Burkina Faso: le maire de Koutougou assassiné par un groupe d’hommes armés

On en sait un peu plus sur l’assassinat dimanche soir 8 avril du maire de Koutougou, une localité située à environ 120 km de Djibo dans la province du Soum, dans le nord du Burkina, une province qui est régulièrement le théâtre d’attaques jihadistes depuis maintenant 3 ans. Le maire Hamidou Koundaba a été attaqué par un groupe d’hommes armés non identifiés.

Manifestement, il s’agit d’un assassinat ciblé. D’après le ministère de la Sécurité intérieure, Hamidou Koundaba a été tué devant la porte de son domicile alors qu’il rentrait de la mosquée après la prière du soir. « Plusieurs  individus lui ont tiré dessus, ils ont criblé son corps de balles avant de prendre la fuite, à moto », explique Jean-Paul Badoum, directeur de la communication.

C’est la première fois qu’un maire est ainsi assassiné dans cette province où plusieurs conseillers municipaux, accusés de collaborer avec les forces de sécurité, ont déjà été tués. Les opérations de ratissage se poursuivaient lundi 9 avril pour retrouver les assaillants. « Il est possible qu’ils soient partis au Mali », explique Jean-Paul Badoum qui relève en tout cas que « les assaillants savaient où le maire habitait. Ils connaissaient ses habitudes pour venir l’abattre comme cela devant chez lui ».

En novembre dernier déjà, le commissariat de cette petite ville avait été attaqué. Des hommes en armes avaient incendié le bâtiment. Dans un tweet, le président Roch Marc Christian Kaboré a condamné « énergiquement l’assassinat lâche et ignoble » du maire de Koutougou.

Publicités