Les autorités entendent rénover le stade Prince Louis Rwagasore pour remplir les critères FIFA

Les autorités municipales et sportives de Bujumbura, la capitale burundaise, sont aujourd’hui préoccupées par des projets de construction autour du stade Prince Louis Rwagasore, alors que ce dernier doit s’agrandir pour satisfaire aux exigences de la FIFA et pouvoir ainsi abriter des compétitions internationales.

Le maire, Freddy Mbonimpa, a indiqué jeudi avoir donné des instructions à ses services techniques et à la police pour arrêter « immédiatement » ces constructions autour du stade afin de faire place aux futurs travaux d’extension. « J’ai donné des instructions à mes services techniques et à la police pour qu’ils (…) vérifient les documents qu’ils ont car tout doit s’arrêter pour qu’on puisse faire l’extension du stade Prince Louis Rwagasore », a-t-il dit.

Les travaux prévoient son réaménagement, la construction d’une nouvelle tribune et l’élargissement des gradins afin que l’ouvrage puisse répondre aux conditions de la FIFA qui menace d’organiser les futures compétitions internationales dans d’autres stades de l’intérieur du pays qui, eux, remplissent ces conditions.

Or, ces projets de rénovation sont menacés par les travaux d’extension de deux salles de judo et de ping-pong situées tout près du stade, dont Freddy Mbonimpa a demandé l’arrêt.

Comme le Burundi doit abriter en mai prochain une compétition panafricaine de judo, le maire a proposé de maintenir le statu quo pour cet événement, tout en ajoutant qu’après, « on pourra voir comment trouver un autre endroit pour la salle de judo parce qu’on ne peut pas déplacer le stade Prince Louis Rwagasore et surtout que l’on ne peut pas accepter que le stade ferme pour n’avoir pas rempli les conditions exigées par la FIFA ».

Dernièrement, un déplacement effectué conjointement par M. Mbonimpa, le président de la Fédération de football du Burundi, Révérien Ndikuriyo, et le 1er vice-président de la République, Gaston Sindimwo, a été organisé pour constater que ces constructions menacent effectivement l’extension du stade, d’où cette décision du maire de faire arrêter ces travaux.

Publicités