Voici comment vous endormir profondément en seulement 30 secondes !

Faisant partie des fonctions vitales de l’organisme, le sommeil est souvent mis à rude épreuve. Entre le stress, les pathologies chroniques ou encore l’activité cérébrale incessante, il est compliqué de s’endormir. Mais alors, comment faire pour retrouver un sommeil paisible ? Il suffit d’utiliser cette méthode rapide et efficace !

Notre vie est rythmée par le cycle du sommeil. Cela se caractérise par quatre phases de sommeil comprenant : l’endormissement, le sommeil lent léger, le sommeil lent profond et le sommeil paradoxal. Ces phases se répètent en 3 à 5 cycles d’environ 90 minutes, qui se succèdent durant la nuit.

Le sommeil et le cerveau

Actuellement, le sommeil est reconnu comme une réelle forme d’activité cérébrale. En effet, divers groupes de neurones interviennent durant chaque phase de sommeil, que ce soit pour le relâchement des muscles ou encore pour la régulation du sommeil. Le fait de dormir s’explique par l’action d’un réseau complexe de neurones, localisé dans différentes aires du cerveau et non pas dans un centre unique de sommeil ou de veille. De plus, notre organisme produit des substances qui s’accumulent durant la phase d’éveil, afin de faciliter l’endormissement, comme la sérotonine ou certaines protéines hypnogènes qui sont sécrétées par l’hypothalamus, c’est-à-dire une petite région, située au cœur du cerveau, impliquée dans la régulation de fonctions vitales (faim, soif, température corporelle, sommeil) et de comportements émotionnels et sexuels.

Toutefois, cette activité cérébrale spécifique au sommeil peut être perturbée par différents facteurs, à la fois psychologiques (stress, anxiété, dépression), physiologiques (activité physique intense le soir, excès de caféine, prise de médicaments), environnementaux (bruit, luminosité, horaires décalés) ou encore pathologiques (maladie, fièvre, fatigue chronique).

Les conséquences sont alors visibles par des troubles du sommeil qui impactent la qualité de vie, l’humeur, le système immunitaire, le poids, le métabolisme, les performances et le fonctionnement du cerveau. D’ailleurs, une étude réalisée par l’Université de Tel Aviv (Israël) montre que le manque de sommeil est à l’origine d’un ralentissement de l’activité cérébrale. Les neurones se trouvant dans le lobe temporal, soit la partie du cerveau associée au langage, à la compréhension orale, à l’audition, à la mémoire, les émotions et la vue, sont les plus impactés. De plus, la vigilance est perturbée, ce qui augmente les accidents.

Ainsi, il est essentiel d’avoir un sommeil de qualité et de réussir à s’endormir correctement. Mais comment faire ? Voici une technique rapide et efficace !

S’endormir en 30 secondes, c’est possible ! 

Cette technique d’endormissement en moins de 30 secondes se base sur un processus à long terme d’entraînement au sommeil. À la fin de cet entraînement, vous serez apte à vous endormir automatiquement et sans difficulté.

La première étape consiste à réaliser des siestes ne dépassant pas 20 minutes. Les micro-siestes restaurent le fonctionnement du système immunitaire tout en réduisant le stress d’après une recherche scientifique américaine publiée dans le Journal Of Clinical Endocrinoogy & Metabolism. Ces siestes de courtes durées permettent donc de lutter contre les conséquences des troubles du sommeil et de retrouver un cycle normal et sain, ce qui à long terme améliore les capacités d’endormissement et la qualité du sommeil. Cependant, il faut veiller à bien respecter cette durée de 20 minutes afin que la sieste soit optimale.

La seconde étape réside dans le respect de son horloge biologique. En effet, il convient de se réveiller et de se coucher chaque jour à la même heure, que ce soit durant la semaine ou le week-end. Une équipe de chercheurs de l’Université de Pittsburgh (Pennsylvanie, États-Unis) a mis en avant le fait qu’un décalage, aussi minime soit-il, dans les heures de sommeil par rapport au rythme circadien augmente le risques de souffrir de maladies. Par ailleurs, cette habitude permet au cerveau de réagir positivement et systématiquement à l’endormissement. Ainsi, il vous sera possible de vous endormir rapidement, en moins de 30 secondes, dès lors que vous en aurez besoin, c’est-à-dire pour une micro-sieste ou une bonne nuit de sommeil.

La troisième étape s’illustre par une période d’adaptation et un changement de mode de vie. En plus des micro-siestes et des horaires de coucher, veillez à avoir une alimentation variée et équilibrée ainsi qu’à pratiquer une activité physique régulière. Par ailleurs, vous pouvez avoir recours à d’autres moyens naturels de relaxation qui améliorent la qualité de votre sommeil, comme la méditation ou l’utilisation de plantes (lavande, camomille, verveine).

La durée de cet entraînement varie d’une personne à l’autre mais sachez qu’à terme, vous pourrez retrouver un sommeil de qualité en vous endormant en moins de 30 secondes car votre cerveau se sera adapté à ces nouvelles habitudes.

Publicités