En Ouganda, nouvelle arrivée massive de réfugiés en provenance de RDC

Alors que le pays fait face à la crise des réfugiés sud-soudanais, une nouvelle vague de réfugiés arrive depuis l’est de la RDC. Elle fait suite aux nouvelles violences qui ont lieu en Ituri notamment. Près de 40 000 Congolais ont traversé la frontière depuis le mois de janvier, soit autant que l’année 2017. Sur le terrain, le Haut Commissariat aux réfugiés essaie de faire face à cette nouvelle urgence. Mais la situation reste précaire.

La plupart des réfugiés traversent le Lac Albert sur des barques de fortune. Le prix : cinq dollars pour tenter de gagner l’Ouganda. La semaine dernière, un bateau s’est retourné, plusieurs passagers sont décédés. Une fois arrivés de l’autre côté, les réfugiés sont pris en charge notamment par les Nations unies qui font face à des difficultés. « Nous faisons face à beaucoup de défis, explique Bornwell Kantande, responsable du Haut Commissariat aux réfugiés en Ouganda. Normalement, lorsque les gens sont transportés sur de longues distances, nous leur donnons des biscuits énergétiques. Nous n’en avons pas. C’est quelque chose de nécessaire parce ces gens quand ils arrivent, certains n’ont pas mangé, ils fuient leurs maisons depuis longtemps. »

C’est en moyenne 3000 réfugiés congolais qui arrivent en Ouganda chaque jour ces dernières semaines. Une crise qui n’était pas attendue. Bornwell Kantande appelle à la solidarité internationale, malgré les soupçons de fraude qui ébranle l’Ouganda. « Nous avons besoin que la communauté internationale soutienne l’Ouganda maintenant, parce que les gens qui arrivent ils ont besoin d’aide. Et ils ont besoin d’assistance immédiatement. Nous avons des femmes qui ont accouché à leur arrivée. Elles ont besoin d’un soutien immédiat. Les réfugiés ne peuvent pas attendre. »

Au dernier pointage, l’Ouganda comptait environ 1,4 million de réfugiés sur son territoire.

Publicités