Le major Pierre BUYOYA ressort ses griffes contre les tutsi

PIERRE BUYOYA RESSORT SES GRIFFES CONTRE LES TUTSIS

Pierre Nkurunziza a de la chance. Ses opposants n’arrivent pas à s’entendre pour l’évincer du pouvoir. Chaque fois qu’il y a une forte pression contre lui, il y a toujours des initiatives qui surgissent pour assurer sa défense et intensifier la souffrance des burundais. La dernière en date, c’est le recrutement en cours dans les milieux des anciens militaires tutsis (Ex FAB) et de la jeunesse de cette ethnie, particulièrement ceux qui ont bénéficié du Service Militaire Obligatoire (SMO). Cette campagne est commanditée par le Major Pierre Buyoya. Il se réveille trois ans après le début de la crise, sous prétexte que ces burundais sont les cibles privilégiés du régime Nkurunziza.

Mème s’il n’arrive pas encore à convaincre massivement ces tutsis, ils devraient se souvenir que le Major Pierre Buyoya reste le cerveau de toutes ces crises interminables, observées depuis les massacres de Ntega et Marangara en août 1988. Il n’a rien construit de durable pour le pays pendant seize longues années « noires » à la présidence de la République. C’est bien lui qui s’était engagé à humilier, fragiliser et décrédibiliser les anciennes FAB par tous les moyens. Toutes les recettes lui étaient bonnes pour franchir ce cap et éradiquer toute menace potentielle contre son régime.

Ce pyromane a effectivement réussi son coup. Il tente de continuer sur la même lancée, en se mettant au chevet de Pierre Nkurunziza et de son régime. Cette fois-ci, il se bat aussi pour entretenir son impunité dans le coup d’Etat du 21 octobre 1993 et dans l’assassinat du Président Melchior Ndadaye. Sans ce putsch et ses implications plurielles sur la vie nationale, le Burundi ne serait pas descendu aux enfers à ce niveau! Le Major Pierre Buyoya reste donc l’alpha et l’oméga de tous ces malheurs que les burundais traversent depuis exactement trois décennies. Par sa ruse, son hypocrisie et ses contacts, il parvient néanmoins à charmer encore une partie de l’opinion nationale et internationale.

C’est pourquoi cette jeunesse tutsie et ces ex FAB qui l’affectionnent tellement, doivent absolument ouvrir grandement leurs yeux et leurs oreilles, interroger profondément leurs coeurs et tourner sérieusement leurs cerveaux, afin de connaître finalement qui est le Major Pierre Buyoya, son mode opératoire et ses ambitions politico-juridiques ? Même s’il s’engage désormais à supporter financièrement les besoins primaires de ses nouveaux recrus, il n’a aucune intention de chasser Pierre Nkurunziza du pouvoir. Il ne veut que déstabiliser les autres mouvements politico-militaires en place, tenter d’ethniser la crise burundaise et préparer le sabotage du futur gouvernement qui aura réussi à renverser par les armes, son dauphin, Pierre Nkurunziza.

Le sort que le Major Pierre Buyoya a réservé à ses anciens milices tutsi des années 1993-1996, les Sans-échecs et les Sans défaites, ainsi qu’aux ex FAB, pendant et après les négociations pour l’Accord Global de Cessez-le-feu et lors de la formation de la Force de Défense Nationale du Burundi (FDNB), devrait inspirer les uns et les autres pour prendre leur décision finale. Le Major Pierre Buyoya, c’est un label politico-sécuritaire mafieux, toujours explosif!

Publicités