Attentat-suicide contre des chefs religieux à Kaboul, au moins 7 morts

Au moins sept personnes ont été tuées et plusieurs blessées dans un attentat-suicide visant lundi un rassemblement de religieux à Kaboul, qui venaient de proclamer une fatwa contre le terrorisme, ont annoncé des sources officielles.

« Vers 11h30 (09H00 HB) une attaque-suicide a visé le district PD5 où une réunion d’oulémas venait de prendre fin. L’attaque s’est produite à l’extérieur » de la tente, alors que les participants s’apprêtaient à quitter les lieux, a précisé le porte-parole du chef de la police de Kaboul, Hashmat Stanikzai.

« Il y a des victimes, morts et blessés », a ajouté M. Stanikzai à la chaîne de télévision Tolo News.

Aucune groupe n’a pour l’instant revendiqué l’attentat, quand les talibans et la branche de l’Etat islamique sont très actifs dans Kaboul.

Une source de sécurité a confié à l’AFP que le kamikaze avait « déclenché sa charge dans la rue, près de l’entrée de la tente où les oulémas étaient rassemblés et ont délivré une fatwa contre le terrorisme et les attaques-suicides ».

Selon les médias locaux, au moins 3.000 religieux ont assisté à cette conférence.

Un porte-parole du gouvernement a publié sur Twitter le contenu de la fatwa, un décret religieux déclarant « les attaques-suicides et les explosions contraires à l’Islam et un péché majeur ».

« Les guerres en cours en Afghanistan n’ont aucun fondement légal, seuls les Afghans en sont victimes. Elles n’ont aucune valeur religieuse ou humaine », précise le texte.

Publicités