Pierre-Claver Mbonimpa :« En Suède, je serai heureux de rencontrer une diaspora engagée »

A quelques heures de recevoir un diplôme Honoris Cause de la part de deux grandes universités belges, Pierre Claver Mbonimpa s’est exprimé sur sa visite en Suède ce samedi.

Mutama dit attendre avec beaucoup de joie sa rencontre avec une diaspora qu’il connaît déjà, car ce sera sa seconde visite. «  Dans ce pays, nos compatriotes sont bien organisés et suivent de près la situation de leur pays d’origine », explique Pierre-Claver Mbonimpa. Comme il le fait lors de toutes ces rencontres, Mutama brossera un tableau de la situation des droits de l’Homme au Burundi.

« Au moment où le Burundi vit des moments particuliers de son histoire, ce sera aussi l’occasion d’échanger, de réfléchir avec nos compatriotes », indique encore le militant des droits de l’Homme. A la demande de la diaspora burundaise de Suède, Pierre Claver Mbonimpa présentera et dédicacera également son livre « Rester debout » écrit par le journaliste et écrivain Antoine Kaburahe qui sera de la partie aussi.

M. Kaburahe estime que depuis quelque temps les Burundais sont très intéressés par des ouvrages sur leur pays. « A travers la vie d’un homme, Pierre Claver Mbonimpa, ce livre permet aussi de comprendre une certaine histoire du Burundi », constate Antoine Kaburahe. Pour le journaliste-écrivain, cette quête de la vérité est la « clef d’une réelle réconciliation, car ceux qui manipulent l’histoire profitent de la méconnaissance  de notre passé».

Interrogé pourquoi lors des conférences certains participants ne souhaitent pas être pris en photo, M. Kaburahe relativise. «  Avec l’explosion des réseaux sociaux, les gens veulent garder le contrôle de leurs images et on peut les comprendre . » D’après lui, les organisateurs font en sorte que « personne ne soit pris en photo sans son consentement .  En général tout se passe bien », conclut-il.

Rappelons que depuis la sortie de son livre, M. Mbonimpa et l’auteur ont déjà été invités par les diasporas burundaises de Suisse, Canada (Montréal, Calgary, Ottawa et Toronto), New York, Washington et Texas.

A chaque fois, les Burundais de la diaspora réservent un accueil très chaleureux à Mutama et les rencontres sont toujours enrichissantes.

Publicités