Elections 2020 : Près de 5 milliards de Fbu attendus des non-salariés par an

La campagne de collecte a été lancée jeudi 5 juillet dans la zone Gatumba, commune Mutimbuzi en province de Bujumbura. La commission de collecte est déjà sur pied d’œuvre.

Plus de 2 millions de ménages, plus de 460 mille élèves et plus de 480 mille étudiants, tel est l’effectif concerné par la campagne de collecte des contributions aux élections de 2020 auprès de la catégorie des non-salariés.

63 mille carnets contenant chacun 50 récépissés ont été distribués aux représentants des provinces lors du lancement de cette campagne. Terence Ntahiraja, assistant du ministre de l’Intérieur, les exhorte à faire preuve de responsabilité dans la gestion de ces carnets : «Leur effectif est connu, le montant supposé correspondre aux récépissés délivrés, également». D’après lui, la commission chargée de la collecte des contributions est en mesure de repérer les traces en cas de détournement.

Pour Nestor Bimenyimana, membre de la commission, près de 5 milliards de Fbu seront collectés chaque année. 43 mille carnets sont prévus pour les ménages, chacun rapportant 100 mille Fbu. Les 20 mille carnets restant sont réservés aux contributions des élèves et étudiants en âge de voter.

Pour rappel, l’ordonnance conjointe des ministères des Finances et de l’Intérieur fixe à 2 mille Fbu et mille Fbu par l’an respectivement pour la contribution par ménage et par élève ou étudiant. Ils sont tous dans la catégorie dite «citoyens non-salariés».

Les administratifs s’inquiètent

Différents participants au lancement de la campagne ont soulevé moult inquiétudes. Gad Niyukuri, gouverneur de la province de Makamba, estime qu’il est difficile de demander une contribution aux fonctionnaires.

Il rappelle que ces derniers contribuent mensuellement par le biais des retenues sur salaires. «Comment réagirons-nous s’ils avancent ce motif comme raison de non-contribution dans le cadre de cette campagne ?».

Les modalités de collecte chez les élèves qui sont actuellement en vacances préoccupent cet administratif. «S’ils étaient dans leurs établissements scolaires, nous leur exigerions de s’acquitter des contributions comme on le fait pour le minerval».

De son côté, Juvénal Bigirimana, gouverneur de Rumonge, redoute des fraudes : «Ces carnets sont faciles à falsifier, il peut y avoir des gens qui en produire des copies pour escroquer les citoyens».

L’assistant du ministre de l’Intérieur n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. «Cette collecte concerne tous les ménages sans exception aucune. Personne ne peut s’y soustraire prétextant avoir contribué autrement». Avant d’ajouter : «La sélection ferait par ailleurs un désordre».

Au chapitre des difficultés de collecte auprès des élèves en vacances, Térence Ntahiraja de l’Intérieur tranquillise : «La collecte se poursuivra en décembre, ceux qui ne se seront pas acquitté des contributions en cette campagne de juillet pourront le faire à ce moment».

Quant à la possibilité de fraude, M. Ntahiraja ne s’y oppose pas. Ainsi, il appelle à la vigilance.

Pour rappel, le budget des élections de 2020 est provisoirement estimé à 70 milliards de Fbu. Jusqu’au 31 mai dernier, plus de 17 milliards de Fbu avaient été collectés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s