Syrie: Une centaine de djihadistes français arrêtés par les Kurdes

Conformément à la doctrine française, « ils vont être jugés par les autorités judiciaires locales, ils ne seront pas rapatriés en France », a rappelé Jean-Yves Le Drian…

Une centaine de djihadistes français ont été arrêtés par les forces kurdes qui combattent le groupe État islamique (EI) dans le nord-est de la Syrie, a annoncé ce mercredi le chef de la diplomatie française. « On nous dit qu’une petite centaine (de djihadistes français) ont été arrêtés par les Kurdes en Syrie », a déclaré Jean-Yves Le Drian sur la chaîne BFMTV et à la radio RMC. « On ne les a pas encore vraiment localisés, on a des signalements », a-t-il ajouté.

Le chiffre jusqu’ici évoqué était de quelques dizaines de djihadistes français détenus dans des camps ou des prisons en Irak et en Syrie, avec plusieurs dizaines de mineurs.

« Je vais me rendre bientôt en Irak et je le ferai savoir moi-même »

Conformément à la doctrine française, « ils vont être jugés par les autorités judiciaires locales, ils ne seront pas rapatriés en France », a rappelé le ministre. Seuls leurs enfants pourront être rapatriés par le biais de la Croix-Rouge. Dans le cas syrien, ils relèveront des Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance de forces kurdes et arabes qui a repris notamment Raqqa, capitale autoproclamée de l’EI, a noté Jean-Yves Le Drian.

Concernant ceux qui ont été arrêtés en Irak, où la peine de mort est appliquée, la France fera savoir son opposition à tout verdict aboutissant à la peine capitale. « Dans ces cas-là, la France fait savoir sa position », que ce soit en Irak ou ailleurs, a relevé le ministre en rappelant que sept Français étaient aujourd’hui condamnés à mort dans le monde, notamment aux Etats-Unis et en Indonésie. « Je vais me rendre bientôt en Irak et je le ferai savoir moi-même », a ajouté Jean-Yves Le Drian, sans plus de précisions.

Publicités