Umuvyuro n’Ikanguro mu gihugu ca Kenya

Mu Burundi turi ku rutonde rw’ijuru rwogutanguza umuvyuro n’Ikanguro. Ariko biraboneka yuko ziriko ziratangata muri Kenya aho aba polisi n’abasirikare batanguye kuvuga uburumwa mw’ibarabara.

Publicités

Umutumiro w’Amasengesho y’iy’indwi

UMUTUMIRO W’AMASENGESHO Y’IY’INDWI

Hanga Ryera ry’Imana namwe mwese bakunzi b’umusaraba wa Yesu Kristo, nkuko Uhoraho Imana yabidutegetse twama dufise iminsi yo gusenga twisonzesheje, turi imbere y’Imana tuyitazira, tuyisenga tukanayitakambira kubwo imitwaro y’abantu n’imitwaro y’igihugu cacu c’Uburundi. Ubu twatanguye gusenga iminsi yose yo mu ndwi aho hari abaja ku munara w’amasengesho mu gitondo, ku mutaga no ku mugoroba. Iciyongeyeko umwe wese ni arondere uwo asengera kandi amubwire ubutumwa yihane.

  1. URUFATIRO

“Twihane, twiyeze kandi twitunganye kugira tubwire abaremwe bose UBUTUMWA BWIZA BWA YESU KRISTO.” [1Abikoronto 15:1-5]

Ukwihana, ukwiyeza no kwitunganya bituma ducika abakizwa kuko iyo wemeye yuko uri umunyavyaha kandi yuko udashobora kugororoka kubwo ibikogwa vyawe haba kugerageza kwikiza mu kwubaha ivyagezwe kuko bizana umuvumo [Abigalatiya 3:10-14] n’urupfu [2Abikorinto 3:6] mugabo mu kwizera yuko amaraso ya Yesu Kristo yonyene ariyo ashobora kudukiza.[1Petero1:18:19]

  1. INYIGISHO
  2. Kuba Yesu Kristo yadupfiriye kubera ivyaha vyacu ni ishimikiro n’urufatiro gwo kwigisha ubutumwa bwiza b’Ubwami. [Abaroma 6:23]
  3. Yesu Kristo, inyigishi ziwe n’ibikogwa vyiwe ni ishimikiro n’urufatiro rwo kwigisha no kuzana benshi ku gakiza. [Yohana 1:14; 1Peter2:22]
  4. Ukuzuka kwa Yesu Kristo ni icemezo yuko amasezerano yose twasezeraniwe mu butumwa bwiza ari ukuri kuboneka. [1Abikorinto15:54-55]
  5. Yesu Kristo yaduhaye agakiza k ubuntu rimwe rizima. Nta muntu n’umwe yoronka ikiguzi canke igisubirizi. [Abayefeso 2:8-9]
  6. Kuba umukizwa, ni ukuba umukristo iminsi yose mu vyiyumviro, mu mvugo no mubikogwa. Muri wewe nyene, mu muryango wawe no mu bantu bose.
  7. Kuba umuKristo si izina ahubwo ni imero y’ukubaho no kudakekeranya yuko upfuye woja mw’ijuru kubana n’Imana, utoja mu muriro udahera.
  8. Kuba umuKristo w’ukuri ni ukumenya neza yuko ata kindi kintu na kimwe wokora cokujana mw’ijuru atari ukwizera no gukurikira Yesu Kristo, we Nzira n’Ukuri n’Ubugingo. [Yohana14:6].
  9. Ukuba umuKristo ni ukwizera ijambo ry’Imana ryanditse muri Bibiliya Yera, ukwizera ijambo ry’Imana riciye mu buvugishwa bw’ukuri no gukunda Imana n’umutima wawe wose, n’ubwenge bwawe bwose, n’ivyiyumviro vyawe vyose no gukunda abaremwe bose. [Matayo 22:34-40]
  10. Ukuba umukristo ni wewe ubwawe ku giti cawe ugiranira imigenderanire y’urukundo n’ubugenzi n’Umwami akaba n’Umukiza Yesu Kristo maze ukarongongwa na Mpwemu Yera [Abaroma 8:14]
  11. Ukuba umuKristo ni ukubwira abandi ubutumwa bwiza bwa Yesu Kristo, mu gushinga intahe, mu gusenga, mu gutazira, mu kubwiriza no mu kwitangira abandi. [Mariko 16:15]
  1. GUHINDURA IKIYAGO GISANZWE IVUGABUTUMWA

“Imana iragomba yuko umuKristo wese amenya guhindura ikiyago gisanzwe ivugabutumwa. “I muhira, ku nzira ku kazi canke ahandi, kugira uvuge ivya Yesu Kristo.

  1. Kuba umugwaneza no kugira urukundo  kubantu utazi niyo nzira ihambaye yo kuvuga ubutaumwa utarinze gukoresha amajambo menshi. Ibikogwa bivuga cane gusumba amajambo [Yohana 13:35]
  2. Kwama usenga kandi usengera abandi aho ugeze hose. Kubaza umuntu yuko hari umutwaro afise agomba yuko wosengera, mbere no kuja gusengera abari mu bibazo bitandukanye. [1 Abitesalonike 5:17]
  3. Mu rukundo n’ubugwaneza, twenga kandi utenzwe abandi hanyuma ubaze akabazo gashira muvyo impwemu. Kubaza iyo umuntu yoja apfuye. Kubaza yuko umuntu afise uwumuhoza umubabaro, n’ibindi…kugira ushingire intahe Umwami Mana [2Abikorinto 5:20]
  4. Gushingira intahe Yesu Kristo si ugutera ubwoba abantu, kubacira urubanza canke kuvyura impari mugabo ni ukwerekana urukundo rw’Imana. [Abaheburayo 12:15]
  1. IMITWARO
  2. Tuzosengera abatarakizwa kugira ngo bamenye Yesu Kristo kandi n’abamumenye hanyuma bakivanga n’isi ngo bahinduke bihane bezwe kandi bavugutigwe.
  3. Tuzosengera abagwaye, abafise ibibazo bitandukanye, abapfunzwe, abahunze, abageze mu zabukuru, abafise ubumuga, abatagira aho baba, abashonje, abari mu bukene…
  4. Tuzosengera igihugu cacu ngo Imana igishitsemwo amasezerano meza kandi menshi yagisezeraniye.

Umwami wacu Yesu Kristo abahezagire mwese, Amen!

Un psychiatre de renommé mondial révèle 10 règles pour une vie heureuse et harmonieuse ( Tout est beau mais il a oublié la vie en Jésus Christ)

Pour être heureux, il faut tout d’abord choisir de l’être et donc de le vouloir. Nombreux sont ceux qui pensent que le bonheur viendra simplement en se faisant plaisir, en rencontrant l’amour ou en s’achetant une belle maison ou une belle voiture. Pourtant tous ces plaisirs peuvent être éphémères et rapidement, les émotions négatives reprennent le dessus pour nous plonger dans une tristesse due probablement à notre incapacité de garder cette joie en nous. Mikhail Efimovich Litvak, un psychothérapeute russe de renommée et auteur de plusieurs livres sur la psychologie et le développement personnel, partage les 10 conseils avisés pour surpasser les difficultés de la vie qui font opposition à l’atteinte du bonheur.

En choisissant d’être heureux, nous demeurons vigilants quant à la gestion de nos émotions intrinsèques. Pour transcender les barrières psychologiques, il est nécessaire de contrecarrer les émotions négatives telles que la prostration, le pessimisme, la rancœur ou encore la colère. A la place, il est possible d’autoriser les sentiments dits positifs comme l’empathie, la compassion mais aussi la gratitude.

Le bonheur ne se commande pas puisqu’il ne suffit pas d’appuyer sur un bouton pour y accéder. La conquête du bonheur c’est tout un travail et des efforts incessants pour le retrouver en soi. Et pour ce faire, il existe des règles de base qu’il est nécessaire de suivre.

1.    Organiser sa vie

règles pour une vie heureuse et harmonieuse

Il est possible d’atteindre le bonheur si vous menez une vie bien organisée. Gérer son temps pour prendre soin de soi, avoir l’inspiration nécessaire pour introduire dans sa vie la sérénité et la zen attitude pour plus de bien-être, sont les meilleures thérapies. Toutes ces attitudes ne sont pas forcément acquises, elles nécessitent bien des efforts pour y parvenir et ne peuvent qu’être méritées.

2.    Respecter les convictions des autres

règles pour une vie heureuse et harmonieuse

Vouloir à tout prix avoir raison ne fait que vous mettre dans un état de stress permanent. En acceptant et en respectant la divergence d’opinions, vous bénéficiez d’une richesse de culture mais aussi de la paix de l’esprit. Apprendre à écouter les autres sans chercher à les convaincre procure un épanouissement incontestable.

3.    S’aider soi-même

règles pour une vie heureuse et harmonieuse

Pour être heureux, il est indispensable que vous soyez votre meilleur ami. Compter sur les autres est une chose vaine pour vous épanouir si vous ne commencez pas un travail sur vous-même d’abord. Vous êtes le seul à réellement vous connaître. Pour cela, il est nécessaire de s’écouter, de se valoriser et de se rassurer. Les autres ne seront qu’un plus dans votre vie pour compléter votre bonheur.

4.    Réussir et dépasser la rancune

règles pour une vie heureuse et harmonieuse

Malgré les échecs subis, il est indispensable de les dépasser en faisant table rase du passé et se focaliser sur les choses que vous aimez et qui vous inspirent la réussite.

5.    Se regarder dans le miroir

règles pour une vie heureuse et harmonieuse

Une introspection personnelle est nécessaire afin de combattre ses démons intérieurs avant tout. Les limites instaurées par la société, les croyances limitantes qui vous accompagnent tout au long de votre vie peuvent constituer la pierre d’achoppement à votre développement personnel. Votre ennemi, c’est vous-même alors regardez le droit dans les yeux dans le miroir, et combattez-le pour pouvoir grandir.

6.    Retrouver le bon chemin

règles pour une vie heureuse et harmonieuse

Le bon chemin n’est pas toujours celui qui constitue une ligne droite. Pour arriver à son but, il est parfois judicieux d’emprunter une route plus sinueuse mais sûre et fiable. Choisir sa propre voie, qui ne soit pas commune peut parfois être salutaire et parvenir à la réussite escomptée.

7.    Se fixer un objectif précis

règles pour une vie heureuse et harmonieuse

Se fixer un objectif maintient toute personne dans l’alerte et la concentration pour son accomplissement. En revanche, une vision floue et non précise des aspirations entraine dispersion et égarement.

8.    Vivre pour soi-même

règles pour une vie heureuse et harmonieuse

Votre bonheur est censé ne dépendre que de vous et non de celui des autres. Une labilité d’humeur de ceux qui vous entourent pourrait avoir un impact négatif sur votre vie. Prendre du recul et de la distance par rapport à autrui est le meilleur moyen de vivre sa vie selon ses envies et ses besoins.

9.    Accepter d’être seul avec soi

règles pour une vie heureuse et harmonieuse

Accepter d’être seul au besoin, s’avère nécessaire pour se connaître et se réconcilier avec soi-même. La solitude, à moins qu’elle ne devienne récurrente, pourrait être un moyen salutaire pour méditer sur ses propres envies et surtout s’aimer avant tout. Car avant d’aimer autrui, il faut éprouver de l’amour et de l’estime pour soi.

10. Maintenir un équilibre dans sa vie

règles pour une vie heureuse et harmonieuse

Entre vouloir, devoir et pouvoir, existe souvent un déséquilibre qui pourrait maintenir votre vie dans un cercle vicieux souvent chaotique. Vous devez mais vous ne voulez pas ; vous voulez mais vous ne pouvez pas…Il est important de dresser la liste des choses relevant de ces trois situations, afin de faire le tri et d’évaluer vos priorités.

INTAHE N’AMASHIMWE KU MANA UHORAHO

INTAHE N’AMASHIMWE K’UHORAHO IMANA Y’IHANGA
Hanga Ryera ry’Imana, namwe mwese bakunzi b’umusaraba wa Yesu Kristo, dusenga Imana yumva, Imana ivuga kandi Imana yishura. Impumyi zirahumuka, ingwara zirakira, ibitangaza bitandukanye birakoreka n’abavyeyi bagasama, bakibaruka abana bagakura kubwo ubushobozi bwa Yesu Kristo.

Hanga Ryera ry’Imana, kugira ngo mumenye yuko mwahamagawe n’Uhoraho Imana ya Aburahamu, Imana ya Isaka, Imana ya Yakobo, Imana ya Dawidi, Ndiho, uwamyeho, ariho kandi azokwamaho, Yesu Kristo; mutegerezwa kubona ibitangaza biva mw’ijuru.Vyinshi biramaze gukorekera mu maso yanyu kandi n’ibindi biri munzira. Imana yavuze yuko izokwiyerekana hagati muri mwebwe mu nzira zose. Musabwa mwese kwihana, kwiyeza no gutunganya ingeso zanyu kugira ngo mwibonere ico Uhoraho Imana ya ba sogokuru mu kwizera agire yikorere hagati muri mwebwe kuko igira ibashire hejuru. Mudufashe gukengurukira Uhoraho Imana Yehova kubitangaza akomeza gukora n’ibindi vyinshi agomba akorere Ihanga Ryera yitoranirije mw’izina ry’ubushobozi rya Yesu Kristo, Amen!

Dieu vous rend libre pour que vous choisissiez de l’aimer.

Winston Churchill était célèbre pour son franc-parler puisqu’il disait carrément tout ce qui lui passait par la tête. Un de ces commentaires enregistrés était en réponse à Lady Astor, qui lui dit : « Monsieur, si vous étiez mon mari, je vous empoisonnerai par votre boisson. » Il lui répondit : « Madame, si vous étiez ma femme, je la boirai ! » 

Derrière cet humour, nous découvrons une vérité immuable : vous et moi avons toujours le choix ! 

  • Le choix de vivre ou le choix de mourir.
  • Le choix d’être offensé(e) ou le choix de pardonner.
  • Le choix de servir ou pas.
  • Le choix d’encourager ou de décourager quelqu’un.
  • Le choix de dire : Merci d’exister ! 

Dans l’extrait de la vidéo n° 5 d’aujourd’hui, dans le film Interview avec Dieu, le journaliste Paul pose cette autre grande question existentielle à Dieu : « Est-ce que le libre arbitre existe ? »

Et vous, que faites-vous de cette liberté que Dieu vous a donnée ? Comment grandissez-vous dans cette liberté que Dieu vous a laissée pour que vous puissiez le choisir librement ?

Par amour, Dieu a décidé de nous laisser le choix ! Car l’amour vrai ne peut exister sans liberté ! Parfois, un choix est l’unique façon de révéler notre amour ou nos convictions.

Voici ce que dit le texte : « J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité, pour aimer l’Éternel, ton Dieu, pour obéir à sa voix, et pour t’attacher à lui : car de cela dépendent ta vie et la prolongation de tes jours, et c’est ainsi que tu pourras demeurer dans le pays que l’Éternel a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob. » (Lire Deutéronome 30.19-20.) 

Dieu vous rend libre pour que vous puissiez choisir de l’aimer et de le servir. L’amour de Dieu en vous vous poussera toujours à choisir de laisser son amour couler au travers de vous. Aimer Dieu, c’est choisir de l’imiter ! Imiter Dieu, c’est vaincre le mal par le bien.

Vous êtes l’expression de son amour partout où vous allez ! 

Jésus Christ désire être en vous et passer du temps avec vous

Je n’oublierai jamais le jour où, pour la première fois, Dieu a frappé à la porte de mon cœur. Gravées à vie dans ma mémoire, les paroles reçues à ce moment-là me rappellent continuellement son amour et sa fidélité. Lorsque Dieu a frappé à la porte de mon cœur, il a renversé toutes mes fausses conceptions et croyances qui ne lui plaisaient pas ! 

Dans l’extrait vidéo n° 2 de ce jour du film Interview avec Dieu, lorsque le journaliste Paul rencontre Dieu, il reste persuadé que c’est lui qui a donné rendez-vous à Dieu pour une interview et que ce dernier n’a fait qu’accepter l’invitation. Il ne sait pas encore que ce face-à-face avec Dieu sera l’électrochoc dont il a vraiment besoin.

Dieu dit à Paul : « VOUS avez accepté. »

Qu’en est-il de vous ? Quelle est votre réponse à l’invitation de Dieu ? En effet, « Dieu se tient à votre porte, il frappe et vous dit : « Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je prendrai un repas avec lui et lui avec moi. » (D’après Apocalypse 3.20.)

Jésus désire venir chez vous et dîner avec vous, c’est-à-dire avoir une relation profonde et authentique avec vous. Il veut que vous l’interviewiez autant qu’il désire vous interviewer ! 

La déclaration de Jésus « Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte » exprime un profond mystère : 

  • Pourquoi Jésus reste-t-il devant la porte ? Pourquoi frappe-t-il ? 
  • Pourquoi attend-il que quelqu’un lui ouvre la porte ? 
  • N’a-t-il pas parfaitement le droit de casser la porte ou d’entrer librement ? 

Jésus-Christ, le Roi souverain, le Tout-Puissant choisit toujours de respecter vos choix, surtout en ce qui concerne le fait d’avoir une relation avec lui. 

Nul doute que Jésus vous cherche et qu’il vous attend. Il désire tellement passer du temps avec vous ! Il a une passion profonde pour vous. Vous êtes la cible de son amour. Alors, n’attendez plus, ouvrez-lui la porte de votre cœur et acceptez son interview !

Vous avez des questions❓Dieu a les réponses❗

Les gens disent que Dieu est bon tout en lui attribuant le cancer et les catastrophes naturelles. Ils le blâment même pour les activités terroristes : « Si Dieu existe, pourquoi tant de douleurs sur Terre ? Si Dieu est amour et s’il est bon, pourquoi tant de violence et de souffrance ? » 

Voici probablement la question que nous poserions tous à Dieu si nous pouvions, comme le journaliste Paul, décrocher une interview avec lui : pourquoi les innocents souffrent-il injustement ? « C’est une question importante », lui répond Dieu dans l’extrait vidéo n° 4 du film Interview avec Dieu.

Si les gens vous demandent : « Qu’en est-il des souffrances de Job ? » Voici ce que pourrait être votre réponse : « Qu’en est-il de la réponse apportée par Jésus ? » Car si Job pose la question, Jésus donne la réponse. En réalité, Jésus est la réponse !

Comme vous, j’ai des questions plein le cœur et la tête, mais Jésus me remplit de paix et de joie. Aussi, je sais que Dieu ne peut rien faire qui soit en contradiction avec son caractère.

La Bible enseigne clairement que Dieu est bon : « Oui, nous disons bienheureux ceux qui ont tenu bon. Vous avez entendu comment Job a supporté la souffrance. Vous savez ce que le Seigneur a finalement fait en sa faveur, parce que le Seigneur est plein de bonté et de compassion. » (Lire Jacques 5.11.) 

je ne sais pas ce que vous traversez, mais je sais que toutes vos questions peuvent vous conduire à la présence de Dieu. Oui, laissez vos doutes et vos craintes vous pousser dans les bras du Père céleste qui est parfaitement bon. Et en son temps, il vous donnera les réponses dont vous avez vraiment besoin.

En ce jour, sachez que je me tiens dans la prière pour vous et pour tous ceux que vous aimez.