Décidez de saisir la main de Dieu et d’aller de l’avant.

Voici l’un des principes que j’aime car il peut puissamment tout transformer. Dans la vie, pour rebondir et vivre des choses nouvelles et puissantes, il faut commencer petit mais ne jamais tarder à commencer.

Dieu veut que vous alliez de gloire en gloire et de victoire en victoire. Pour cela, acceptez que chaque petit détail compte. Prenons l’exemple des grandes portes sur lesquelles nous trouvons de petites charnières si essentielles… ou celui des petites clés qui permettent pourtant de déverrouiller des coffres-forts contenant des millions d’euros ou des trésors. Chaque détail a son importance.

Voici un autre exemple. Connaissez-vous les SMS que nous partageons partout dans le monde francophone, grâce à une application qui se nomme PassLeMot ? Ils libèrent la vie de Dieu dans des milliers de cœurs. 

Afin de pouvoir rebondir, acceptez de recommencer même si cela vous paraît parfois insignifiant.

Vous êtes à l’aube d’une nouvelle saison. Alors, veillez à ne plus mépriser les petits commencements mais décidez de les considérer comme une semence ! Vous pouvez compter combien de semences sont contenues dans un fruit, mais vous ne savez pas combien de fruits produira une semence. 

Semez en commençant petit, mais en commençant maintenant.

Jésus est né dans une étable, dans la petite ville de Bethléem. Pourtant, Ses débuts ne L’ont en rien limité ! Il savait quelle était Sa destinée et a dit Lui-même : « Quand on peut faire confiance à quelqu’un pour une toute petite chose, on peut lui faire confiance aussi pour une grande. » (Lire Luc 16.10.)

Aujourd’hui est un jour de victoire et un jour de conquête ! Rien de ce que vous ferez dans cette journée n’est petit aux yeux de Dieu. Après une saison de tempêtes, d’échecs ou de difficultés, dès l’instant où vous décidez de saisir la main de Dieu et d’aller de l’avant, vous entrez alors dans une nouvelle saison : celle de la victoire.

Bravo ! Vous allez rebondir sans l’ombre d’un doute !

L’amour de Dieu ne mourra jamais

Verset: Psaume 103.17-18 (pdv): Mais l’amour du Seigneur dure depuis toujours et durera toujours pour ceux qui le respectent. Il reste sans cesse fidèle pour les enfants de leurs enfants. 18 pour ceux qui gardent son alliance et pensent à faire ce qu’il commande.

Inspiration: L’amour de Dieu est éternel. Il dure depuis toujours et durera toujours encore pour qui? Pour ceux qui respectent le Seigneur, qui gardent son alliance et pensent à faire ce qu’Il demande. Quand tu comprends l’amour de Dieu, tu ne veux pas manquer de respect envers lui. Tu veux faire sa volonté et non la tienne. Il y a une belle promesse qui s’attache à celui qui aime le Seigneur: Dieu promet d’être fidèle envers les enfants de ses enfants. Plusieurs générations sont bénies par la fidélité de Dieu quand nous respectons le Seigneur et vivons dans son amour. Mes amis, l’amour de Dieu ne mourra jamais, alors vivons-le pleinement. C’est trop hot!

Prière: Papa céleste, ton amour est si bon qu’il me pousse à te respecter et à suivre tes directives. Je veux rester fidèle à toi et garder ma relation avec toi jusqu’au bout de la vie sur terre. Merci de bénir les générations qui me suivent avec ton amour éternel, au nom de Jésus, AMEN!

UMUTUMIRO W’AMASENGESHO YO GUSENGERA UBURUNDI N’ABARUNDI W’IY’INDWI KUVA 18-23/11/2019

Ihanga Ryera ry’Imana ni Ishengero rya Yesu Kristo rikorera mu gihugu c’Uburundi no mu mahanga muri Afrika, muri Aziya, Ostraliya, I Bulaya, muri Amerika no muri Kanada. Ihanga ry’Imana rifise ibicaniro birenga 50 biri mu Burundi mu ntara zose no muri ivyo bihugu tudondaguye. Ivyo bicaniro biguma imbere y’Imana bikurakuranwa iminsi yose igize indwi bisengera igihugu cacu c’Uburundi n’Abarundi. Uretse amasengesho, Ihanga Ryera ry’Imana rirafise ibindi bikogwa rikora vyo kuvuga ubutumwa bgiza bg’umusaraba wa Yesu Kristo bgo kwihana, kwezwa no kwitunganya, hirya no hino mu gihugu no kw’isi; rirakora kandi ibikogwa vy’ukugira neza mu kuraba no gufasha abagwaye n’abapfunzwe, impfuvyi n’abapfakazi, impunzi n’abafise ibibazo bitandukanye. 

URUFATIRO

Abisirayeri bamaze gukugwa mu buja n’uburetwa bgo mu gihugu ca Egiputa, nti cabujije yuko bidodombera Mose bamubgira yuko bipfuza gusubira kuja gukoreshwa ku kiboko kuko ngo naho bari inyagano bararonka ibisigazwa vy’inyama n’ivy’ubuki. N’abakristo bamwe bamwe uyu munsi niko bameze. Yesu Kristo yabakuye muri Egiputa y’ivyaha, arabakiza, abereka inzira y’urukundo, imbabazi n’ubuntu bg’Uhoraho Imana ariko bo bagashima kwisubiza mu muruho, umuvumo n’urupfu bituruka ku mico, imigenzo n’ivyagezwe vy’abanyamadini. Baribagira yuko ari abacunguwe. [Abayefeso 1:3-7]

INYIGISHO

Abantu bamwe ntibazi yuko bacunguwe kandi bacungujwe amaraso y’igiciro aho umwana w’Imana Yesu Kristo yitanga agashishagugwa kugira ngo abantu bakire indwara z’umubiri n’izo umutima [Yesaya 53:5] yaritanze gushika ku rupfu rubi rwo kumusaraba kugira ngo adukureko umuvumo n’urupfu bitegwa n’ivyagezwe [Abaroma 8:1-3] Abo bantu ntibazi ubuntu icarico. 
Abandi bagerageza gutesha agaciro imbabazi, urukundo n’ibuntu bg’Imana bakoresheje inyigisho z’imico, imigenzo n’ivyagezwe mu kubiremereza abantu. Babashirako imitwaro idakenewe kandi itagira umumaro mu rugendo rwabo ruja mw’ijuru. Izonyigisho nti ziva ku Mana Nyeningabo. [Abaroma 6:23, Abayefeso 2:8-9]

AKAMARO K’UBUNTU BORONKEGWA MURI YESU KRISTO

1. Ubuntu buraducungura bukadukura mu mwiza bukadushira mu muco. Ugucungugwa ni ugusubira kurihirwa. Twaratangiwe incungu y’ikimazi [Abikolosayi 1:13-14, 1 Abikorinto 6:19-20, 1 Petero 1:18-19]
2. Ubuntu buratubohora bukadukura mu vyara n’ingoyi za satani kuko ata muntu n’umwe ashobora kwicunguza ibikogwa mu kwubaha imico, imigenzo n’ivyagezwe ariko twese dukeneye Ubuntu bga Yesu Kristo [Abaroma 6:14]
3. Ubuntu buraduhuza n’Imana kuko budusubiza mu kibaza co gucika abana b’Imana [Abayefeso 2:14]
4. Ubuntu budukurako ugutsindwa n’urubanza twagirizwa n’icaha kuko kubgo Ubuntu duhabga imbabazi maze Imana ikabona yuko tugororotse kubgo amaraso ya Yesu Kristo[Abikolosayi 2:13-14]
5. Ubuntu budushikana kunywa kw’iriba ryo kugiranira imigenderanire myiza n’Uhoraho Imana. Harageze y’uko umuntu wese yisuzuma yumve yuko afise imigenderanire ku giti ciwe n’Imana [Abayefeso 1:7, Abaroma 8:1, Zaburi 1:72]

IVYO MPWEMU YERA AHISHURA

– Hariho abantu batazi ico bari muri Yesu Kristo kandi bitirigwa izina ryiwe. Ivyo bigatuma batwagwa n’inyigisho izarizo zose. Ivyo bibabaza umutima w’Imana.
– Hari abantu badafise uguhishurirwa kuva ku Mana Ihoraho bafata ijambo ry’Imana rivugwa mu Mpwemu kko Imana ari Mpwemu, bakaritwara mu mubiri, bagaheza bakaremereza abizera imico, imigenzo n’ivyagezwe vy’ubgoko bgose.
– Semerere mubgire amahanga yihane, yezwe kandi atunganye ingeso zayo, ahange amaso Yesu Kristo wenyene, kuko hari ico Uhoraho Imana agira yikorere.

IMITWARO TUZOSENGERA

1. Tuzosengera igihugu cacu c’Uburundi ngo ubugombe bg’Imana abe aribgo bukibako kugira ngo isezerano Imana yabuhaye rishike.
2. Tuzosengera Umurongozi mukuru Imana yashinze gutunganya ibikogwa vy’Ihanga Ryera ry’Imana ryose n’abarongozi b’ibicaniro, ibiri mu gihugu n’ibiri mu mahanga; n’abizera bose ngo babe mu kiganza ca Yesu Kristo kandi Imana ibongere Inkomezi.
3. Tuzosengera abizera bariko baraburabuzwa n’inyigisho z’imico n’imigenzo y’amadini, abajuragizwa n’inyigisho z’ibinyoma zasutswe mu bantu n’abariko barajuragizwa n’abarongozi babi. 
4. Tuzosengera abana bato bariko baricwa bagize amasanganya yo gutwagwa n’inzuzi, guhitanywa n’imiduga n’inzindi ngwara zitandukanye z’ivyaduka.
5. Tuzosengera ngo abatarakizwa bakizwe, ubutumwa bgiza bukwire imihingo yose y’igihugu Abarundi benshi babohoke bizere Umwami Yesu kristo
6. Tuzosengera imitwaro twama turiko turasengera y’ingo n’imiryango, abagwaye, abapfunzwe, impunzi, impfuvyi n’abapfakazi, abashonje, abari mu mutekano muke n’imitwaro itandukanye iri mu gihugu no mu bantu.

Umwami n’Umukiza wacu Yesu Kristo abane namwe mwese, Amen!

Umutekano: Abantu bambaye umwambaro w’Igisirikare c’Urwanda barateye abasirikare b’UBurundi.

Maj NGOMIRAKIZA Reverien batazira Musogoto yiciwe mu kibira c’Imabayi n’abantu bambaye umwumbaro w’ingabo z’Urwanda.

Ikirindiro c’abasirikare b’Abarundi c’Imarura mu ntara ya Cibitoke mu Kibira gihana urubibi n’igihugu c’Urwanda caratewe mw’ijoro ry’uwa 17/11/ 2019.

Mu basirikare 92 bari kuri ico kirindiro 15 nibo barokotse na 8 bamaze kumenyekana yuko bakomeretse 69 nabo ntawuramenya yuko boba bakiriho. Ariko amakuru dufise n’uko benshi muribo bishwe harimwo major Reverien Ngomirakiza yararongoye ico kirindiro.

Amakuru ashikirizwa n’ababonye abateye abo basirikare b’UBurundi aremeza yuko baje baturuka mu gihugu kibanyi c’Urwanda, bambaye imyambaro ya gisirikare c’Urwanda kandi bavuga ikinyarwanda. Bari kandi bambaye inkofero n’amakoti ntamenwa n’ibisasu kuburyo bose bavuga yuko ari abasirikare b’Urwanda bubiriye abasirikare b’Uburundi.

Intahe: Ugusenga guhindura ibihe kukanahindukiza imigambi y’abana b’abantu.

Abasenzi b’abatawa bakorera Imana muri Congo no muri Kenya

Muri uru rugendo rw’Ihanga Ryera ry’Imana rwo kugendana n’Imana ku munsi ku munsi twabonye vyinshi. Twarabonye ibimuga bimugururuka, abagwaye indwara za Sida na Kanceri zikira, ingumba zigasama n’ibindi bitangaza vyinshi bikoreka kandi n’ubu tukiriko. Aba mubona ngaha bari kumwe n’uyu mukenyezi baramaze iminsi basengera umutwaro werekeye umugabo yataye umugore wiwe ngo n’uko akijijwe arongongora uwundi. Uwo yarongoye ntivyari gushoboka yuko bavyarana canke ngo banane akaramata kandi hariho uwo Imana yamurobanuriye gushika basubirane. Vyagenze uko ubu barasubiranye kandi bararonse ikibondo aho batuye muri Kenya. Amashimwe k’Uhoraho Imana yacu yumva amasengesho y’abera.

Muntu nawe uri mu kibazo icarico cose. Ico womenya n’uko ku mavi ariho bironkerwa.

Congo- Burundi: Amatoni 300 y’ibigwanisho n’ibisasu vyategura gutera Uburundi vyafatiwe muri Congo

Ibigwanisho vya rutura vyategura gutera Uburundi vyafashwe.
Ibisasu n’ibirwanisho

Abasirikare b’igihugu ca Congo bafashe amatoni 300 (T) y’ibigwanisho n’ibisasu vyavyo bishobora kurasa hagati y’ibirometero 22 na 30 (km) ku musozi wa Chanzu. Abatari bake bakaba bibaza yuko ivyo bigwanishwa vyategurwa gutera igihugu c’Uburundi. Hariko hararonderwa n’ahandi hanyegejwe ibindi bigwanishwa nkivyo nyene mu yindi misozi.

les FARDC ont découvert sur la colline de Chanzu des caches d’armes contenant plus de 300 tonnes de munitions et d’armes lourdes. Des armes qui ne sont jamais arrivées dans les dépôts d’armements des FARDC. Des armes lourdes qui peuvent être utiliser à une distance de plus au moins 22 km à 30 km pendant l’affrontement.

Dieu transforme nos dérapages en rattrapage et nos échecs en miracles. 

Tous les jours que Dieu fait, je me demande comment Il arrive à me donner Sa confiance. Je sais qu’Il m’aime, et ce depuis bien avant la création du monde. Il m’a préparé une destinée à Sa gloire. Mais je fais tellement d’erreurs… Si j’avais été à la place de Dieu, je ne ME serais pas choisi ! Et vous, comment vivez-vous vos échecs et vos erreurs ?

Cette semaine, j’aimerais vous encourager en étudiant comment il est toujours possible de rebondir après un échec ou une erreur. Car Dieu transforme nos dérapages en rattrapage et nos échecs en miracles.

Acceptez que vous n’êtes pas Dieu !Vous êtes un être humain ! Si vous réalisez cela, vous ne sombrerez pas sous le poids de la culpabilité. Au contraire, vous vous placerez dans l’espérance de voir Son miracle naître au beau milieu de votre galère. Il est important de garder cette humilité et de vous rappeler que vous êtes Son enfant bien-aimé.

Vous ferez certainement des erreurs. Dieu connaît bien vos faiblesses. Il est ce « Père extraordinaire et compatissant qui aime Ses enfants et qui aime avec tendresse ceux qui Le respectent. Il sait bien et se souvient que nous sommes faits d’un peu de poussière ». (D’après Psaumes 103.13-14.)

Aujourd’hui, prions ensemble : « Seigneur, merci de m’aider dans ma faiblesse. Je refuse d’utiliser cette fragilité comme une excuse pour ne pas faire ce qui est juste à Tes yeux. Mais je me rends compte que sans Toi, je ne peux pas faire ce que Tu attends de moi. Je veux apprendre à accepter que je ne suis qu’un vase fragile dans lequel Tu as placé Ton trésor. J’accepte mon humanité, non pas comme une fatalité ou un tombeau mais comme un lieu de naissance pour Ton œuvre !Amen. »