce qui est bon. Au lieu de taureaux, nous t’offrons en sacrifice les paroles de nos lèvres. 

Puisque les Assyriens ne peuvent pas nous sauver, nous ne monterons plus sur des chevaux, et nous ne dirons plus à l’ouvrage de nos mains : “Tu es notre Dieu”, car de toi seul l’orphelin reçoit de la tendresse. » 

Voici la réponse du Seigneur : Je les guérirai de leur infidélité, je les aimerai d’un amour gratuit, car ma colère s’est détournée d’Israël. 

Je serai pour Israël comme la rosée, il fleurira comme le lis, il étendra ses racines comme les arbres du Liban. 

Ses jeunes pousses vont grandir, sa parure sera comme celle de l’olivier, son parfum, comme celui de la forêt du Liban. 

Ils reviendront s’asseoir à son ombre, ils feront revivre le froment, ils fleuriront comme la vigne, ils seront renommés comme le vin du Liban. 

Éphraïm ! Peux-tu me confondre avec les idoles ? C’est moi qui te réponds et qui te regarde. Je suis comme le cyprès toujours vert, c’est moi qui te donne ton fruit. 

Qui donc est assez sage pour comprendre ces choses, assez pénétrant pour les saisir ? Oui, les chemins du Seigneur sont droits : les justes y avancent, mais les pécheurs y trébuchent. 

Psaume 81(80),6c-8a.8bc-9.10-11ab.14.17.  
J’entends des mots qui m’étaient inconnus : 

« J’ai ôté le poids qui chargeait ses épaules ; 

ses mains ont déposé le fardeau. 

« Quand tu criais sous l’oppression, je t’ai sauvé.

« Je répondais, caché dans l’orage, 

je t’éprouvais près des eaux de Mériba. 

« Écoute, je t’adjure, ô mon peuple ; 

vas-tu m’écouter, Israël ? 

« Tu n’auras pas chez toi d’autres dieux, 

tu ne serviras aucun dieu étranger. 

 C’est moi, le Seigneur ton Dieu, 

qui t’ai fait monter de la terre d’Égypte ! » « Ah ! Si mon peuple m’écoutait, 

Israël, s’il allait sur mes chemins ! 

Je le nourrirais de la fleur du froment, 

je te rassasierais avec le miel du rocher ! »  Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 12,28b-34.  

En ce temps-là, un scribe s’avança vers Jésus pour lui demander : « Quel est le premier de tous les commandements ?  Jésus lui fit cette réponse : « Voici le premier : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur. 

Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. 

Et voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. » 

Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as dit vrai : Dieu est l’Unique et il n’y en a pas d’autre que lui. 

L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. » 

Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit : « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. » Et personne n’osait plus l’interroger.

Dusenge.

Mwari Yezu, washesh’amaraso kubwivyahavyacu kugirango turonk’ubuzima budashera iyataburukundorwaw yezu twarabogupfarubi nen kibirengey kizima waremeye kubambwa kugiti cumusaraba uremera urasesamaraso kugirango amarasoyawe ebe impongano yibicumurovyacu ehererondatabuja kowemeye gusubir kutwereka ikigitondo turagutakambiye udukingire icocos cadutandukany nawe maze ufatempiri impwemumb zasekibi hanyuma nyakubahwa uturose amahoro muguhugucacu cuburund ndets nokwisiyose ndabisavye nisunze izin rirengeye ayandimazinayos Yezu kristu Amen 🙏🏻🙏🏻🙏🏻

Umukozi w’Imana Moïse Nzirubusa

——————————-

ICIRWA:KUBA MASO,…..At’Ubwo ntimurushe mubana maso nanje n’isaha n’imwe? ( Mat.26:40)

I.Hari ibintu umuntu akwiye kwama abera maso m’ubuzima.

1.Umuntu arakwiye kubera maso: ICARI

EX:Uwitwa Yosefu muri Egiputa yarashoboye kurengera kuba umugurano, ibihe bitari vyiza vy’ubuzima, kuronka uburenganzira  bwo gukorana icaha na mukapotifari (itanguriro 39:9) arashobora guhagararira canke kubera maso ICARI. Nawe yari Umuheburayo  y’ubaha Imana.

EX:Nuwitwa Daniyeli ari Ibabuloni na bagenziwe bamaze kumenya
icoBARI bafata ingingo yo kutihumanisha indya z’Ibwami (Daniyeli 1:8) Ikibazo: None wewe URIKI?

-Umugabo

-Umugore

-Umuhungu

-Umukobwa

-Umudandaza

-Umunyeshure

-Uwukijijwe

Ni vyinshi novuga ariko igikuru n’uko nziko uzi ico URI none ukibere maso cane.

2.Umuntu arakwiye kubera maso: IKIBANZA arimwo

a.IKIBANZA

EX: Yosefu aramenya IKIBANZA yararimwo

-Mu gihugu kitari iciwabo

-Munzu yuwundi muntu (mugabo)

-Mu kazi Avyifatamwo neza ahagararira IKIBANZA ciwe.

EX: Adamu Bibiliya ivuga ngo: Uhoraho ajana uwo muntu yaremye amushira mw’itongo rya EDENI (itanguriro 2:15) ariko Adamu ntiyashobora kubera maso ico IKIBANZA kuko Bibiliya ibandanya ivuga ngo: Nuko yirukana uwo muntu (muri Edeni) (itanguriro 3:24).
N.B: Nukuvuga ko aragitakaza. None wewe ufise ikibanza ikihe?

3.Umuntu arakwiye kubera maso: UBUGOMBE canke INTUMBERO

a.UBUGOMBE

EX: Icatumye Yosefu afata intumbero yo guhagararira icari kwarukugira ngo agumane imigenderanire myiza n’Imana, Imana nayo icatumye ishira Adamu mw’itongo rya Edeni kwarukugira ngo: aririme yongere arizigame.

N.B:Niko nawe uko uri kutanyuranye n’ukw’Imana igomba ukwiye kukubera maso, n’ikibanza urimwo namba gishimwa n’Imana ukibere maso.
N.B:Kandi tutibagiye ko hariho ari, n’ikibanza umuntu ashobora kuba arimwo biba atari vyiza. ni gihe cawe co kugira ico uhinduye mu ntumbero kubera maso Ibishimwa n’Imana.

IMANA IGUHE KUBONA INYUNGU Y’IVYO BIKORWA BITATU.

Pasteur Romoild KARORERO E-mail: lomoildkarorero@yahoo.fr; B.P 7442 Bujumbura

———

Yesu Umwami wacu ashimwe!

 

Yari pasteur Ndayisaba Jerome.
————-

Twihanganire ibitugerageza
Igihe nasenga numvise twosangira ijambo ryo kwikorera umusaraba nugukurikira Yesu. Kubw’ivyo reka dusomere hamwe ubutumwa bwiza bwa Luka 9: 23-26. Ejo navuze kukigeragezo. Ibigeragezo biri uburyo butatu. Hariho ikigeragezo nyezina kizànwa na Satani àciye mu nzira zitandukanye kugira ngo agusunikire kukwihebura uhave ukora icaha. Umukenyezi umwe yatawe n’umugabo azana uyundi mugore. Abibonye yagerageje kwihangana ariko sàtani acà amuteza ivyiyumviro vyishavu rirerire akabura akariro ku mubiri aca àmuhuza numuhungu bigeze gukundana bakiri abanyeshure aca aheba gusenga Imana atangura gusambana aba aratuye umusaraba. Ikigeragezo kandi gishobora kuza ari igipimo kivuye ku Mana kugira ngo izigame agakiza kawe nivyo vyashikiye Paulo igihe yahabwa igisata, intumwa ya Satani yo kumukubita ngo yoye kwishira hejuru kubwo ibitangaza yakoreshwa (2kor. 12:7-9). Igipimo kiza kubwo umugambi w’Imana kugira ukure mu kwizera. Ikigeragezo nta nyishu yaco wewe ufise ariko umusaraba wewe uba ufise inyishu. Umukobwa umwe yavutse ku bavyeyi b’abisiramu hanyuma aza kwakira agakiza. Abavyeyi bavyumvise bamusavye kubivamwo canke naho yemere kwirukanwa. Uyo mwana ahitamwo gukubitwa n’ukwirukanwa aho guheba Yesu. Ico gihe niho tuvugako yemeye kwikorera umusaraba. Iyo atinya inkoni agaheba agakiza yari kuba atuye umusaraba. Umu dame umwe yarongowe n’umugabo akijijwe. Haheze igihe uyo mugabo aragwa. Amaze kugwa yaciye ategeka umugore guheba gusenga ngo bame bajana mu kabare. Uyo mugore aranka aca atangura gukubitwa rwose, impuzu zose araturira, amubuza gusoma Bibiriya. Uyo mukenyezi yemeye kwikorera umusaraba kugeza aho yamizwa ku makofe n’inkoni. Umugabo abonyeko yemeye ivyo amukorera vyose hako aheba agakiza yaciye ahindura atangura kumukubita ku musi w’Imana agaca amuramiza amasobe yiwe amaze iyinga mu gikopo ca nido. Uyo mukenyezi aravyemera kugeza umusi uyo mugabo yagendewe n’Imana aragaruka ku Mana arapfukama asaba umugore wiwe ikigongwe nawe aramuharira. Umukobwa umwe yambwiye ngo jewe sinshobora guharira umuhungu yampevye!!! Mbe inkuru yuyu mugore ntaco yokwigisha. Yesu we bamubamvye agaharira abamubamvye vyo uvyumva gute? Stefano asabira imbabazi abariko bamutera amabuye vyovyo bikwigisha iki??. Yesu yavuzeko hari ibituma tugabanya canke dutura burundu umusaraba tubisanga muri iyi mirongo twasomye.

1. Kurondera gukiza ubugingo bwawe. Umukristo umwe yarwaje umwana aravuza birânka ahitamwo kuja mu bapfumu, aba arataye umusaraba. Umukobwa iyo aronse umufiancé akamukunda yamuheba ataco bapfuye benshi bari bamuhevye ahitamwo kwiyahura. 

2.Inyungu. Abadandaza murabe neza guharanira inyungu ntibibake agakiza. Mbe vyomara iki uronse ibihera vyinshi kw’isi wivye maze ukaja mu muriro utazima? 

3. Isoni zo kwemera Imana. Vy’ukuri benshi birabagora kwemanga ko bakijijwe igihe bari aho batabazi. Abakobwa 2 bakijijwe bagiye gusaba akazi umu bose. Arakabahereza. Uwo mugabo haheze imisi yatanguye kubasaba ngo baryamane. Umwe yamubwiye ko akijijwe kandi na patron yama yamubonye agendana bibiriya, asenga ashingira intahe abandi bakozi. Uyundi mukobwa ntiyigeze avugako akijiwe yisanze ahindutse umuhabara wa patron aratura umusaraba 

Nagomba ndangize ngusaba wikorere umusaraba wawe kugeza kwiherezo ry’ubuzima bwawe ugeze kuri yorodani yo mw’ijuru uwo musaraba niwo uzokubera ikiraro. Reka kwihebura kubw’igihe kirekire umaranye n’umushitsi yitwa  »ikigeragezo » ahubwo shikama muri Yesu uzonesha. Ejo uyo mushitsi azotaha, ejo uzoronswa inkomezi zukwikorera uyo musaraba.

Kurikirana uburyo aba bantu bari bameze mu bukristo bwabo. Mbe weho bimeze gute? Uràcikoreye wa musaraba, uracakwiye nturawukata?? Wisuzume.

Umwami Yesu aguhe kwihanganira ibigeragezo vy’umubabaro, ubukene, urwanko, umutekano muke, kubura akazi, ubuhungiro, nibindi. Amahoro y’Umwami Yesu abane nawe.

Umukozi w’Imana Yohani Kamo 

Amasomo yo ku wa gatandatu – Icya 1 cy’Igisibo

Isomo rya 1: Ivugururamategeko 26, 16-19
Musa abwira Abayisraheli ati «Uyu munsi, Uhoraho lmana yawe akubwirije gukurikiza ayo mategeko n’ iyo migenzo: ujye ubyitaho, ubikurikize n’umutima wawe wose n’amagara yawe yose. Uyu munsi, dore watumye Uhoraho avuga yeruye ko azakubera Imana, ariko nawe ugakurikiza inzira ze wita ku mategeko ye n’amabwiriza ye n’imigenzo ye, mbese ukajya wumvira ijwi rye. Uyu munsi kandi, Uhoraho na we yatumye uvuga weruye ko uzamubera umuryango w’ubukonde yihariye, nk’uko yabigusezeranyije, kandi ko uzakomeza amategeko ye yose. Icyo gihe rero azagukuza, agusumbishe ayandi mahanga yaremye yose, uyarushe icyubahiro, n’ubwamamare n’ishema; bityo ubere Uhoraho lmana yawe umuryango mutagatifu, nk’uko yabigusezeranyije.»
Zaburi ya 118 (119), 1-2, 4-5, 7-8

R/ Uhoraho, hahirwa umuntu ukurikiza amategeko yawe. Hahirwa abadakemwa mu mibereho yabo, bagakurikiza amategeko y’Uhoraho! Hahirwa abumvira ibyemezo bye, bakamushakashaka babikuye ku mutima! Ni wowe witangarije amabwiriza, ugIra ngo bayakurikize ubutayahuga. Icyampa ngo inzira zanjye zihame, kugira ngo nkurikize ugushaka kwawe! Nzagushimagiza n’umutima uboneye, maze kumenya amateka atunganye uciye  kwawe nzagukurikiza, ntuzantererane bibaho.

Ivanjili ya Mutagatifu Matayo 5,43-48: Muri icyo gihe, abigishwa bari bateraniye iruhande rwa Yezu ku musozi, maze arababwira ati «Mwumvise ko byavuzwe ngo ‘Uzakunde mugenzi wawe, wange umwanzi wawe.’ Jyeweho ndababwira ngo ‘Nimukunde ababanga, musabire ababatoteza’, Bityo muzabe abana ba So uri mu ijuru, We uvusha izuba rye ku babi no ku beza, kandi akavubira imvura abatunganye n’abadatunganye. Nimwikundira gusa ababakunda, muzahemberwa iki? Ese abasoresha bo, si ko babigenza? Maze se nimuramutsa gusa abo muva inda imwe, muzaba murushije iki abandi? Ese abatazi Imana bo, si ko babigenza? Mwebweho rero, muzabe intungane nk’uko So wo mu ijuru ari intungane.»

Notre pays promis se profile à l’horizon

Tenons-nous dans la position de Josué et Caleb. Notre pays promis à nous commence à se profiler à l’horizon, comme c’était le cas pour eux. Or, Josué signifie ‘‘Jéhovah-Sauveur’’, et il représente le conducteur du temps de la fin, qui viendra pour l’Eglise, tout comme Paul est venu comme conducteur originel. Caleb représente ceux qui sont restés fidèles avec Josué. Souvenez-vous, Dieu avait fait naître Israël comme une vierge, avec Sa Parole. Mais ils voulaient autre chose. L’Eglise de ce dernier jour a fait de même. Remarquez comment Dieu n’a pas fait avancer Israël, ou ne l’a pas laissé entrer dans le pays promis avant le moment qu’Il avait prévu. Or, les gens ont peut-être pressé Josué, le conducteur, en lui disant : ‘‘Le pays est à nous, allons-y, emparons-nous-en. Josué, tu es un homme fini, tu dois avoir perdu ta commission, tu n’as plus la puissance que tu avais. Avant, Dieu te parlait, tu connaissais la volonté de Dieu et tu agissais rapidement. Il y a quelque chose qui ne va pas chez toi.’’ Mais Josué était un prophète envoyé par Dieu, et il connaissait les promesses de Dieu. C’est pourquoi il attendait ces promesses. Il attendait une décision claire et nette de la part de Dieu, et une fois venu le moment d’avancer, Dieu remit toute la conduite entre les mains de Josué, parce qu’il s’était tenu à la Parole. Dieu pouvait faire confiance à Josué, mais pas aux autres. Ceci se reproduira en ce jour de la fin. Le même problème, les mêmes pressions. 

 Auteur William Marrion Branham. Texte tiré d’un document intitulé »Exposé des sept âges de l’Eglise » page 163 à 169.

Textes du jour: vendredi 19 février 2016

Les Lectures du Jour: Livre d’Ézéchiel 18,21-28.
Ainsi parle le Seigneur Dieu : Si le méchant se détourne de tous les péchés qu’il a commis, s’il observe tous mes décrets, s’il pratique le droit et la justice, c’est certain, il vivra, il ne mourra pas.

On ne se souviendra d’aucun des crimes qu’il a commis, il vivra à cause de la justice qu’il a pratiquée.

Prendrais-je donc plaisir à la mort du méchant – oracle du Seigneur Dieu –, et non pas plutôt à ce qu’il se détourne de sa conduite et qu’il vive ?

Mais le juste, s’il se détourne de sa justice et fait le mal en imitant toutes les abominations du méchant, il le ferait et il vivrait ? Toute la justice qu’il avait pratiquée, on ne s’en souviendra plus : à cause de son infidélité et de son péché, il mourra !

Et pourtant vous dites : “La conduite du Seigneur n’est pas la bonne”. Écoutez donc, fils d’Israël : est-ce ma conduite qui n’est pas la bonne ? N’est-ce pas plutôt la vôtre ?

Si le juste se détourne de sa justice, commet le mal, et meurt dans cet état, c’est à cause de son mal qu’il mourra. Si le méchant se détourne de sa méchanceté pour pratiquer le droit et la justice, il sauvera sa vie. Il a ouvert les yeux et s’est détourné de ses crimes. C’est certain, il vivra, il ne mourra pas.

Psaume 130(129),1-2.3-4ab.4c-6.7-8.
Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel ! Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière !

Si tu retiens les fautes, Seigneur Seigneur, qui subsistera ? Mais près de toi se trouve le pardon pour que l’homme te craigne. Mais près de toi se trouve le pardon pour que l’homme te craigne. Mais près de toi se trouve le pardon pour que l’homme te craigne. J’espère le Seigneur de toute mon âme ; je l’espère, et j’attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur plus qu’un veilleur ne guette l’aurore. Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore, attends le Seigneur, Israël. Oui, près du Seigneur, est l’amour ; près de lui, abonde le rachat. C’est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5,20-26.
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je vous le dis : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux.

Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu’un commet un meurtre, il devra passer en jugement.

Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement. Si quelqu’un insulte son frère, il devra passer devant le tribunal. Si quelqu’un le traite de fou, il sera passible de la géhenne de feu.

Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi,

laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande.

Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison. Amen, je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou.»

Le Commentaire du Jour
Saint Augustin (354-430), évêque d’Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l’Église
Sermon 211, 5-6 (SC 116, p. 169) « Va te réconcilier avec ton frère »

Frères, qu’il ne subsiste pas de désaccord parmi vous, vu que ce sont les saints jours [du Carême]… Peut-être qu’en pensée vous vous mettez à dire : « Je veux faire la paix, mais c’est mon frère qui m’a offensé … et il ne veut pas solliciter mon pardon ». Que faire alors ? … Il faut que s’interposent entre vous des tiers, amis de la paix… Quant à toi, sois prêt à pardonner, sois totalement prêt à lui remettre sa faute de tout ton cœur. Si tu es prêt à lui remettre sa faute, tu la lui as déjà remise.
Il te reste encore à prier : prie pour lui afin qu’il te demande pardon, car tu sais qu’il n’est pas bon pour lui de ne pas le faire. Prie donc pour lui… ; dis au Seigneur : « Tu sais que je n’ai pas offensé mon frère… et qu’il lui est nuisible de m’avoir offensé ; quant à moi, je te demande de bon cœur de lui pardonner ».

Voilà ce que vous avez à faire pour vivre en paix avec vos frères …, pour que nous fassions la Pâque sereinement et que nous puissions célébrer sereinement la Passion de celui qui ne devait rien à personne et qui a remboursé les dettes à la place des débiteurs, le Seigneur Jésus Christ, qui n’a offensé personne et que, pour ainsi dire, le monde entier a offensé. Ce ne sont pas des châtiments qu’il a exigés, mais des récompenses qu’il a promises… C’est lui-même que nous prenons à témoin dans nos cœurs : si nous avons offensé quelqu’un, nous allons demander pardon ; si quelqu’un nous a offensés, nous sommes prêts à pardonner et à prier pour nos ennemis.

© Evangelizo.org 2001-2015

WAVUGA UTE PENETENSIYA KUGIRA NGO ABATAYIHABWA NABO BAYIGARUKIRE ?

—————————

(Isoko: Umuhamya w’Impuhwe z’Imana – Ruhango)

« Imana ntijya irambirwa kutubabarira, ahubwo nitwe turambirwa kuyisaba imbabazi » (Papa Faransisiko).

Ntidushobora kwiyumvisha agaciro k’ isakaramentu rya penetensiya mu buzima bwacu, tutabanje kwiyumvisha icyaha n’ ububi bwacyo. Kwiyumvisha imbaraga kitugiraho ndetse n’ urukuta cyubaka haba kuri twe ubwacu, hagati yacu n’ abandi ndetse no ku Mana, nibyo bidutera kubabazwa nacyo, bityo tukibyutsamo ubushake bwo kwitandukanya n’icyaha tugamije gusegasira muri twe ubutungane twahamagariwe. Gatigisimu itwigisha ko umuntu akora icyaha igihe yitandukanyije n’ Imana, ayisuzugura abizi neza kandi abishaka rwose.

Mu nyigisho ya papa Yohani Pawulo II yo kuwa 17 Mata 2002, mu muhango wo guha umugisha ingoro yitiriwe Impuhwe z’ Imana i Karakoviya yagize ati : « Kiliziya yacu ibona impuhwe z’ Imana nk’igishyitsi shingiro cyadufasha kugera ku bwiyunge bwuzuye n’ Imana no kunga umubano wacu na bagenzi bacu »
Icyaha cyitwangiza mu buryo 3 Hagati yanjye na njye ubwanjye. Akenshi iyo umuntu aguye mu cyaha, atangira kwicira urubanza. Hakaba n’ igihe yumva icyaha yakoze rwose kitamwemerera gutunguka imbere y’ Imana cyangwa se n’ isengesho rye Imana idashobora kuryumva. Hari n’ abatekereza ko abandi babazi nk’ abanyabyaha, ndetse n’ igihe ahamagariwe kugarukira Imana, akagusubiza ko n’ Imana ubwayo nta mbabazi yamugirira kubera ibyaha bye.

Tubona urugero kuri Adamu na Eva bamaze gucumura (Intg 3, 8-11)

– Bagize ubwoba bahunga Imana

– Babonye ko bambaye ubusa

– Baracocera (icyaha) igihe badodekanije amababi y’ imitini akaba ariyo bikinga.

Naho tumeze gutyo bwose, Nyagasani aduhamagarira kurenga uko kwicira urubanza, tukazirikana ko urukundo adukunda rudutandukanya n’ ibyaha byacu. Nk’ uko tubyumva mu ivanjiri ya Yezu Kristu uko yanditswe na Mt 9, 12- 13 « abazima si bo bakeneye umuvuzi, ahubwo ni abarwayi. Nimugende rero musiganuze icyo iri jambo rivuga ngo icyo nshaka ni impuhwe si ibitambo erega sinazanywe no guhamagara intungane ahubwo ni abanyabyaha »

Icyaha kidukururira kwikuza.

———————————

a. Igihe cyose umuntu yatangiye kumva ko adakora icyaha kwikuza kuba kwibasiye roho ye. Ibyanditswe bitagatifu biduhamiriza ko iyo tuvuze ko nta cyaha tugira ubatwise Imana umubeshyi (1 Yh 1, 10). Mu kanyamakuru ka Mutagatifu Faustine (No 1602…) Yezu yabwiye y Faustine ati : « abikuza bahora mu byaha no mu bukene kuko ingabire yanjye ibahunga ikajya ku bantu bicisha bugufi ». Hari naho Mama Fawusitina atubwira ati : « tuticishije bugufi ntidushobora gusingira ubwiza bw’ Imana».

b. Icyaha kidutandukanya na bagenzi bacu:

Mu ivanjiri ya Yezu Kristu yanditswe na Yohani 9,… tubona Yezu ahumura impumyi yabuvukanye. Ighe amaze kumuhumura, abayahudi bashishikarije uwahumuwe gusingiza Imana ariko badashaka kwemera uwamuhaye guhumuka. Uwahumuwe, nyamara we abibutsa imyemerere yabo ko : Imana itumva abanyabyaha, n’ uko uwemera Imana agakora icyo Imana ishaka imwumva (Yh 9, 31). Yavuze ko atyo agamije kubumvisha ubutungane bw’ uwamuhaye guhumuka (kubona) ndetse n’ impuhwe Imana igira.

Mutagatifu Fransisiko wa Salezi mu gitabo yise « Ibanga ry’ubusabaniramana, umutwe wa XIII », yaravuze ati : « Baragowe

abayobya ibiremwa, aho kubiyobora ku muremyi wabyo, bakabitoza icyaha. Barahirwa abayobira ibiremwa ku ikuzo ry’ umuremyi kandi bagakoresha impano zabo baharanira ukuri. »

– Hari igihe twikuza, tukamera nk’ abafarizayi banangiye umutima wabo, kimwe nabo tukabaza Yezu niba natwe adufata nk’ impumyi. Igisubizo Yezu atanga, aragira ati : « Iyo muba impumyi, nta cyaha mwajyaga kugira. None ubwo mugize muti turabona icyaha cyanyu kibagumyeho (Yh 9, 41)» . Duce bugufi imbere y’ Imana dusabe Yezu kumukurikira imitima yacu ngo ayivane mu buhumyi dukomora ku byaha twazikamyemo.

– Mu kwikuza kandi hari igihe twibeshya ko ibyaha byoroheje ntacyo bitwaye. Dufashe urugero rw’ inyoni yogoga ikirere, ikagera aho ishaka ibikesheje kuguruka, uyifashe ukayizirikisha umurunga cyangwa se urudodo rukomeye, ibyo kuguruka ntibyaba bigishobotse. Twe kwishuka ngo : ubwo ntiba, ntasambana, ntaroga, nta muntu nishe, nta nda nakuyemo, cyangwa ibindi byaha bikomeye nkora ntacyo bitwaye ! utwo wita utwaha tworoheje, tuzakubera urudodo rukuziritse, rukubuza gutunganira Imana. uko ibyaha bikomeye bibuza umuntu kwinjira mu ngoma y’ Imana igihe cyose atakicujije, ni nako ibyaha twita ko ari bito, bitubera inzitizi igihe cyose tudafashe icyemezo cyo kwisubiraho, twiyemeza kutazabisubira.

c. Icyaha cyose kidutandukanya n’ Imana.
———————————-Igihe umwana w’ ikirara tubona(Lk 15) afashe icyemezo kibi, agasaba se umunani umugenewe, akajya kuwutagaguza mu ndaya amaze kuwutsemba, akagira imibereho mibi. Yitegereje atihenze, afata icyemezo agira ati:” Dawe nacumuye ku Mana no kuri wowe” (Lk 15, 18). Ese wowe nanjye ntitwaba twarivanye mu rugo rwa Data, tukivutsa urukundo rw’ Imana, tukayigomekaho twishora mu ngeso mbi zinyuranye, tugashishikazwa no gushakisha Ubutunzi bw’ isi ahadutanya n’ Imana, cyangwa se urwango n’ ishyari, ndetse no kwanga kubabarira abaduhemukiye akaba aribyo twahaye intebe mu mitima yacu, kimwe n’ibindi bibi byose?

Twumve ijwi rya Yezu ritwingingira kureka imigenzereze inyuranye n’ icyo Imana idushakaho. Aho Yezu agira ati:” igihe kiregereje, none ingoma y’ Imana iregereje, nimwisubireho kandi mwemere inkuru nziza. (Mk 1, 15 ). Igihe cyo kwisubiraho, tugahindukirira impuhwe z’ Imana n’ iki ngiki ntiturindire ko guhinduka dusabwa, tuzabikora ikindi gihe. “ uyu munsi, niwumva ijwi rye, ntimunangire imitima yanyu”(Heb 3, 15).

KUMVA IJWI RY’ IMANA, bidufasha kumva urukundo dukunzwe n’ Imana, tukababazwa n’ uko twatatiye urwo rukundo, tugafata icyemezo cyo Kugana Nyagasani tukamusaba Imbabazi z’ ibicumuro byacu, tugamije guhinduka by’ ukuri.

II. PENETENSIYA.

————————

Penetensiya ni isakaramentu ridufasha kwiyunga n’ Imana, natwe ubwacu ndetse tukaniyunga na bagenzi bacu. Penetensiya ni isakaramentu turonkeramo ibabarirwa ry’ ibicumuro byacu.

Mu ibaruwa Mutagatifu Papa Yohani Pawulo II, yise impuhwe z’ Imana IV, ashingiye ku mugani w’ umwana w’ ikirara(Lk 15) mu isano twongera kugira na n’ Imana iyo twayigarukiye, bitewe n’ agaciro iduha, aduhamiriza ko uwagiriwe imbabazi adakorwa n’ ikimwaro, ahubwo amera nk’ umwana w’ ikirara watahutse kandi agasubirana agaciro ke. Naho muri Gatigisimu (No 209) batubwira ko “mu isakaramentu rya Penetensiya ya Yezu wazutse atubabarira ibyaha byacu, akatwongerera ubugingo bw’ iteka, ndetse akabusubiza ababutaye, akaduha imbaraga zo kurwanya ikibi, akongera kuduhuza n’ umuryango w’ abakristu.”
Ni ngombwa kwiyumvisha uburemere n’ ububi bw’ icyaha cyacu, tukababazwa nacyo, tukigira inama yo kutazagisubira.

Mutagatifu Faransisiko wa Salezi agira ati: Roho yemeye kugwa mu cyaha igomba guterwa ishozi n’ uko isa, ikihutira kwisukura vuba na bwangu, ibigiriye kubaha Nyagasani uba ayireba.(ibanga ry’ ubusbaniramana, umutwe wa XIX).

Mu gihe duhabwa Penetensiya, ni byiza kwiyumvisha ko Imana iba yahadutegereje ngo itubabarire ibicumuro byacu inyuze mu musaseridoti uduhe iryo sakaramentu. Twe kwibeshya ko Padiri ari umuntu nkatwe twumve umwanya ahagazemo n’ umurimo yahawe n’ Imana wo gutagatifuza umuryango wayo. (Umuntu nkatwe= ubutungane= ubutorwe bwe).
….”igihe cyose wicujije ibyaha, ujye wirundurira wese mu mpuhwe zanjye mu bwiringire bwinshi, kugira ngo nshobore gusuka mu mutima wawe ingabire zanjye zitagereranywa. Byongeye kandi igihe ugiye gusba Penetensiya, ujye umenya ko ari jye ugutegereje mu ntebe ya Penetensiya, uretse gusa ko mba nihishe inyuma y’ umupadiri, ariko ni jye ubwanjye ukiza umuntu. Aha niho ububi bw’ umuntu bahurira n’ Imana Nyirimpuhwe” (Mut. Fawusitina No 1602).

Yezu yongera kuduhamiriza igikorwa cye mu butumwa aha abigishwa be amaze kuzuka(Yh 20, 21- 23) agira ati:” nimugire amahoro, nkuko Data yantumye nanjye ndabatumye. Amaze kuvuga atyo, abahuhaho, arababwira ati: nimwakire Roho Mutagatifu. Abo muzakiza ibyaha bazabikizwa abo mutazabikiza bazabigumana.”

Twiyibutse ko umukristu gatorika ibabarirwa ry’ ibyaha ribera mu ntebe ya Penetensiya, si ukwifungirana ahantu cyangwa kwatura ibyaha mu ruhame. Nkuko dushishikarira isuku y’ umubiri, dushishikarire isuku ya Roho yacu . dushishikarire kandi kumva no kumvira ijwi rya Bikira Mariya wadusuye I Kibeho, aduhamagarira guhinduka, tukisubirsho tukicuza ibyaha byacu!
Désouza Pascal

Uhoraho niwe muco wanje

Uhoraho niw muco wanj nagakiza kanj nzotinya nde?uhoraho niw gihome gikingira ubugingo bganje,ninde azonca ivutu?hamwe inkozi zibibi zari zinziye ngo zirye inyama zanje,nibo barwanizi banje,baratsitaye baratemba.naho ingabo zosagaza ngo zintere, umutima wanj ntiwotinya,nahintambara yovyuka inkandwanya no muri yonorema.iconsaba uhoraho nikimwe nico nzohora nitwararika,nukuba mungoro yuhoraho iminsi yose yubugingo bwanje,kuko kumusi wamagorwa azonzigama akampisha mwihema ryiwe,nubu umutwe wanj uzoshirwa hejuru yabansi banje bankikije,niyo data na maman bonta,uhoraho azonyitorera!imana ihabwe icubahiro. Nawe mbwira ivyizigiro vyawe aho biri. Chantale Manirafasha.

 

Ku wa gatatu w’indwi ya 1 yo mu Karema  IGISOMWA CA MBERE

Ivyo dusoma mu gitabu c’Umuhanuzi Yonasi (3, 1-10)

Muri irya misi, Umukama yabariye Yonasi ati : « Haguruka ugende i Niviva mu gisagara gikuru kuvuga ivyo nzokubarira ». Yonasi arahaguruka aja i Niniva nk’uko Umukama yabivuze. Niniva cari igisagara kinini cane : kugira ngo umuntu akijabuke yakimaramwo imisi itatu agenda. Yonasi arinjira mu gisagara, amara umusi agitemberamwo ; asigurira abantu abigisha muri aya majambo ati : « Hasigaye imisi mirongo ine, Niniva igasamburwa ». Abantu ba Niniva baremera Imana barisonzesha, bambara amagunira bose, abakuru n’abato. Iyo nkuru irateba ishikira umwami wa Niniva ; na we aca ava ku ntebe y’ubwami, arikura umutamana wiwe, yambara igunira kandi yicara mu minyota. Hanyuma, muri Niniva hose, baca bashinga iri tangazo rivuye ku mwami n’abatware biwe, ngo : « Nta bantu, nta bikoko, nta bitungwa bitobito canke binini bizogira ico bikoza mu kanwa, habe n’amazi. Bazokwambara amagunira, batakambira Imana bashimitse, maze umuntu wese yisubireko, ahebe akabi yahora akora. Kumbure Imana izokwisubirako, ishavu ryayo riturure, tureke gutikira. » Imana ngo ibone ivyo bagize ngo bahebe imigenzo yabo mibi, irisubirako amahano yari yabaraganiye ntiyayarungika.

IZABURI 50 (51), 3-4, 12-13, 18b-19

Icit.: Mana yanje, ntuzoshiburira kure uwukugarutseko n’umutima wiwe wose. Ngirira ikigongwe, se Mana yanje, kubera ubuntu bwawe, kubw’ikigongwe cawe kidakama, nzimanganiriza akabi nakoze. Nyuhagira umwanda wose mfise, uheze uhanagure ibicumuro vyanje vyose. Mukama, nshiramwo umushaha w’indanga, ugushaka kwanje na kwo ukuremeshe, kwame kukwihambiriyeko. Ntunshibure ngo nkuve mu maso, ntera iteka riho ungumizemwo ubwiza bwawe. Imperezwa nari kuguhereza ntuzibabaye, imperezwa igushika ku nyota ni umutima wigaye ; umutima wigaye kandi waduhiwe n’ibicumuro wakoze, ntuzowushiburira kure, Mana yanje.
INKURU NZIZA

Urakanihazwa, Kristu, Wewe Bwitonzi bwamaho bw’Imana nzima. Umukama yavuze ati : « Nimwihanure, kuko Ubwami bw’ijuru buri hafi. » Urakaninahazwa, Kristu, Wewe Bwitonzi bwamaho bw’Imana nzima.

Ivyo dusoma mu Nkuru Nziza ya Yezu Kristu nk’uko yashikirijwe na Luka (11, 29-32)

Muri irya misi,

Yezu atangura kubwira ishengero ryahinda, ati : « Uru rwaruka ni urwaruka rubi ! Rurondera ikimenyetso, nta kimenyetso kindi muzohabwa atari ikimenyetso c’umuhanuzi Yonasi. Nk’uko Yonasi yabaye ikimenyetso c’Abanyaniniva, ni ko n’Umwana w’umuntu azobera uru rwaruka. Ku musi w’urubanza, umwamikazi wo mu bumanuko azohaguruka kwagiriza abantu b’uru rwaruka, agireko abatsinde, kuko yahanutse ku nkiko akaza kwumva ubwenge bwa Salomo ; kandi hano hari uwuruta Salomo. Ku musi w’urubanza, Abanyaniniva bazokura hasi kwagiriza uru rwaruka, bagireko barutsinde, kuko bihanye kubera inyigisho za Yonasi ; kandi hano hari uwuruta Yonasi. »

Investissons au ciel 

Verset du jour: Matthieu 10 :41 « Celui qui reçoit un prophète en qualité de prophète recevra une récompense de prophète, et celui qui reçoit un juste en qualité de juste recevra une récompense de juste »
Comme je l’ai dit dans la première partie, celui qui soutient un indigent, prête à l’Eternel (Prov 19 :17) ou alimente son compte céleste.
Etant donné que le compte céleste est un compte spirituel, son alimentation doit être spirituelle selon la règle de Dieu. Le compte n’est pas seulement alimenté par le fait de donner aux pauvres mais c’est la façon de leur donner qui compte. Si nous donnons aux pauvres sans amour, notre offrande n’est pas comptabilisée au ciel.
La parole de Dieu dit : « Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n’ai pas la charité, cela ne me sert de rien » (1 Cor 13 :3).
Le verset du jour nous montre combien Dieu est sensible quand quelqu’un s’occupe de ses serviteurs. Assister matériellement ou financièrement un serviteur ou une œuvre de Dieu alimente le compte céleste et permet à celui qui le fait de partager sa récompense. Par exemple, si tu assistes un évangéliste qui vient dans ta région pour une croisade d’évangélisation, tu le loges chez toi, tu finances la croisade et 200 personnes donnent leurs vies à Jésus, vous (toi et l’évangéliste) allez partager la couronne liée à cette œuvre même si tu n’as rien fait de spirituel. Jean écrit : « Nous devons donc accueillir de tels hommes, afin d’être ouvriers avec eux pour la vérité » (3Jean :8).
Rien n’est plus important aux yeux de Dieu que quand un pécheur se repent de ses péchés et devient son enfant. Tout le monde n’est pas évangéliste ou n’a pas le don de conduire les âmes vers le Seigneur. Il se pourrait que tu n’aies pas ce don ou cette vocation mais que tu aies les moyens financiers pour soutenir ceux qui sont appelés à le faire. Certains attendent que quelqu’un vienne les suggérer de contribuer tandis qu’il y’a une autre partie des chrétiens qui ont compris que le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en s’emparent (Matthieu 11 :12).
Par ce passage, j’ai compris que parfois les bénédictions célestes exigent une certaine violence ou agressivité. Quand on voit un problème ou un besoin dans l’œuvre de Dieu et qu’on a les moyens nécessaires pour apporter la solution, on ne devrait pas hésiter de foncer après conviction (dans la prière) car c’est réellement ce qu’il faut faire. Cela ne veut pas dire que parfois on se trompe d’adresse et de personnes croyant servir le Seigneur.

Investissons au ciel

Verset du jour: Galates 6 :7 « Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi »

Aujourd’hui, nous découvrirons que la loi de la semence et de la moisson s’applique dans tous les domaines de la vie et pas seulement en ce qui concerne l’argent.
J’ai constaté que dans les assemblées chrétiennes, on ne parle que de la semence et de la moisson quand il s’agit de l’argent (dîmes et offrandes) alors qu’il s’agit d’un principe établi par Dieu dans tous les domaines de la vie.

Je crois que c’est d’ailleurs pour cette raison que le verset du jour commence par : « Ne vous y trompez pas… » car beaucoup s’y trompent (inconsciemment ou consciemment) avec des raisonnements erronés dans le seul but de se consoler ou de couvrir (voir même justifier) leurs mauvaises actions. Raison pour laquelle le verset continue en disant « on ne se moque pas de Dieu… ». Même si on essaie de justifier nos mauvaises actions, cela ne changera rien dans leur nature. Si on lâche un téléphone en l’air, il doit absolument tomber qu’on le veuille ou pas car il est affecté par la loi de la pesanteur qui fait que tous les objets tombent vers le centre de la terre.

De la même façon, Dieu a établi un principe selon lequel nous moissonnons ce que nous semons. En passant, je dois préciser que Dieu nous a donné tous les commandements pour notre bien et non le sien. On est tous passé par l’étape où on fournissait beaucoup d’efforts pour mener une vie pieuse dans le seul but de plaire à Dieu alors qu’en réalité Il nous le recommande pour notre bien. Si quelqu’un pose une mauvaise action en péchant, il doit s’attendre aux conséquences liées à cet acte et il n’y a pas moyen d’y échapper.

Même si nous demandons pardon à Dieu, nous sommes immédiatement pardonnés mais les conséquences restent. Parfois on le voit immédiatement mais souvent on ne se rend compte de rien et on se trompe en s’imaginant que tout est passé inaperçu. Ce sont ces conséquences que Dieu désire nous éviter en nous avertissant à travers sa parole. Qu’on pèche ou pas, Dieu reste Dieu et cela ne changera rien à sa nature.

Concernant notre compte céleste, nous avons intérêt à l’alimenter avec nos biens matériels et nos finances afin d’être secourus quand nous serons dans le besoin et plus encore, nous hériterons une couronne au ciel.
Par Chris Ndikumana
Comprendre la vie.
La Vie pour la comprendre, il faut se rendre dans 3endroits : l’hôpital, la Prison et le Cimetière.

-A l’hôpital, Tu Comprendras que rien n’est plus Beau que la Santé.

-En Prison, Tu verras que la liberté est la chose la plus Précieuse.

– Au Cimetière tu réaliseras que La Vie ne vaut rien, le sol sur lequel Nous marchons aujourd’hui Sera Notre Toit demain.

Faisons Donc l’Effort de demeurer humble en ayant la crainte de Dieu et le Respect de notre Prochain; que la grâce et la miséricorde du très haut Nous accompagnent afin que Nous rependions L’Amour autour de Nous!

Par Aloys Niyoyita

Textes du jour: mardi 16 février 2016

Les Lectures du Jour: Livre d’Isaïe 55,10-11. 
Ainsi parle le Seigneur : « La pluie et la neige qui descendent des cieux n’y retournent pas sans avoir abreuvé la terre, sans l’avoir fécondée et l’avoir fait germer, donnant la semence au semeur et le pain à celui qui doit manger ; ainsi ma parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sans avoir fait ce qui me plaît, sans avoir accompli sa mission. »

Psaume 34(33),4-5.6-7.16-17.18-19.
Magnifiez avec moi le Seigneur exaltons tous ensemble son nom. Je cherche le Seigneur, il me répond : de toutes mes frayeurs, il me délivre. Qui regarde vers lui resplendira, sans ombre ni trouble au visage. Un pauvre crie ; le Seigneur entend : il le sauve de toutes ses angoisses. Le Seigneur regarde les justes, il écoute, attentif à leurs cris. Le Seigneur affronte les méchants pour effacer de la terre leur mémoire. Le Seigneur entend ceux qui l’appellent : de toutes leurs angoisses, il les délivre. Il est proche du cœur brisé, il sauve l’esprit abattu.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 6,7-15.
En ce temps-là,  Jésus disait à ses disciples : « Lorsque vous priez, ne rabâchez pas comme les païens : ils s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. Ne les imitez donc pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant même que vous l’ayez demandé. Vous donc, priez ainsi : Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Remets-nous nos dettes, comme nous-mêmes nous remettons leurs dettes à nos débiteurs. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal. Car, si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi. Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père non plus ne pardonnera pas vos fautes. »

Le Commentaire du Jour
Jean Tauler (v. 1300-1361), dominicain à Strasbourg Sermon 62 (trad. Cerf, 1980, p. 66  rev) « Que ton règne vienne »
Si on y regardait de près, on serait effrayé de voir comment l’homme cherche son bien personnel en toute chose, aux dépens des autres hommes, dans les paroles, les œuvres, les dons, les services. Il a toujours en vue son bien personnel : joie, utilité, gloire, services à recevoir, toujours quelque avantage pour lui-même. Voilà ce que nous recherchons et poursuivons dans les créatures et même dans le service de Dieu. L’homme ne voit que les choses terrestres, à la façon de la femme courbée dont nous parle l’évangile, qui était tout inclinée vers la terre et ne pouvait pas regarder en haut (Lc 13,11). Notre Seigneur dit qu’on « ne peut pas servir deux maîtres, Dieu et la richesse », et il continue « cherchez d’abord », c’est-à-dire avant tout et par-dessus tout, « le Royaume de Dieu et sa justice » (Mt 6,24.33).
 Veillez donc aux profondeurs qui sont en vous, et ne cherchez que le Royaume de Dieu et sa justice — c’est-à-dire ne cherchez que Dieu, qui est le vrai royaume. C’est ce royaume que nous désirons et que nous demandons tous les jours dans le Notre Père. Le Notre Père est une prière bien élevée et bien puissante ; vous ne savez pas ce que vous demandez (Mc 10,38). Dieu est son propre royaume, le royaume de toutes les créatures raisonnables, le terme de leurs mouvements et de leurs inspirations. C’est Dieu qui est le royaume que nous demandons, Dieu lui-même dans toute sa richesse…   Quand l’homme se tient en ces dispositions, ne recherchant, ne voulant, ne désirant que Dieu, il devient lui-même le royaume de Dieu et Dieu règne en lui. Dans son cœur trône alors magnifiquement le roi éternel qui le commande et le gouverne ; le siège de ce royaume est dans le plus intime du fond de son âme.
© Evangelizo.org 2001-2015

YEZU AKUZWE

Amasomo yo ku cyumweru cya 1 C, Igisibo
Isomo rya 1: Ivugururamategeko 26,4-10 Umuherezabitambo azakwakira cya cyibo, agitereke hasi imbere y’urutambiro rw’Uhoraho Imana yawe. Nuko uvugire imbere y’Uhoraho Imana yawe, uti «Sogokuruza yari Umwaramu wagendaga yangara, asuhukira mu Misiri; aba yo ari umusuhuke, ari hamwe n’abantu bake cyane bari bamuherekeje. Arahororokera, aba imbaga ikomeye, ifite amaboko kandi itubutse. Ariko Abanyamisiri batugiriye nabi, baduhindura abatindi, banadukoresha ku gahato imirimo y’ubucakara iruhanyije. Nuko dutakira Uhoraho Imana y’abasokuruza bacu. Uhoraho na we yumva imiborogo yacu; areba ukuntu twari indushyi, turi mu kaga, kandi tunashikamiwe. Maze Uhoraho adukuza mu Misiri imbaraga n’umurego by’ukuboko kwe; abigira kandi agaragaza ibikorwa bikanganye, n’ibimenyetso n’ibitangaza. Atugeza aha hantu, aduha iki gihugu ari igihugu gitemba amata n’ubuki. None dore nzanye umuganura w’ibyeze mu butaka wampaye, wowe Uhoraho.» Uzabitereke hasi imbere y’Uhoraho Imana yawe, wuname imbere y’Uhoraho Imana yawe.

Zaburi ya 90 (91),1-2,10-11,12-13, 14-15b

R/ Nyagasani, utube hafi mu gihe cy’amage. Umuntu utuye aho Usumbabyose yibera, yikinga mu gacucu k’Ushoborabyose. Ndabwira Uhoraho nti « Uri Ubuhungiro bwanjye n’inkunga yanjye, Mana yanjye, ni wowe niringiye! »Icyago ntikizagushyikira, n’icyorezo ntikizegera ihema ryawe, kuko yategetse abamalayika be, kukurinda mu nzira zawe zose. Bazagutwara mu maboko yabo, ngo ikirenge cyawe kitazatsitara ku ibuye ;uzakandagira intare n’impiri, uribate urusamagwe n’ikiyoka kinini.

«Ubwo yanyiziritseho nzamuzigura,

nzamurinda kuko azi izina ryanjye.

 Nanyiyambaza nzamwitaba,

nzamuba hafi mu gihe cy’amage.»

Isomo rya 2: Abanyaroma 10,8-13

Bavandimwe, ni ukuvuga iki se ahubwo? «Ijambo rikuri bugufi cyane, riri mu kanwa kawe no mu mutima wawe.» Iryo jambo ni iry’ukwemera twamamaza. Kuko niba wamamarisha umunwa wawe ko Kristu ari Nyagasani kandi ukemera mu mutima wawe ko Imana yamuzuye mu bapfuye, uzarokorwa. Nuko rero umuntu yemera n’umutima bikamuha ubutungane, yakwamamarisha umunwa bikamuha uburokorwe. Kuko Ibyanditswe bivuga ngo «Umwemera wese ntazakozwa isoni.» Nta tandukanyirizo rero hagati y’Umuyahudi n’Umugereki: Nyagasani ni umwe kuri bose, akungahaza abamwambaza bose. Kuko «umuntu wese uzambaza izina rya Nyagasani, azarokorwa.»

Ivanjili ya Mutagatifu Luka 4,1-13

Yezu ava ku nkombe ya Yorudani yuzuye Roho Mutagatifu, maze ajyanwa na Roho Mutagatifu mu butayu. Ahamara iminsi mirongo ine ashukwa na Sekibi; ntiyagira icyo arya muri iyo minsi, maze ishize arasonza. Nuko Sekibi aramubwira ati «Niba uri Umwana w’Imana, tegeka iri buye rihinduke umugati.» Yezu aramusubiza ati «Haranditswe ngo ‘Umuntu ntatungwa n’umugati gusa.’» Sekibi amujyana ahantu hirengeye, mu kanya gato amwereka ibihugu byose byo ku isi, aramubwira ati «Nzaguha gutegeka biriya bihugu byose, nguhe n’ubukire bwabyo, kuko nabihawe kandi nkabigabira uwo nshatse. Wowe rero nundamya, biriya byose biraba ibyawe.» Yezu aramusubiza ati «Haranditswe ngo ‘Uzaramya Nyagasani Imana yawe, abe ari we uzasenga wenyine.’» Noneho amujyana i Yeruzalemu, amuhagarika ku gasongero k’Ingoro, maze aramubwira ati «Niba uri Umwana w’Imana, ngaho simbuka! Kuko handitswe ngo ‘Izategeka abamalayika bayo bakurinde.’ Kandi ngo ’Bazagusama kugira ngo udatsitara ku ibuye.’» Yezu aramusubiza ati «Byaravuzwe ngo ’Ntuzagerageze Nyagasani Imana yawe.’» Sekibi amaze kumushuka ku buryo bwose, amusiga aho, ariko amuteze ikindi gihe.

Textes du jour dimanche 14 février 2016

Les Lectures du Jour
Livre du Deutéronome 26,4-10.
Moïse disait au peuple :

Lorsque tu présenteras les prémices de tes récoltes,le prêtre recevra de tes mains la corbeille et la déposera devant l’autel du Seigneur ton Dieu.

Tu prononceras ces paroles devant le Seigneur ton Dieu : « Mon père était un Araméen nomade, qui descendit en Égypte : il y vécut en immigré avec son petit clan. C’est là qu’il est devenu une grande nation, puissante et nombreuse.

Les Égyptiens nous ont maltraités, et réduits à la pauvreté ; ils nous ont imposé un dur esclavage.

Nous avons crié vers le Seigneur, le Dieu de nos pères. Il a entendu notre voix, il a vu que nous étions dans la misère, la peine et l’oppression.

Le Seigneur nous a fait sortir d’Égypte à main forte et à bras étendu, par des actions terrifiantes, des signes et des prodiges.

Il nous a conduits dans ce lieu et nous a donné ce pays, un pays ruisselant de lait et de miel.

Et maintenant voici que j’apporte les prémices des fruits du sol que tu m’as donné, Seigneur. » Ensuite tu les déposeras devant le Seigneur ton Dieu et tu te prosterneras devant lui.

Psaume 91(90),1-2.10-11.12-13.14-15ab.

Quand je me tiens sous l’abri du Très-Haut et repose à l’ombre du Puissant, je dis au Seigneur : « Mon refuge, mon rempart, mon Dieu, dont je suis sûr ! »

Le malheur ne pourra te toucher, ni le danger, approcher de ta demeure : il donne mission à ses anges de te garder sur tous tes chemins. Ils te porteront sur leurs mains pour que ton pied ne heurte les pierres ; tu marcheras sur la vipère et le scorpion, tu écraseras le lion et le Dragon.

« Puisqu’il s’attache à moi, je le délivre ; je le défends, car il connaît mon nom. Il m’appelle, et moi, je lui réponds ; je suis avec lui dans son épreuve. »

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 10,8-13.

Frères, que dit l’Écriture ? ‘Tout près de toi est la Parole, elle est dans ta bouche et dans ton cœur’. Cette Parole, c’est le message de la foi que nous proclamons.

En effet, si de ta bouche, tu affirmes que Jésus est Seigneur, si, dans ton cœur, tu crois que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, alors tu seras sauvé.

Car c’est avec le cœur que l’on croit pour devenir juste, c’est avec la bouche que l’on affirme sa foi pour parvenir au salut.

En effet, l’Écriture dit : ‘Quiconque met en lui sa foi ne connaîtra pas la honte’.

Ainsi, entre les Juifs et les païens, il n’y a pas de différence : tous ont le même Seigneur, généreux envers tous ceux qui l’invoquent.

En effet, ‘quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé’.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 4,1-13.

En ce temps-là, après son baptême, Jésus, rempli d’Esprit Saint, quitta les bords du Jourdain ; dans l’Esprit, il fut conduit à travers le désert

où, pendant quarante jours, il fut tenté par le diable. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, quand ce temps fut écoulé, il eut faim.

Le diable lui dit alors : « Si tu es Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. »

Jésus répondit : « Il est écrit : L’homme ne vit pas seulement de pain. »

Alors le diable l’emmena plus haut et lui montra en un instant tous les royaumes de la terre.

Il lui dit : « Je te donnerai tout ce pouvoir et la gloire de ces royaumes, car cela m’a été remis et je le donne à qui je veux.

Toi donc, si tu te prosternes devant moi, tu auras tout cela. »

Jésus lui répondit : « Il est écrit : C’est devant le Seigneur ton Dieu que tu te prosterneras, à lui seul tu rendras un culte. »

Puis le diable le conduisit à Jérusalem, il le plaça au sommet du Temple et lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, d’ici jette-toi en bas ;

car il est écrit : Il donnera pour toi, à ses anges, l’ordre de te garder ;

et encore : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. »

Jésus lui fit cette réponse : « Il est dit : Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu. »

Ayant ainsi épuisé toutes les formes de tentations, le diable s’éloigna de Jésus jusqu’au moment fixé.

Le Commentaire du Jour

Saint Jean Chrysostome (v. 345-407), prêtre à Antioche puis évêque de Constantinople, docteur de l’Église

Homélies sur l’évangile de Matthieu, n° 13,1 ; PG 57, 207 (trad. Delhougne, Les Pères commentent, p. 339s)

Fortifiés par les tentations

« Après son baptême, Jésus a été conduit par l’Esprit à travers le désert, où il a été mis à l’épreuve par le démon »… Tout ce que Jésus a fait et enduré était destiné à nous instruire. Il a donc voulu être conduit en ce lieu pour lutter avec le démon, afin que personne parmi les baptisés ne soit troublé si après son baptême il subit de plus grandes tentations, comme si c’était extraordinaire ; mais il doit supporter tout cela comme étant dans l’ordre des choses. C’est pour cela que vous avez reçu des armes : non pour rester oisifs, mais pour combattre.

Voici pour quels motifs Dieu n’empêche pas les tentations qui vous surviennent. D’abord pour vous apprendre que vous êtes devenus beaucoup plus forts. Puis, afin que vous gardiez la mesure, au lieu de vous enorgueillir des grands dons que vous avez reçus, car les tentations ont le pouvoir de vous humilier. En outre, vous serez tentés afin que cet esprit du mal, se demandant encore si vous avez vraiment renoncé à lui, soit convaincu, par l’expérience des tentations, que vous l’avez totalement abandonné. Quatrièmement, vous êtes tentés pour être entraînés à être plus forts et plus solides que l’acier. Cinquièmement, afin que vous ayez la certitude absolue que des trésors vous ont été confiés. Car le démon ne vous aurait pas assaillis s’il n’avait pas vu que vous receviez un plus grand honneur.

© Evangelizo.org 2001-2015
Ubutumwa kurwaruka rwimihingo yose, ubwoko bwose, amadini yose n’imigambwe yose.

Rwaruka bana buburundi mwese, Imana yo mwijuru yasezeraniye uburundi kuba igihugu ciza cane, igihugu c’amahoro n’urukundo, igihugu c’umwidegemvyo n’ubutungane kuri bose, igihugu n’abanyamahanga bazoza bahurumbira kubamwo kubera, urukundo, ubutunzi n’iterambere.

Imana yasezeranye kukibaraga kigira ngo muze mukirambemwo mwebwe aba jeunes, urwaruka rwubwoko bwose ata nkunzi na nyagupfa. Iryo sezerano ry’igihugu c’amata n’ubuki niryiwanyu ntawuzoribaka.

Mugabo rero ni ukurikorera. Muti gute? Musaba kwitunganya n’Imana yo mwijuru. Mwihane, mutunganye imitima yanyu mwakire Umwami Yesu nkumukiza wanyu umwe wese kugiti ciwe. Woba umu gatolika, umuporotisanti canke uwo murindi dini iri sezerano rirakuraba. Imana Rugiravyose ntigira idini canke, ubwoka nivyiyviro vya politike. Mwese muri bamwe kandi murabgana imbere y’Uhoraho mugabo ikimuhimbara kuruta ni imitima ikeye, imitima yihanye, imitima yurukundo kandi iciye bugufi. Ivyo nivyo bikenewe kugira ngo mushike muburundi bwisezerano.

Musabwe rero kwitunganya kuko ntawuzi umunsi nisaha. Mwomenya yuko kugira ngo dushikire iryo sezerano herekanyweko amaraso menshi azoseseka, amakungu akivanga mukibazo c’abarundi. Ivyo navyo vyaratanguye muravyibonera kandi mukanavyibonera. Ibihe ni ibi. Bemwe rero bibaza yuko ayo mahano babazoyakurwako nabasoda bigihugu c’uburundi, abandi nabo bati tuzotabarwa ningabo mvamakungu mbere hariho nabibaza yuko bazotabarwa nimirwi yabarwanyi iriko iravuka.

Abo bose barihenda kuko abo bose twadondaguye bazorwa mugahundwe, bumirwe, basubiranemwo ibintu bibe urudubi. Uti none hazokira bande?

Hazokira abahungiye mubisezerano, hazokira abahawe ubwenge bwo gutozwa indero yo kwubaha Imana no kwama bibutswa ivyo Imana yasezeranye. Tuzokwama tubibutsa kimwe kukindi ivyo Imana yavuze nivyo ishaka.

Uhoraho yahagurukije ingabo zigiye kuzoramutswa iki gihugu c’uburundi kuko nizo zigiye kwirukana ababisha bose, imirwi yose yirirwa irica abantu, ibesha, itema igatongora. Kugira ngo mumenye ivyo vyose, musabwe kwama mwisomera abisezerano.com hariho ivyankenerwa vyose.

Mukurangiza nagomba kubashimira yuko muzofata nkankama iri jambo tubashikirije kandiko muzogendera impanuro zo kwitatira n’Imana yo mwijuru.

Dusenge

Mana nziza, Mana yo mwijuru. Mwizina ry’Umwami wacu Yesu Kristo tuje imbere yawe tukwereka abarundi batari bamwe bahanzwe n’inzara, bugarijwe nindwara mbere nayandi magorwa nkumutekano muke, ubuhungiro, n’amabohero. Turagusavye Mana ubasange aho bari ubakize mwizina rya Yesu Kristo. Tugusabe uvuge uti Amen nimba wemeranije natwe mwisengesho!

Vyanditwe na Kuro Murihano

Lectures de la messe

1ère lecture : « Si tu donnes à celui qui a faim ce que toi, tu désires, ta lumière se lèvera dans les ténèbres » ( Is 58, 9b-14 )

Lecture du livre du prophète Isaïe

Ainsi parle le Seigneur :

Si tu fais disparaître de chez toi le joug, le geste accusateur, la parole malfaisante, si tu donnes à celui qui a faim ce que toi, tu désires, et si tu combles les désirs du malheureux, ta lumière se lèvera dans les ténèbres et ton obscurité sera lumière de midi. Le Seigneur sera toujours ton guide. En plein désert, il comblera tes désirs

et te rendra vigueur. Tu seras comme un jardin bien irrigué,  une source où les eaux ne manquent jamais. Tu rebâtiras les ruines anciennes, tu restaureras les fondations séculaires.

On t’appellera : « Celui qui répare les brèches »,V« Celui qui remet en service les chemins ». Si tu t’abstiens de voyager le jour du sabbat, de traiter tes affaires pendant mon jour saint, si tu nommes « délices » le sabbat et déclares « glorieux » le jour saint du Seigneur, si tu le glorifies, en évitant démarches, affaires et pourparlers, alors tu trouveras tes délices dans le Seigneur ;

je te ferai chevaucher sur les hauteurs du pays, je te donnerai pour vivre l’héritage de Jacob ton père. Oui, la bouche du Seigneur a parlé. – Parole du Seigneur.

Psaume : ( 85 (86), 1-2, 3-4, 5-6 )

R/ Montre-moi ton chemin, Seigneur,  que je marche suivant ta vérité.

Écoute, Seigneur, réponds-moi, car je suis pauvre et malheureux.

Veille sur moi qui suis fidèle, ô mon Dieu, sauve ton serviteur qui s’appuie sur toi.

Prends pitié de moi, Seigneur, toi que j’appelle chaque jour. Seigneur, réjouis ton serviteur : vers toi, j’élève mon âme !
Toi qui es bon et qui pardonnes, plein d’amour pour tous ceux qui t’appellent, écoute ma prière, Seigneur, entends ma voix qui te supplie.

Evangile : « Je ne suis pas venu appeler des justes mais des pécheurs, pour qu’ils se convertissent » ( Lc 5, 27-32 )

Acclamation :

Tes paroles, Seigneur, sont esprit et elles sont vie.

Je ne prends pas plaisir à la mort du méchant, dit le Seigneur.

Qu’il se détourne de sa conduite, et qu’il vive !

Tes paroles, Seigneur, sont esprit et elles sont vie.

(cf. Ez 33, 11)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus sortit et remarqua un publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts) du nom de Lévi assis au bureau des impôts.

Il lui dit : « Suis-moi. » Abandonnant tout, l’homme se leva ; et il le suivait.

Lévi donna pour Jésus une grande réception dans sa maison ; il y avait là une foule nombreuse de publicains et d’autres gens attablés avec eux.

Les pharisiens et les scribes de leur parti récriminaient en disant à ses disciples : « Pourquoi mangez-vous et buvez-vous avec les publicains et les pécheurs ? » Jésus leur répondit : « Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin du médecin, mais les malades.

Je ne suis pas venu appeler des justes mais des pécheurs, pour qu’ils se convertissent. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

Prières

Prière d’introduction

En ce début de Carême, rappelons-nous les paroles du pape à l’occasion du Carême de l’an passé : « Il n’est pas indifférent à nous. Il porte chacun de nous dans son cœur, il nous connaît par notre nom, il prend soin de nous et il nous cherche quand nous l’abandonnons. Chacun de nous l’intéresse ; son amour l’empêche d’être indifférent à ce qui nous arrive ». Confiants dans l’amour infini de notre Seigneur, prions : Jésus, je veux t’aimer et te louer chaque jour de ma vie, mais aide-moi, car sans ta grâce je ne suis rien !

Demande

Jésus, ouvre-mon cœur à ta miséricorde ! Aide-moi à me reconnaître pécheur et à accepter ta grâce.

Points de réflexion

1. « Suis-moi ». L’Évangile commence par « Jésus sortit » ; car il était auparavant dans la maison où il enseignait et où à cause de la foule on a dû descendre un paralytique par le toit. Mais Lévi (Matthieu) n’y était pas. Alors que tout le village était rassemblé à deux pas de chez lui, il reste chez lui. Accaparé par son travail ou bien se jugeant étranger à ce cercle de pharisiens, docteurs de la loi et « justes » ? Mais Jésus en deux mots, « suis-moi », étend son message de salut aux publicains et pécheurs. Il ne s’adresse pas qu’à l’audience habituelle des rabbis de son temps. Et Lévi, conscient de sa condition de pécheur, presque, dirait-on, rendu conscient de son péché par le dégoût que ses contemporains avaient de ceux qui percevaient l’impôt pour les Romains, ne perd pas une seconde pour prendre la main que Jésus lui tend. Accueillons-nous nous aussi la main tendue de Jésus dans notre vie, lui qui « nous cherche quand nous l’abandonnons » ?

2. « Je ne suis pas venu appeler des justes mais des pécheurs, pour qu’ils se convertissent ». Les scribes et pharisiens de leur côté ne se réjouissent pas trop que Jésus se rende chez les pécheurs. Ils auraient bien plutôt préféré qu’un des leurs l’invite à manger. Mais Jésus, en leur montrant pourquoi il est à dîner chez un publicain, leur explique pourquoi il n’est pas chez eux : Jésus est venu pour les pécheurs, et si les pharisiens ne se reconnaissent pas eux aussi comme tels, alors ils continueront à croire que ce sont les autres qui ont besoin du Seigneur, ils continueront à lui fermer la porte de leur cœur. Est-ce que parfois je tends moi aussi à laisser la prière et ma relation avec le Seigneur de côté, en pensant que c’est « pour les autres » ?

3. Jésus dans cet Évangile nous invite à accueillir sa miséricorde. Comme saint Matthieu il nous appelle à accepter la main qu’il tend à chacun, à lui faire confiance. Suivons l’exemple de sœur Faustine Kowalska, qui disait à Jésus : « Votre amour infini dépasse l’intelligence des anges et celle de l’humanité toute entière, et bien qu’il me semble que vous ne m’entendiez pas, j’ai déposé ma confiance dans l’océan de votre miséricorde et je sais que mon espoir ne sera pas déçu » (Petit Journal de sœur Faustine Kowalska, n° 69).

Dialogue avec le Christ

Jésus, en ce temps de Carême, tu nous invites à la conversion du cœur. Mais avant tout tu m’invites à la confiance, car sans toi, je ne pourrai jamais me rapprocher, ne serait-ce d’un millimètre, de ton amour. Tous mes efforts seront toujours vains si tu n’es pas là pour les bénir. « Un acte de confiance rend à Dieu plus de gloire que des heures entières passées en prières ». Jésus, je veux me confier en ta miséricorde avant tout, car c’est par ton amour et ta miséricorde que tu nous as sauvés sur la croix. « Bien que le péché soit un gouffre de méchanceté et d’ingratitude, le prix donné pour nous est sans commune mesure ? c’est pourquoi chaque âme doit avoir confiance en la Passion du Seigneur, confiance dans sa miséricorde ». Je veux vivre Jésus, fort d’une confiance inébranlable en toi, qui nous dit : « Ma fille, ta confiance et ton amour retiennent ma Justice. Et je ne puis punir, car tu m’en empêches ». (Petit Journal, nos 78, 72, 198)

Résolution

Ouvrir mon cœur à la miséricorde de Dieu, concrètement par exemple en prenant un moment aujourd’hui pour préparer ma confession et m’approcher de ce sacrement.

Amasomo yo ku wa Gatandatu ukurikira Ivu. (13/02/2016)

Isomo rya 1: Izayi 58,9b-14

Niba iwawe uhaciye akarengane n’amagambo mabi, ugaharira umushonji igaburo ryawe bwite, kandi ugahembura uwazahaye, urumuri rwawe ruzarasira mu mwijima, ijoro ry’urwijiji rihinduke amanywa y’ihangu. Uhoraho azakuyobora ubudahwema, azaguhaze mu gihe cy’amapfa, amagufa yawe ayakomeze. Uzamera nk’ubusitani buvomererwa, cyangwa se nk’isoko idudubiza kandi ikagira amazi adakama. Uzubaka bundi bushya amatongo ya kera, usubukure imishinga yari iriho mbere, bazakwite «Umuzibabyuho, usibura amayira ngo abe nyabagendwa.» Niwirinda kwica isabato, no guharanira inyungu zawe ku munsi wanjye mutagatifu, ukita isabato «Umunsi w’umunezero», umunsi mutagatifu w’Uhoraho ukakubera «Umunsi w’icyubahiro», ukawubaha wirinda kugira umurimo ukora, wirinda guharanira inyungu zawe, cyangwa guhihibikana mu bucuruzi bw’urudaca, ni ho uzagira umunezero muri Uhoraho, maze nzakujyane mu igare, hejuru y’imisozi y’isi, ngutungishe umunani wa Yakobo, umukurambere wawe. Ni byo rwose, uwo ni Uhoraho ubivuze.

Zaburi ya 85(86), 1-2. 3-4. 5-6
Uhoraho, tega amatwi, unsubize, kuko ndi umunyabyago w’umukene. Undwaneho kuko nakuyobotse, wowe Mana yanjye, ukize umugaragu wawe ukwiringiye.
Nyagasani, ngirira imbabazi, ni wowe ntakira umunsi wose. Shimisha umutima w’umugaragu wawe, kuko ari wowe ndangamiye, Nyagasani.
Nyagasani, wowe ugwa neza kandi ukagira ibambe, wowe ugirira impuhwe zihebuje abakwirukira bose. Utege amatwi, wumve isengesho ryanjye, uhugukire ijwi ryanjye ndagutakambira.
Ivanjili ya Mutagatifu Luka 5,27-32
Ibyo birangiye, Yezu arasohoka, yitegereza umusoresha witwa Levi wari wicaye mu biro bya gasutamo. Nuko aramubwira ati «Nkurikira.» Undi aherako ahaguruka, asiga byose, aramukurikira. Nuko Levi amujyana iwe, amukorera umunsi mukuru wo kumuzimanira. Kandi ku meza hamwe na bo, hari abasoresha n’abandi benshi basangiraga. Abafarizayi n’abigishamategeko babo bijujutira abigishwa be bababwira bati «Kuki murya kandi mukanywera hamwe n’abasoresha n’abanyabyaha?» Yezu aba ari we ubasubiza ati «Abazima si bo bakeneye umuvuzi, ahubwo ni abarwayi. Erega sinazanywe no guhamagara intungane, ahubwo nazanywe n’abanyabyaha, kugira ngo bisubireho.»

Textes du jour samedi 13 février 2016

Les Lectures du Jour

Livre d’Isaïe 58,9b-14.

Ainsi parle le Seigneur : Si tu fais disparaître de chez toi le joug, le geste accusateur, la parole malfaisante, si tu donnes à celui qui a faim ce que toi, tu désires, et si tu combles les désirs du malheureux, ta lumière se lèvera dans les ténèbres et ton obscurité sera lumière de midi.

Le Seigneur sera toujours ton guide. En plein désert, il comblera tes désirs et te rendra vigueur. Tu seras comme un jardin bien irrigué, comme une source où les eaux ne manquent jamais. Tu rebâtiras les ruines anciennes, tu restaureras les fondations séculaires. On t’appellera : « Celui qui répare les brèches », « Celui qui remet en service les chemins ». Si tu t’abstiens de voyager le jour du sabbat, de traiter tes affaires pendant mon jour saint, si tu nommes « délices » le sabbat et déclares « glorieux » le jour saint du Seigneur, si tu le glorifies, en évitant démarches, affaires et pourparlers, alors tu trouveras tes délices dans le Seigneur ; je te ferai chevaucher sur les hauteurs du pays, je te donnerai pour vivre l’héritage de Jacob ton père. Oui, la bouche du Seigneur a parlé.

Écoute, Seigneur, réponds-moi, car je suis pauvre et malheureux. Veille sur moi qui suis fidèle, ô mon Dieu, sauve ton serviteur qui s’appuie sur toi. Prends pitié de moi, Seigneur, toi que j’appelle chaque jour. Seigneur, réjouis ton serviteur : vers toi, j’élève mon âme ! Toi qui es bon et qui pardonnes,

plein d’amour pour tous ceux qui t’appellent, écoute ma prière, Seigneur, entends ma voix qui te supplie. Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 5,27-32. En ce temps-là, Jésus sortit et remarqua un publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts) du nom de Lévi assis au bureau des impôts. Il lui dit : « Suis-moi. » Abandonnant tout, l’homme se leva ; et il le suivait.

Lévi donna pour Jésus une grande réception dans sa maison ; il y avait là une foule nombreuse de publicains et d’autres gens attablés avec eux. Les pharisiens et les scribes de leur parti récriminaient en disant à ses disciples : « Pourquoi mangez-vous et buvez-vous avec les publicains et les pécheurs ? »

Jésus leur répondit : « Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes mais des pécheurs, pour qu’ils se convertissent. »

Le Commentaire du Jour

Saint Cyrille de Jérusalem (313-350), évêque de Jérusalem et docteur de l’Église Catéchèses en vue du baptême, n°1  (trad. Migne 1993, p. 36 rev.) « Abandonnant tout, il se leva et se mit à le suivre » : le carême conduit au baptême

Vous êtes catéchumènes, ceux qui sont en marche vers le baptême, disciples de la Nouvelle Alliance et participants des mystères du Christ, déjà par l’appel et bientôt aussi par la grâce. Vous vous êtes fait « un cœur nouveau et un esprit nouveau » (Ez 18,31), pour la joie des habitants des cieux. Si en effet, selon l’Évangile, la conversion d’un seul pécheur soulève cette joie (Lc 15,7), combien plus le salut de tant d’âmes n’incitera-t-il pas à la joie les habitants des cieux ?

Vous avez entrepris un bon et très beau voyage : appliquez-vous à courir la course de la ferveur. Le Fils unique de Dieu est là tout prêt à vous racheter : « Venez, dit-il, vous tous qui peinez sous le fardeau, et moi, je vous donnerai le repos » (Mt 11,28). Vous qui ployez sous le péché, liés par les chaînes de vos fautes, écoutez ce que dit la voix d’un prophète : « Lavez-vous, purifiez-vous ; enlevez de devant mes yeux vos actions mauvaises » (Is 1,16), afin que le chœur des anges vous crie : « Heureux ceux dont la faute a été enlevée, et dont les péchés ont été remis ! » (Ps 31,1) Vous qui venez justement d’allumer les lampes de la foi, que vos mains diligentes en gardent la flamme pour que celui qui, sur notre très sainte colline du Golgotha, a ouvert par la foi le paradis au larron (Lc 23,43), vous accorde de chanter le cantique des noces.

S’il y a ici quelqu’un qui soit esclave du péché, qu’il se prépare, au moyen de la foi baptismale, à la nouvelle naissance qui fera de lui un homme libre, un des fils d’adoption. Qu’il abandonne l’esclavage lamentable de ses péchés pour acquérir l’esclavage bienheureux du Seigneur… Acquérez par la foi « les premiers dons de l’Esprit Saint » (2Co 5,5) afin de pouvoir être reçus dans les demeures éternelles ; venez vers le sacrement qui vous marquera en vue de devenir les familiers du Maître.

© Evangelizo.org 2001-2015

Lectures de la messe du 12/ Jan/ 2016

lecture : « Est- ce là le jeûne qui me plaît ? » ( Is 58, 1-9a )
Lecture du livre du prophète Isaïe
Ainsi parle le Seigneur Dieu : Crie à pleine gorge ! Ne te retiens pas !Que s’élève ta voix comme le cor !

Dénonce à mon peuple sa révolte, à la maison de Jacob ses péchés. Ils viennent me consulter jour après jour, ils veulent connaître mes chemins.  une nation qui pratiquerait la justice et n’abandonnerait pas le droit de son Dieu, ils me demandent des ordonnances justes, ils voudraient que Dieu soit proche : « Quand nous jeûnons, pourquoi ne le vois-tu pas ?

Quand nous faisons pénitence, pourquoi ne le sais-tu pas ? » Oui, mais le jour où vous jeûnez, vous savez bien faire vos affaires, et vous traitez durement ceux qui peinent pour vous.

Votre jeûne se passe en disputes et querelles, en coups de poing sauvages.

Ce n’est pas en jeûnant comme vous le faites aujourd’hui que vous ferez entendre là-haut votre voix. Est-ce là le jeûne qui me plaît, un jour où l’homme se rabaisse ?

S’agit-il de courber la tête comme un roseau, de coucher sur le sac et la cendre ?Appelles-tu cela un jeûne, un jour agréable au Seigneur ?

Le jeûne qui me plaît, n’est-ce pas ceci : faire tomber les chaînes injustes, délier les attaches du joug, rendre la liberté aux opprimés, briser tous les jougs ?

N’est-ce pas partager ton pain avec celui qui a faim, accueillir chez toi les pauvres sans abri, couvrir celui que tu verras sans vêtement,ne pas te dérober à ton semblable ?

Alors ta lumière jaillira comme l’aurore, et tes forces reviendront vite. Devant toi marchera ta justice, et la gloire du Seigneur fermera la marche. Alors, si tu appelles, le Seigneur répondra ; si tu cries, il dira : « Me voici. » – Parole du Seigneur.

Psaume : ( 50 (51), 3-4, 5-6ab, 18-19 )
R/ Tu ne repousses pas, ô mon Dieu, un cœur brisé et broyé.Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour, selon ta grande miséricorde, efface mon péché. Lave-moi tout entier de ma faute, purifie-moi de mon offense. Oui, je connais mon péché, ma faute est toujours devant moi.  toi, et toi seul, j’ai péché, ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.

Si j’offre un sacrifice, tu n’en veux pas, tu n’acceptes pas d’holocauste. Le sacrifice qui plaît à Dieu, c’est un esprit brisé ; tu ne repousses pas, ô mon Dieu, un cœur brisé et broyé.
Evangile : « Des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors ils jeûneront » ( Mt 9, 14-15 )
Acclamation : Gloire au Christ, Sagesse éternelle du Dieu vivant.
Gloire à toi, Seigneur. Cherchez le bien, non le mal, afin de vivre.  Ainsi le Seigneur sera avec vous. Gloire au Christ, Sagesse éternelle du Dieu vivant. Gloire à toi, Seigneur.

(cf. Am 5, 14)
Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu. En ce temps-là, les disciples de Jean le Baptiste s’approchèrent de Jésus en disant : « Pourquoi, alors que nous et les pharisiens, nous jeûnons, tes disciples ne jeûnent-ils pas ? »
Jésus leur répondit : « Les invités de la noce pourraient-ils donc être en deuil pendant le temps où l’Époux est avec eux ?Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ;alors ils jeûneront. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

Prières

Prière d’introduction
Du psaume du jour : « Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu, renouvelle en moi mon esprit » (Psaume 50).

Demande

Seigneur, aide-moi à comprendre et à vivre le jeûne pour toi et non pour moi.

Points de réflexion

1. Le jeûne et le deuil. Devant la question des disciples de Jean, Jésus demande à son tour s’il est coutume de jeûner quand on vit un événement joyeux comme un mariage ? La réponse est non. Le jeûne exprime l’absence de quelque chose ou de quelqu’un. Ainsi, Jésus retourne la question initiale. Il précise que le sens de jeûne est autre. On ne jeûne pas pour suivre une règle ou pour montrer qu’on est en voie de sainteté. Si l’on jeûne, on montre dans notre chair que Dieu est absent de notre vie.

2. Qui a enlevé l’Époux ? Ce n’est pas le titre d’un roman policier… l’enquête commence dans nos cœurs. Qui a enlevé l’Époux de nos âmes ? Ou qui l’a déménagé de sa place centrale ? Pour choisir notre pénitence et notre jeûne pendant le Carême, il faut prendre conscience de la chose qui a pris trop de place dans nos cœurs. Pour les uns, c’est le confort qui mange notre temps et notre énergie pour Dieu et pour les autres. Ce petit confort de manger à satiété, la cigarette, etc. Pour d’autres, c’est la curiosité et l’hyperactivité : regarder le téléphone toutes les cinq minutes, ne jamais être disponible car « je suis trop stressé », Facebook, Twitter ou les mails qui prennent tellement de temps…

3. « Alors ils jeûneront ». Le sens du jeûne, donc, n’est pas de se priver pour suivre les règles. C’est se priver de ce qui nous enlève l’Époux, sentir dans notre chair l’absence de quelque chose qui nous rappelle l’absence de l’Époux de nos âmes. C’est à travers le jeûne que nous purifions nos cœurs, que nous renouvelons nos esprits, comme dans la pétition du psaume du jour.

Dialogue avec le Christ

Prendre le psaume 50 (51) et prier le Seigneur en lui demandant un cœur pur et un esprit renouvelé. Ou bien dialoguer : Seigneur, où es-tu devenu absent dans ma vie ? Qu’est-ce que je cherche en dehors de toi ? Y a-t-il des choses qui te déplaisent dans mon cœur ? Montre-moi comment jeûner en ce début de Carême.

Résolution
Renouveler le jeûne pendant ce Carême.

Les Lectures du Jour jeudi 11 février 2016

Livre du Deutéronome 30,15-20. Moïse disait au peuple : Vois ! Je mets aujourd’hui devant toi ou bien la vie et le bonheur, ou bien la mort et le malheur. Ce que je te commande aujourd’hui, c’est d’aimer le Seigneur ton Dieu, de marcher dans ses chemins, de garder ses commandements, ses décrets et ses ordonnances. Alors, tu vivras et te multiplieras ; le Seigneur ton Dieu te bénira dans le pays dont tu vas prendre possession. Mais si tu détournes ton cœur, si tu n’obéis pas, si tu te laisses entraîner à te prosterner devant d’autres dieux et à les servir, je vous le déclare aujourd’hui : certainement vous périrez, vous ne vivrez pas de longs jours sur la terre dont vous allez prendre possession quand vous aurez passé le Jourdain. Je prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : je mets devant toi la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction. Choisis donc la vie, pour que vous viviez, toi et ta descendance, en aimant le Seigneur ton Dieu, en écoutant sa voix, en vous attachant à lui ; c’est là que se trouve ta vie, une longue vie sur la terre que le Seigneur a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob.
Psaume 1,1-2.3.4.6.
Heureux est l’homme qui n’entre pas au conseil des méchants, qui ne suit pas le chemin des pécheurs,  siège pas avec ceux qui ricanent, mais se plaît dans la loi du Seigneur et murmure sa loi jour et nuit ! Il est comme un arbre planté près d’un ruisseau, qui donne du fruit en son temps, et jamais son feuillage ne meurt ; tout ce qu’il entreprend réussira. Tel n’est pas le sort des méchants. Mais ils sont comme la paille balayée par le vent : Le Seigneur connaît le chemin des justes, mais le chemin des méchants se perdra.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 9,22-25.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que, le troisième jour, il ressuscite. »

Il leur disait à tous : « Celui qui veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix chaque jour et qu’il me suive.

Car celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi la sauvera.

Quel avantage un homme aura-t-il à gagner le monde entier, s’il se perd ou se ruine lui-même ?

Le Commentaire du Jour

Théodore de Mopsueste (?-428), évêque et théologien

Commentaire de l’évangile de Jean ; CSCO 116, p. 171s (trad. Orval rev.)

Chemin de croix, chemin de gloire

« Voici venue l’heure où le Fils de l’homme doit être glorifié » (Jn 12,23)… Après avoir annoncé sa glorification étonnante, qui semblait incompatible avec sa Passion, Jésus ajoute : « En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé ne tombe en terre et ne meurt pas, il reste seul ; s’il meurt, il porte beaucoup de fruit » (v. 24). « Que ma mort ne vous trouble donc pas. Le grain de blé est seul avant de tomber en terre, mais une fois tombé et mort, il germe pour une grande gloire et porte le double de fruits ; il déploie ses richesses devant tous et montre l’éclat de sa beauté. Pensez qu’il en est de même de moi. Maintenant je suis seul et sans gloire, méconnu dans la foule obscure des autres hommes. Mais lorsque j’aurai subi les souffrances de la croix, je ressusciterai avec grande gloire. Alors je porterai de nombreux fruits »…

Après ces prédictions à son propre sujet, Jésus exhorte ses disciples à l’imiter : « Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui cesse de s’y attacher en ce monde la gardera pour la vie éternelle » (v. 25). « Donc, non seulement ma Passion ne doit pas vous scandaliser…, mais vous devez être prêts vous aussi à subir les mêmes souffrances pour porter les mêmes fruits. » Il dit ensuite très simplement : « Si quelqu’un me sert, qu’il me suive. » « Si quelqu’un veut être mon serviteur, qu’il montre par ses actes qu’il veut marcher à ma suite. » « Là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera » (v. 26). « Celui qui prend part à mes souffrances aura également part à ma gloire ; il sera avec moi éternellement dans le monde à venir et il partagera ma joie dans le Royaume des cieux. Voilà comment mon Père honorera ceux qui m’auront servi avec fidélité. »

© Evangelizo.org 2001-2015

IMANA NTISUZUGURWA!

Ninde asuzugura Imana? Natwe duce twitaho kurondera Imana ibindi vyose ninyongera.

1)John Lennon(umuririmvyi),imyaka mikeyi imbere,igihe yariko aganira n’ikinyamakuru c’abanyamerika,yavuze ati: »inyigisho gikristu igiye guhera,igiye kuzimangana,nta mwanya wo guharirira k’uco nzi neza:Yesu yari sawa,muga abantu biwe bari abasanzwe rwose ,uyu musi turazwi rwoose kumusumba »1996.

Lennon amaze kuvuga ko beatles(umurwi wiwe aririmbamwo) ukomeye gusumba yesu kristu,yatsinzwe incuro zitandatu.

2)Tancredo Neves(prezida w’igihugu ca brezile),mugihe yiyamamariza amatora,yavuze ko nimba yaronse amajwi 500.000 mu mugambwe wiwe, N’Imana ntabushobozi ifise bwo kumubuza kwicara kuntebe ya perezida.ego cane amajwi yararonse,ariko umusi umwe imbere y’uko yimikwa,yararwaye aca arapfa.

3)Cazuza(umwanditsi w’indirimbo,umuririmvyi akaba no muri bamwe b’imvugo iryohera ugutwi),mu kiganiro c’i Canecio,yikwegera agatabi kiwe,yatumura akotsi mukirere avuga ati: »Imana,ni rwanyu ».aca apfa ku myaka 32 yishwa na cancer yo mu mahaha mu buryo buteye ubwoba.

4)umugabo yubatse ubwato bwa titanike:amaze kurangiza kwubaka titanike,umumenyeshamakuru yamubajije ati muzi gute ko titanike izorama? N’ijwi ry’agahemo kenshi,amwishura ati: »N’Imana ntiyoshobora kubutembagaza ».

Inyishu:mwese murazi ivyashikiye titanike.

5)Marilyn Monroe(umukinyi w’amareresi)yagendewe n’umuvugabutumwa Billy Graham igihe hariko haba ibirori.Yamubwiye ko Mutima w’Imana yamumutumyeko kugira amwigishe Ijambo ry’Imana.amaze kwumva ikigenza umuvugabutumwa,yavuze ati: »Uwo Yesu wawe sindamukeneye ».Inyuma y’indwi imwe,uyo mukinyi yatowe yapfiriye munzu yabamwo.

6)Bon Scott (umuririmvyi),muri imwe mu ndirimbo ziwe,1979,yaririmvye ati: »Ntimumpagarike,ngomba kumanukana, inzira yose,mw’ibarabara rigana ukuzimu ».italiki 19 z’ukwa kabiri 1980,Bon Scott yatowe yapfuye abujijwe guhema n’ivyo yarahejeje kuyorwa.

7)Campinas (mu 2005):I campinas,ni mu bresil,umurwi w’abagenzi bari baborewe cane,baca baja kuraba umukobwa,umugenzi wabo.nyina w’uno mukobwa aramuherekeza ku muduga,aterwa amakenga n’akaborerwe k’abagenzi b’umukobwa wiwe,aca abwira umukobwa wiwe,amufashe ukuboko,ko Yesu aza yicaye mu modoka,ati : »mwana wanje,ujane n’Imana,ibakingire. »Aca yishura ati: »Gusa,iyo imana ija muri kapo(coffre) kuko nta kibanza kigisigaye,imodoka yuzuye ».haheze amasaha makeyi,inkuru zirashika,zivuga ko bagize isanganya,ko bose bapfuye,imodoka ntiyari ikimenyekana,ariko igitangaje ni uko kapo(coffre) ataco yigeze iba.Police yavuze ko idatahura uburyo na bumwe kapo ataco yabaye.itangaje,muri kapo hariyo ikarato y’amagi,nta na rimwe muri yo ryamenetse.

8)Christine Hewitt ( umunyamakuru akaba n’umuhanzi wo muri jamayika) yavuze ko bibiliya(Ijambo ry’Imana) ari igitabu cambere kibi mu bitabu vyanditswe.Muri ruheshi 2006,yatowe yahiriye mu modoka yiwe.

Abantu benshi bahambaye baribagiye ko atarindi zina ryahawe ububasha nk’izina rya Yesu kristu. Bose barapfuye ariko nta n’umwe arazuka kiretse Yesu wenyene yapfuye akazuka,kandi aracari muzima na n’ubu…… »Yesu »

Abahinga

Suivez Sa voix

Dans les grandes villes des pays développés, il est aujourd’hui impossible de se perdre grâce à l’invention du GPS à condition d’avoir l’adresse de destination.

Le GPS (Global Positioning System) est un système de géolocalisation par satellite qui guide les conducteurs vers leur destination. Il suffit d’écouter la voix qui sort de la machine et suivre les instructions. J’ai remarqué que le GPS ne te donne pas les détails dès que tu démarres la voiture mais c’est comme s’il veut que tu lui fasses confiance et suive ses instructions étape par étape.

Il arrive que le conducteur soit distrait ou fasse le contraire des instructions mais le GPS ne le laisse pas faire et réagit immédiatement. Cela arrive souvent sur des autoroutes quand on rate une sortie (exit) et vous entendrez le GPS vous dire : « Faites demi-tour et retournez sur la bonne voie ». Si vous n’obéissez pas à sa voix, vous allez facilement vous perdre.

Aujourd’hui je ne vais pas vous parler du GPS (Global Positioning System) satellitaire mais je vais vous parler du GPS (God Positioning System) du ciel.

Dans cet enseignement, nous allons comprendre que Dieu a préparé un GPS pour ses enfants afin de les guider vers une destination spécifique. Malheureusement beaucoup d’enfants de Dieu ignorent l’existence de ce GPS. Est-ce-que la bible en parle ? Certainement ! Dans Romains 8 :14 il est écrit : « tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu ». Autrement dit, le Saint-Esprit est notre GPS céleste. Si nous apprenons son langage et suivons ses instructions, il est rare de se perdre. Même quand on se perd, Il nous demandera de faire demi-tour afin de retourner sur la bonne voie.

Nous voulons tous passer du temps à parler à Dieu dans nos prières mais ce que Dieu nous dit est plus important que ce que nous lui disons. C’est bien de parler à Dieu mais c’est mieux de faire attention à ce qu’il nous dit. La plupart des personnes qui ne parlent pas le sont parce qu’ils n’arrivent pas à entendre. Souvent quand on n’entend pas bien, on n’arrive pas à bien parler.

Ici, je ne parle pas des oreilles physiques mais des oreilles spirituelles car Dieu nous parle à chaque minute et sa diffusion est illimitée. Au moment où j’écris cet enseignement, je suis certain que la Radio France International (RFI) est entrain de diffuser mais si je n’allume pas ma radio, je reste complètement ignorant de ce qui est entrain d’être diffusé. Si je n’entends pas la voix de Dieu, cela ne veut pas dire qu’Il n’est pas entrain de parler. Le problème n’est pas du côté de Dieu mais c’est moi qui n’arrive pas à capter sa voix.

Même si j’ai dit que le Saint-Esprit est notre GPS céleste, cela ne veut pas dire que Dieu nous guide uniquement à travers notre esprit car Il parle également à travers les circonstances mais l’interprétation sera toujours au niveau de notre esprit et notre âme.

Chris Ndikumana

Le culte est vain si le cœur est loin de Dieu
1ère lecture, 1 R 8, 22-23.27-30

Le jour de la consécration du Temple, Salomon se plaça devant l’autel du Seigneur, en face de toute l’assemblée d’Israël ; il étendit les mains vers le ciel et fit cette prière : « Seigneur, Dieu d’Israël, il n’y a pas de Dieu comme toi, ni là-haut dans les cieux, ni sur la terre ici-bas ; car tu gardes fidèlement ton Alliance avec tes serviteurs, quand ils marchent devant toi de tout leur coeur. Serait-il donc possible que Dieu habite sur la terre ? Les cieux et les hauteurs des cieux ne peuvent te contenir : encore moins ce Temple que j’ai construit ! Sois attentif à la prière et à la supplication de ton serviteur. Écoute, Seigneur mon Dieu, la prière et le cri qu’il lance aujourd’hui vers toi. Que tes yeux soient ouverts nuit et jour sur ce Temple, sur ce lieu dont tu as dit : ‘C’est ici que sera mon Nom.’ Écoute donc la prière que ton serviteur viendra faire en ce lieu. Écoute la supplication de ton serviteur et de ton peuple Israël, lorsqu’ils prieront en ce lieu. Toi, du ciel où tu habites, écoute et pardonne.»

Psaume, Ps 83 (84), 3-5.10-11c

Mon âme s’épuise à désirer les parvis du Seigneur ; mon coeur et ma chair sont un cri vers le Dieu vivant ! L’oiseau lui-même s’est trouvé une maison, et l’hirondelle, un nid pour abriter sa couvée : tes autels, Seigneur de l’univers, mon Roi et mon Dieu ! Heureux les habitants de ta maison : ils pourront te chanter encore ! Dieu, vois notre bouclier, regarde le visage de ton messie. Oui, un jour dans tes parvis en vaut plus que mille. J’ai choisi de me tenir sur le seuil, dans la maison de mon Dieu.

Evangile selon St Marc, chapitre 7, 1-13

Les pharisiens et quelques scribes, venus de Jérusalem, se réunissent auprès de Jésus, et voient quelques-uns de ses disciples prendre leur repas avec des mains impures, c’est-à-dire non lavées. ? Les pharisiens en effet, comme tous les Juifs, se lavent toujours soigneusement les mains avant de manger, par attachement à la tradition des anciens ; et au retour du marché, ils ne mangent pas avant de s’être aspergés d’eau, et ils sont attachés encore par tradition à beaucoup d’autres pratiques : lavage de coupes, de carafes et de plats.

Alors les pharisiens et les scribes demandèrent à Jésus : « Pourquoi tes disciples ne suivent-ils pas la tradition des anciens ? Ils prennent leurs repas avec des mains impures. » Jésus leur répondit : « Isaïe a bien prophétisé à votre sujet, hypocrites, ainsi qu’il est écrit : Ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est loin de moi.

C’est en vain qu’ils me rendent un culte ; les doctrines qu’ils enseignent ne sont que des préceptes humains.

Vous aussi, vous laissez de côté le commandement de Dieu, pour vous attacher à la tradition des hommes. »

Il leur disait encore : « Vous rejetez bel et bien le commandement de Dieu pour établir votre tradition.

En effet, Moïse a dit : Honore ton père et ta mère. Et encore : Celui qui maudit son père ou sa mère sera mis à mort.

Mais vous, vous dites : Supposons qu’un homme déclare à son père ou à sa mère : ?Les ressources qui m’auraient permis de t’aider sont korbane, c’est-à-dire don réservé à Dieu ?, alors vous ne l’autorisez plus à faire quoi que ce soit pour son père ou sa mère ; vous annulez ainsi la parole de Dieu par la tradition que vous transmettez. Et vous faites beaucoup de choses du même genre. »

Prière d’introduction

Bénis sois-tu, mon Dieu, pour toutes les merveilles que tu as accomplies dans ma vie ! Bénis sois-tu pour ton amour et ta miséricorde ! Je veux te rendre grâce pour… (Revenir sur ces derniers jours pour découvrir la main de Dieu dans ma vie et rendre grâce pour quelque chose).

Demande

Seigneur Jésus, donne-moi un cœur pur ! Fais mon cœur semblable au tien.

Points de réflexion

1. Les traditions juives. Dans ce passage de l’Évangile, saint Marc nous rapporte la tradition juive de purification avant les repas. Il est écrit dans le livre du Lévitique 7, 21 : « Si quelqu’un touche à n’importe quelle impureté d’un être humain, d’un animal, ou à une chose immonde, quelle qu’elle soit, et mange ensuite de la chair d’un sacrifice de paix offert au Seigneur, cet individu sera retranché de son peuple ».

Pour les juifs, les repas étaient des moments importants et parfois solennels. La tradition de se laver était remplie d’un sens spirituel profond. Elle rappelait le besoin de l’homme d’être en constante purification ; elle cherchait à demander la guérison de l’âme et les conditions pour avoir un digne moment de partage.

Cette tradition est aussi vécue de nos jours d’une certaine façon. Dans la messe, après le signe de la croix et la salutation du prêtre, on est invités à reconnaître nos péchés et demander pardon à Dieu. Jésus lui-même nous a demandé de faire cela : « Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande » (Mt 5, 23-24). La messe est un banquet où l’on sera nourri du Corps du Christ et où l’on entrera en communion avec nos frères. Pour que la communion avec le Christ et entre nous soit vraie, il faut que notre cœur soit bien disposé et pur.

2. Le culte est vain si le cœur est loin de Dieu. Dieu veut notre cœur. Mais de quelle pureté parle-t-on ? Que Jésus reproche-t-il aux pharisiens ? « Ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est loin de moi. C’est en vain qu’ils me rendent un culte ». Jésus veut la pureté du cœur, c’est-à-dire accorder l’intelligence et la volonté aux exigences de la sainteté de Dieu (Catéchisme de l’Église Catholique, 2518) ; il veut que nous soyons tournés vers lui, pour entrer en relation avec nous.

Dans son livre « L’esprit de la liturgie », Joseph Ratzinger explique que le culte rendu à Dieu, c’est-à-dire l’adoration, est constitué de trois éléments : les rituels, la morale et l’alliance. Ils sont inséparables ; les rituels nous aident à entrer en contact avec Dieu, car étant des êtres corporels nous avons besoin des actions concrètes ; la morale, c’est l’expression de l’alliance vécue dans le quotidien ; sans alliance, le culte et la morale n’ont pas de sens. Le culte ou la relation avec Dieu implique toute la personne, et le siège de la personne c’est son cœur. C’est dans le cœur que se passe l’alliance ; c’est avec le cœur que l’on accomplit des actes libres d’amour. Ce que Jésus reproche aux pharisiens, c’est qu’ils ne vivent qu’un des éléments, celui du rituel.

Dieu veut notre cœur ! Bien sûr, nous lui montrons notre amour par nos actes, par la cohérence entre notre vie et notre foi ; mais si nous ne les accomplissons pas avec le cœur les actes sont vides.

C’est peut-être le bon moment de se poser la question : est-ce que je vis ma foi avec mon cœur ou est-elle pour moi un ensemble de pratiques à suivre ?

Dialogue avec le Christ
Seigneur, demain le Carême commence, c’est un temps privilégié pour me tourner à nouveau vers toi, pour demander et recevoir ton pardon. Ne cesse pas de me rappeler ce que tu veux vraiment de moi. Donne-moi la grâce de vivre ce temps avec le cœur, de remplir les sacrifices et les prières du vrai sens, pour que je puisse t’accompagner dans ta Passion avec un cœur pur. Je t’offre tout ce que je suis, tout mon cœur, tout mon être.

Resolution

Réfléchir sur ce qu’est le Carême pour moi et choisir quelque chose à offrir au Seigneur pendant ce temps qui implique mon cœur, au-delà des pratiques. Ou bien renouveler ce que j’accomplis d’habitude pendant le Carême ; lui redonner du sens et le faire avec tout mon cœur.

méditation a été écrite par Renata Denogean, consacrée de Regnum Christi
BIG Joseph: DORE UBUHANUZI BUSOHOREYE MU MASO YACU

___________________________

Imbuzi kuri buri wese

Bakundwa ndibwira mwaba muzi ko NIV Bible yaba yarasohotse, isohowe n’uwitwa ZONDERVAN ikaza kuba kimwe mu bitabo bya HARPER COLLINS ari nawe wasohoye bibiliya ya satani ndetse n’igitabo « ibyishimo by’abahuza igitsina bagihuje ».

Muri iyi bibiliya nshya yitswe NIV BIBLE harimo amagambo 64,575 itagira yakuwe muri Bibiliya yera(isanzwe) harimo nk’ijambo « Yehova, Karuvari, Ishoborabyose » n’andi. Bibiliya yera kdi yanavanywemo imirongo igera kuri 45 ibi wabibona ari uko usomye iyi NIV bible. Abenshi dufite bibiliya muri Computer zacu cg muma telephone n’ahandi niba waba ushidikanya kuri ibi mbabwira reba ubwawe niba muri bibiriya nshya NIV niba harimo Matayo 17:21,18:11,23:14,Mariko 7:16,9:44,9:46. Ruka 17:36,23:17. John 5:4. Acts 8:37, ubwawe urumirwa.

Reka satani ye kudutwara buhumyi cg ngo twigire ba ntibindeba cg ba bimbwiyiki, mureke twibuke icyo Yesu yavuze muri YOHANA 10:10 (KJV).

IGISUBIZO : Niba ushaka gukoresha NIV bible, banza UGURE Kandi UBIKE NEZA ISANZWE. Igitabo gisanzwe ntikijya cyandikwamo ibindi Niyo mpamvu mukeneye bibiliya zitarahindurwa zose, naho izo muri telephone cg machine nubwo ari nziza ariko uzajya ubona message zikubwira ngo « Update the NIV Bible App », bivuze ngo gerageza gukarishya NIV bible. Ibi nuramuka ubyemeje uzajya uhabwa bibiliya yahindutse.

Satani afite inyota cyane yo gutuma abantu bahindura bibiliya kubwibyo yaba NIV bible cg izindi zimaze guhindurwa. Byose byaravuzwe kdi byarumvitswe, ubuhanuzi birimo gusohora kdi tubirebesha amaso.

Satani ari gukora cyane kugirango agushe benshi yifashishije ubutunzi ndetse n’ibindi bigendanye n’irari ryacu kugirango urya munsi ukomeye uzadutungure. Bakundwa muhore mwiteguye!!! Ntagihe mukoreshe amahirwe mufite nibura buri wese yoherereze inshuti 10 iyi message.

IMANA IBAYE UMUGISHA

[1/18, 3:23 PM] BIG Joseph: AGACE KA KABIRI

[1/18, 3:59 PM] BIG Joseph: Mureke dusenge cyane kuko 666, ikimenyetso cy’inyamanswa cyari cyaravuzwe igihe kirekire noneho gisohoreye mu maso yacu…

Sena ya Amerika yemeye ikifuzo cya Obama, Radio Frequency Identification (RFID) Chip igomba gushyirwa mu ruhanga cg mu kiganza kugirango umunyamerika aho ava akagera azashobore kwivuza no guhaha.

Ibi nabyo bisobanuye ko ubuhanuzi burimo gusohora nkuko tubisoma mu Ibyahishuwe 13:15-18 kubijyanye n’igishushanyo cy’inyamanswa.

Mbese muri mwe hari ugishidikanya ko turi muminsi ya nyuma?

Hari byinshi umuntu yakwibaza :

(1) kubera iki bashaka gushyira iki kimenyetso (Chip) mu ruhanga no mu kiganza, kuki batagishyira ahandi?

(2) ese kuki bahuza ako ga chip n’ibigendanye n’umutungo w’umuntu? Mwibuke bakundwa, Bibiliya iravuga ngo ntawuzemererwa kugura cg kugurisha adafite ikimenyetso 666, mbese hari icyo bitubwiye?

Ikibazo nuko imitima ya benshi itakizigira i by’Imana nkuko biri!!!! ahubwo benshi bazahora bavuga ko bari mu « iterambere n’ikoranabuhanga ». Amatwi ya benshi aziziba ukuri, amaso yabo yabaye imiryeze ntibakibasha kubona nyamara bakanuye, mukuri ibanga ni ugusenga no kureka ibyaha kugirango tutagwa mumoshya n’uburiganya bwa Satani.

Niba umuntu yabura ijuru ariko ntihabura ikuzimu!!!!!! Mubitekerezeho ikuzimu nihabi ni aho gucecekerwa, ufite ugutwi niyumve icyo umwuka abwira amatorero.

Nyabuneka aho gufata umwanya mushyira ibintu bikennye umumaro kumbuga zitandukanye nibura mukoreshe uwo mwanya mufite mwohererze abantu b’Imana ubu butumwa.

Kora ivugabutumwa nibura uboneke muri 7% Ntekereza ko bashobora guha agaciro iyi message aho kuba muri 93% bashobora kubwirengagiza.

Satani yishimira kubona abantu bavuga ko bakunda Imana nyamara bakayikanisha imirimo bakora, kandi bakaguha ko banga satani nyamara bakamwubaha.

Imana ibahe umugisha mwinshi cyane, imbaraga n’amavuta, indishyi z’akababaro no kubigumamo neza.

Uwumvise aya magambo akumva agize icyo amubwiye, amenyeshe abandi ko Imana iri kumwe natwe kugera ku mperuka y’isi.
AMEN

Message de meditation

d’Isaïe 6,1-2a.3-8.
L’année de la mort du roi Ozias, je vis le Seigneur qui siégeait sur un trône très élevé ; les pans de son manteau remplissaient le Temple.

Des séraphins se tenaient au-dessus de lui. Ils avaient chacun six ailes : deux pour se couvrir le visage, deux pour se couvrir les pieds, et deux pour voler.

Ils se criaient l’un à l’autre : « Saint ! Saint ! Saint, le Seigneur de l’univers ! Toute la terre est remplie de sa gloire. »

Les pivots des portes se mirent à trembler à la voix de celui qui criait, et le Temple se remplissait de fumée.

Je dis alors : « Malheur à moi ! je suis perdu, car je suis un homme aux lèvres impures, j’habite au milieu d’un peuple aux lèvres impures : et mes yeux ont vu le Roi, le Seigneur de l’univers ! »

L’un des séraphins vola vers moi, tenant un charbon brûlant qu’il avait pris avec des pinces sur l’autel.

Il l’approcha de ma bouche et dit : « Ceci a touché tes lèvres, et maintenant ta faute est enlevée, ton péché est pardonné. »

J’entendis alors la voix du Seigneur qui disait : « Qui enverrai-je ? Qui sera notre messager ? » Et j’ai répondu : « Me voici : envoie-moi ! »

Psaume 138(137),1-2a.2bc-3.4-5.7c-8.

De tout mon cœur, Seigneur, je te rends grâce :

tu as entendu les paroles de ma bouche.

Je te chante en présence des anges,

vers ton temple sacré, je me prosterne.

Je rends grâce à ton nom pour ton amour et ta vérité,

car tu élèves, au-dessus de tout, ton nom et ta parole.

Le jour où tu répondis à mon appel,

tu fis grandir en mon âme la force.

Tous les rois de la terre te rendent grâce

quand ils entendent les paroles de ta bouche.

Ils chantent les chemins du Seigneur :

« Qu’elle est grande, la gloire du Seigneur ! »

Ta droite me rend vainqueur.

Le Seigneur fait tout pour moi !

Seigneur, éternel est ton amour :

n’arrête pas l’œuvre de tes mains.

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 15,1-11.

Frères, je vous rappelle la Bonne Nouvelle que je vous ai annoncée ; cet Évangile, vous l’avez reçu ; c’est en lui que vous tenez bon,

c’est par lui que vous serez sauvés si vous le gardez tel que je vous l’ai annoncé ; autrement, c’est pour rien que vous êtes devenus croyants.

Avant tout, je vous ai transmis ceci, que j’ai moi-même reçu : le Christ est mort pour nos péchés conformément aux Écritures,

et il fut mis au tombeau ; il est ressuscité le troisième jour conformément aux Écritures,

il est apparu à Pierre, puis aux Douze ;

ensuite il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois – la plupart sont encore vivants, et quelques-uns sont endormis dans la mort –,

ensuite il est apparu à Jacques, puis à tous les Apôtres.

Et en tout dernier lieu, il est même apparu à l’avorton que je suis.

Car moi, je suis le plus petit des Apôtres, je ne suis pas digne d’être appelé Apôtre, puisque j’ai persécuté l’Église de Dieu.

Mais ce que je suis, je le suis par la grâce de Dieu, et sa grâce, venant en moi, n’a pas été stérile. Je me suis donné de la peine plus que tous les autres ; à vrai dire, ce n’est pas moi, c’est la grâce de Dieu avec moi.

Bref, qu’il s’agisse de moi ou des autres, voilà ce que nous proclamons, voilà ce que vous croyez.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 5,1-11.

En ce temps-là, la foule se pressait autour de Jésus pour écouter la parole de Dieu, tandis qu’il se tenait au bord du lac de Génésareth.

Il vit deux barques qui se trouvaient au bord du lac ; les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets.

Jésus monta dans une des barques qui appartenait à Simon, et lui demanda de s’écarter un peu du rivage. Puis il s’assit et, de la barque, il enseignait lesfoules.

Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance au large, et jetez vos filets pour la pêche. »

Simon lui répondit : « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. »

Et l’ayant fait, ils capturèrent une telle quantité de poissons que leurs filets allaient se déchirer.

Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque de venir les aider. Ceux-ci vinrent, et ils remplirent les deux barques, à tel point qu’elles enfonçaient.

A cette vue, Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus, en disant : « Éloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur. »

En effet, un grand effroi l’avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient pêchés ;

et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, les associés de Simon. Jésus dit à Simon : « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras.»

Alors ils ramenèrent les barques au rivage et, laissant tout, ils le suivirent

Publicités