Témoignage: « Comment une vision de Jésus m’a conduit des pensées suicidaires au salut ? »

Vivant dans la solitude et les pensées suicidaires, la vie de Nikki Tayebian sera complètement bouleversée après sa rencontre avec le Christ.

En été 2016, alors qu’elle est en vacances dans sa ville natale à Téhéran en Iran, Nikki fera une expérience qui changera définitivement le cours de sa vie. Élevée au sein d’une famille musulmane, Nikki grandi avec la conviction que le christianisme est une fausse religion.

« On m’a enseigné que c’était impossible que Dieu ait un fils. »

Alors qu’elle se retrouve avec sa famille après une année, la jeune femme choisit de s’isoler dans sa chambre. Remplie d’angoisse et de haine envers elle-même, Nikki ne ressent ni le désir ni le courage de passer du temps avec sa famille. Dans sa solitude, elle recherche désespérément la solution à cette douleur émotionnelle qu’elle éprouve, et le suicide lui semble la seule issue. Alors qu’elle ferme les yeux pendant un court moment, une image lui apparaît : celle de Jésus.

« J’ai rapidement fermé mes yeux à nouveau, et un sourire s’est lentement dessiné sur mon visage. »

Au milieu de cette obscurité dans laquelle se trouve la jeune femme, elle voit Jésus, qui s’adresse à elle en ces mots : « Suis-moi. »

« Il m’a dit plusieurs paroles au travers d’une seule image et d’un seul message. »

Nikki n’aurait jamais imaginé un seul instant que Jésus lui apparaisse un jour.

« En même temps, une paix indescriptible est descendue sur moi…La terreur qui m’avait saisi il y a quelques instants semblait avoir disparu. »

Après cette vision de Jésus, Nikki prendra son téléphone et fera des recherches sur le Christ. Le même soir, elle exprime son souhait de connaître davantage Jésus à son grand-père.

À son retour en Californie du Sud, où elle a vécu depuis l’âge de 7 ans, Nikki commence à faire des recherches sur le christianisme. Elle fait la rencontre d’une personne qui la conduira dans une église. La jeune étudiante à l’université de Californie raconte que le début de ce parcours à été difficile. Elle décidera tout de même de prendre le baptême d’eau en février 2017.

« Je marche à présent avec grâce et assurance, je ne lutte plus contre l’anxiété sociale ni les tendances suicidaires. »

Même si la famille de Nikki s’est opposée à sa conversion au christianisme, la jeune femme ne se laisse pas pour autant décourager.

« Personne au monde ne pourra réellement me blesser ou me faire renoncer à ma foi. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s