Vous êtes appelé à vivre une vie juste.

La vie avec Dieu est sans cesse une question d’équilibre : tous nos péchés sont pardonnés, néanmoins, Dieu nous rend capables de ne plus pécher. Nous vivons sous la grâce permanente de Dieu, néanmoins, nous sommes appelés à vivre une vie juste, sans péché…

Voici ce qui compte le plus : qui vous êtes pour Dieu, non pas ce que vous faites pour lui. Cependant, ce sont vos actes qui conditionnent et déterminent qui vous êtes.

Ainsi, une personne sportive n’est sportive que parce qu’elle pratique du sport. Une personne courageuse n’est courageuse que parce qu’elle surmonte ses peurs et sort de sa zone de confort régulièrement. Ce qui compte, c’est donc notre foi, mais sans les actes qui l’accompagnent, celle-ci est morte.

« … de même la foi sans les œuvres est morte. » (Lire Jacques 2.26.)

Aussi est-il vrai que le plus important est qui vous êtes : vous êtes un enfant de Dieu. Mais cela ne peut exister sans des preuves tangibles :

• Parler à Dieu et de Dieu,

• Lire sa Parole,

• Adorer Dieu,

• Retrouver avec d’autres frères et sœurs chrétiens,

• etc.

La vie chrétienne demande de l’équilibre entre la grâce imméritée et les œuvres sans lesquelles la foi est morte. C’est un peu comme si vous deviez apprendre à faire du vélo : au début, on tangue d’un côté, puis de l’autre, et finalement on trouve le bon axe : celui qui nous permet d’avancer.

Publicités