L’aviation israélienne bombarde une position du Hamas dans la bande de Gaza

JÉRUSALEM | L’armée israélienne a annoncé avoir attaqué dans la nuit de samedi à dimanche une installation du Hamas dans la bande de Gaza en réponse à une attaque palestinienne dans le sud d’Israël.

«Un appareil de l’armée de l’air israélienne a ciblé une position dans un complexe militaire appartenant au mouvement « terroriste » Hamas à Rafah», dans le sud de l’enclave, a indiqué un communiqué de l’armée.

Selon le quotidien Haaretz citant l’armée, quatre Palestiniens «transportant des bouteilles remplies de matériel inflammable», ont violé samedi soir la barrière de sécurité entre Israël et la bande de Gaza adjacente au Kibboutz de Kissoufim, une ferme collectiviste.

Une porte-parole militaire israélienne a indiqué à l’AFP que les quatre Palestiniens avaient tenté d’incendier des équipements lourds utilisés pour les travaux dans ce kibboutz.

«Les machines ont été endommagés, mais n’ont pas pris feu et les assaillants ont pu s’enfuir», a indiqué la porte-parole. L’incident n’a pas fait de victime.

Selon le communiqué, «l’incident qui s’est produit hier (samedi) est l’un des plus sérieux à avoir eu lieu dans le secteur de la barrière de sécurité».

Israël, le Hamas ainsi que ses alliés observent un cessez-le-feu tendu de part et d’autre de la barrière depuis la guerre de 2014, la troisième en six ans dans l’enclave.

Cette trêve est régulièrement ébranlée, notamment par des tirs de projectiles en provenance de Gaza vers Israël, qui riposte systématiquement en prenant pour cibles des positions du Hamas, même si les roquettes sont communément attribuées à d’autres groupes.

Quatre soldats israéliens avaient été blessés le 17 février dans l’explosion d’un engin disposé le long de la barrière, provoquant une riposte israélienne.

La bande de Gaza est soumise depuis une décennie à un sévère blocus de la part d’Israël.

Publicités