Nigéria : 21 chrétiens tués et 5 autres blessés lors d’attaques djihadistes

Au Nigéria, dans l’État du Plateau, des bergers Fulani ont orchestré une attaque contre des familles provoquant la mort de 20 chrétiens. 5 autres ont été blessés.

La scène d’horreur qui s’est produite dans la nuit du 8 septembre au sein du village d’Ancha, a causé la mort de 19 membres d’une église baptiste, un membre d’une église méthodiste et a blessé 5 autres chrétiens. Les défenseurs des droits des chrétiens affirment qu’au moins une famille chrétienne au complet aurait été décimée lors de cette tuerie. Selon la police, il s’agirait d’un acte de représailles suite à l’assassinat d’un jeune garçon au sein de la communauté d’éleveurs.

À la suite de ce massacre, le président nigérian Muhammadu Buhari a lancé « un appel à toutes les communautés de l’État et des autres parties du pays pour embrasser la paix et mettre fin à ces tueries injustifiées et douloureuses ». Le révérend Nanchwat Laven, pasteur de l’église baptiste de Salama, choqué par cette terrible nouvelle, s’est exprimé à la International Christian Concern (ICC).

« Mon coeur est horriblement lourd. »

Par ailleurs, la ville d’Ikeja au sud-ouest du Nigéria pleure la mort tragique du prêtre Daniel Nwankwo, abattu le même jour à l’extérieur de l’église St Thomas, par des gens armés ayant prétendu être des fidèles. Les témoins affirment que les assaillants seraient du groupe ethnique Igbo.

Hormis les récents massacres, on déplore une dizaine de morts causés par le choléra au nord-est du pays. Rappelons-nous également de l’insurrection du groupe terroriste Boko Haram, en cours depuis 8 ans. En 2016, les attaques perpétrées par ses militants sur des installations pétrolières ont diminué la production brute de plus d’un tiers.

Le Nigéria est classé comme le 12ème pays au monde où les chrétiens sont les plus persécutés.

Publicités