Le président burundais appelle à une indépendance économique véritable

Le président burundais, Pierre Nkurunziza, a déclaré dimanche, dans un discours à la Nation à l’occasion de la fête de l’indépendance, que cette indépendance politique devrait conduire le pays à une indépendance économique véritable.

La fête de l’indépendance est célébrée cette année sous le thème : « Consolidons l’indépendance dans l’unité et l’amour du travail, source du développement ».

« Chacun de nous devrait se poser la question de savoir ce qu’il faut faire pour consolider cette indépendance. La réponse se trouve dans ce thème. Nous devons travailler en synergie pour atteindre cette fois-ci une indépendance économique véritable et tous les atouts sont là pour y parvenir », a déclaré le président Pierre Nkurunziza.

Parmi ces atouts, il a cité une population nombreuse et laborieuse, des terres fertiles, un riche réseau hydraulique, un bon climat où la pluie dure neuf mois successifs, divers minerais et autres.

Pour atteindre cette indépendance économique, le chef de l’Etat a indiqué que son gouvernement va continuer à fournir à temps les engrais chimiques, à lutter contre les insectes qui attaquent les plantes et les animaux, à lutter contre la sécheresse et l’érosion, et à promouvoir les cultures d’exportation pour avoir des devises nécessaires pour le développement du pays sans toujours compter sur les aides extérieures.

Il a promis également que la construction des barrages hydro-électriques va continuer de même que le projet de l’énergie solaire et éolienne, à côté de beaucoup d’autres projets en cours ou à venir.

« Tout cela doit nous conduire à l’indépendance économique véritable pour être souverain et bien préparer l’avenir de notre pays. Il ne nous reste qu’à utiliser l’intelligence et la sagesse que Dieu nous a données », a souligné M. Nkurunziza.

En outre, a-t-il dit, « un Plan de Développement Durable 2018-2027 vient d’être élaboré par une équipe de 70 experts et tous ceux qui voudront investir au Burundi ou appuyer les Burundais devront obligatoirement se référer à ce plan ».

Il a profité de l’occasion pour mettre en garde les dirigeants qui, à l’approche des élections ou pendant la période des élections, ont tendance à dilapider les caisses et chaque dirigeant a été appelé à arrêter des mesures pour lutter contre cette tendance, chacun d’eux devant être exemplaire et devra présenter le rapport à la fin de chaque mois.

« Celui qui ne le fera pas aura montré sa complicité et s’exposera à des sanctions », a averti le président.

Il a remercié les Burundais qui ont combattu pour l’acquisition de l’indépendance du Burundi, à commencer par le héros de cette indépendance, le prince Louis Rwagasore qui a été assassiné par les ennemis du Burundi quelques mois avant l’acquisition de cette indépendance le 1er juillet 1962.

Publicités