CVR : Des politiques et membres des FDN et PNB pour la réconciliation

« Certains membres des corps de Défense et de Sécurité ont eu leur part de responsabilité dans la genèse, le développement et l’accentuation des crises qui ont endeuillé le Burundi les années passés ». Telle est la déclaration de Mgr Jean Louis Nahimana, président de la CVR. C’était ce mardi 13 février lors de l’ouverture d’un atelier de trois jours sur la gestion des mémoires blessées.

Devant une audience de personnalités politiques et officiers militaires et policiers, il a indiqué que les forces de l’ordre ont souvent été des pompiers là ou des politiques avaient été des pyromanes.

D’après Mgr Nahimana, les Burundais convergent sur l’implication des deux catégories dans la genèse et le développement des crises. Car, dit-il, tous les Burundais n’y ont pas joué un rôle à la même hauteur.

Par ailleurs, ils ont évoqué la nécessité de leur confrontation. Cela pour les amener à prendre ensemble conscience de leurs responsabilités.

Ce prélat tient à souligner que l’atelier sert aussi à cibler des leaders d’opinion pour la réconciliation. «Ils sont certes une minorité, mais ils tirent une grande majorité».

Pour Léonce Ngendakumana, vice-Président du parti Frodebu, les intérêts particuliers plombent le processus de réconciliation. Sinon, toutes les bases avaient été jetées à travers l’Accord d’Arusha. Il parle de mécanismes de bonne gouvernance, d’un Etat de droit, etc. «Tout était là pour la bonne gestion de la chose publique».

De son côté, Agathon Rwasa, premier vice-président de l’Assemblée nationale, dénonce «une instrumentalisation des ethnies par le pouvoir en place» à des fins d’exclusion politique.

En outre, M. Rwasa rappelle que le pouvoir change de mains. Cela va de soi : «Il n’y a pas de pouvoir éternel ». Et de recommander le respect de l’Accord d’Arusha.

Colonel Zénon Rivuzimana, officier militaire, appelle les politiciens à la poursuite du dialogue à Arusha. Il estime qu’il pourrait en sortir un compromis.

Les recommandations à l’issue de cet atelier permettront à la CVR de mettre sur place un programme national de réconciliation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s