Psychologie : Si vous avez déjà rêvé de faire l’amour, vous devez être informé de ceci

Que nous soyons célibataires ou en couple et peu importe à quel point nous sommes dévoués à notre partenaire, on ne peut pas éviter les rêves érotiques. Nous sommes nombreux à en faire mais moins à l’avouer lorsque cela se produit. Cependant, nos rêves dévoilent certaines choses sur notre état psychique et parfois sur notre sexualité. Ils nous permettent de nous soulager du stress, de libérer nos peurs et surtout d’équilibrer nos désirs.

Faire un rêve érotique, n’est pas un signe de perversité mais démontre au contraire, que la personne qui en fait, est en bonne santé et capable de satisfaire des pulsions inconscientes. Le rêve érotique est un véritable objet de libération et permet à l’individu d’accomplir des besoins enfouis et donc de mieux s’épanouir dans la vie quotidienne. Selon un rapport de l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), 70% de femmes contre 80% des hommes en France, affirment faire des rêves érotiques au moins 1 à 2 fois par an.

A quel âge se manifestent les rêves érotiques ?

C’est à partir de l’adolescence que ces rêves commencent à apparaitre. C’est une expérience excitante et stimulante. En effet, durant cette période de la vie, on laisse place aux sentiments amoureux, amplifiés par un chamboulement hormonal. Les adolescents font des rêves érotiques fréquents lorsqu’ils sont excités pendant leur sommeil, allant de 5 à 10 rêves par an.

Alors que les femmes sont plus susceptibles d’en avoir pendant l’ovulation en raison de la hausse du taux d’hormones et par conséquent de la libido.

Comment se manifeste un rêve érotique ?

Avoir un orgasme pendant le sommeil, peut paraître étonnant. En effet, pour ce faire, beaucoup d’efforts sont déployés. L’analyste des rêves, Lauri Quinn Loewenberg, a révélé que notre corps ne peut pas distinguer entre le moment où nous rêvons et le moment où nous dormons. Pendant notre sommeil, notre cortex préfrontal n’est plus actif et nous ne sommes pas conscients que nous rêvons. Ainsi, nous faisons la même expérience avec un cauchemar lorsque nous nous réveillons en sueur, le cœur battant. Il en va de même avec un rêve érotique lorsque nous atteignons l’orgasme.

Lauri Quinn Loewenberg déclare de ce fait, qu’il ne s’agit pas seulement que de réactions physiques. En effet, le cerveau envoie des signaux à nos terminaisons nerveuses, qu’un acte sexuel est en train de se produire. Ainsi, il réagit comme si c’était réel. Le sang afflue dans le vagin ou le pénis, se contracte pour finalement arriver à l’orgasme. Ce dernier peut réveiller certaines personnes s’il est intense.

Combien de fois avons-nous des rêves sexuels ?

La sexologue  Jess O’Reilly, a révélé suite à  une étude que les hommes d’un jeune âge rêvent de sexe neuf fois par an en moyenne, alors que beaucoup de gens n’en ont pas du tout. Une théorie suggère que les rêves érotiques sont causés par une activité accrue dans le système dopaminergique (le centre de récompense du cerveau), et une inactivité du cortex préfrontal, qui contrôle souvent les pulsions sexuelles d’une personne.

Peut-on interpréter autrement les rêves érotiques ?

Les rêves  érotiques ne sont pas forcément le reflet de nos envies sexuelles. Ils peuvent aussi avoir des interprétations psychologiques. D’après Loewenberg, les rêves érotiques puisent leur contenu dans les désirs refoulés et dans l’accumulation du vécu. Lorsque nous rêvons de sexe avec une personne qui n’est pas proche de nous, il serait probable que nous devions incorporer quelque chose dans notre propre vie ou notre comportement. Par ailleurs, rêver de faire l’amour avec un inconnu ne signifie pas forcément le désir de tromper notre partenaire dans la vie mais plutôt le besoin de lâcher prise et de moins exercer de contrôle sur notre vie. Avoir le souhait de libérer un désir qui va au-delà du sexe.

Nathalie Giraud Desforges, psychanalyste, affirme par ailleurs, que le rêve érotique peut se cacher derrière des images non sexuelles, en prenant par exemple la forme d’un objet phallique, d’un serpent pour le sexe masculin ou d’un chat pour le sexe féminin. C’est l’interprétation de ces rêves qui fait toute la différence. On s’aperçoit que le rêve raconte autre chose que ce nous croyons.

Selon Freud, on est tous les personnages du rêve. La personne avec qui on fait l’amour dans le rêve, l’objet ou l’animal qui y apparaissent, dénotent quelque chose que l’on voudrait être, que l’on veut valoriser en soi ou un désir que l’on voudrait accomplir. Le rêve érotique n’a pas uniquement une connotation sexuelle, il peut surtout expliquer un mal-être et constituer un indice sur les angoisses cachées, les désirs refoulés non réalisés et les blocages gardés dans l’esprit d’une personne.

Publicités