Avec Dieu, la fin est un nouveau commencement.

Dans mes moments d’intimité avec Dieu, alors que je pense à ce que Jésus a fait pour moi, il m’arrive parfois de me demander : « Mais Seigneur, pourquoi a-t-il fallu que Jésus meure et souffre d’une façon si atroce ? »

La Bible pose la question autrement : « Ne fallait-il pas que le Messie souffre ces choses et qu’il entre dans sa gloire ? » (Lire Luc 24.26.)

Oui, IL FALLAIT que notre Sauveur endure ces terribles souffrances. Pourquoi ? Parce que sa mort, l’accomplissement de sa mission, fait de nous des fils et des filles de Dieu…!

Parce que sa mort amène une puissance de vie – éternelle – avec laquelle rien ni personne ne peut entrer en compétition. Ainsi, la fin de la vie de Jésus marque le début de la nôtre avec lui…!

Alors quand vous aussi devrez passer par des moments d’abandon, pensez à ceci : tout comme la chenille, parfois, il faut accepter qu’une chose meure, pour qu’une autre, bien plus magnifique et puissante, prenne vie et porte du fruit.

Oui, je le sais, cela semble fou, mais c’est pourtant vrai : de la mort peut jaillir la vie. Et si la fin, c’était le début ?

Publicités