Guerres: Des frappes syriennes et russes d’une intensité inédite sur Deraa

Le régime syrien et son allié russe ont mené jeudi avant l’aube des frappes d’une intensité inédite depuis le début de l’offensive contre les secteurs rebelles de la province de Deraa, selon une ONG et un correspondant de l’AFP dans la ville éponyme. Des « centaines » de missiles et de barils d’explosifs ont été lancés par les aviations syrienne et russe sur les zones rebelles, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), après l’échec des négociations entre les rebelles et la Russie qui cherche à convaincre ces derniers de rendre les armes.

« Les avions syriens et russes tentent de transformer ces zones en enfer », a affirmé le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane, en parlant d’un « bombardement hystérique sur la province de Deraa dans une tentative de faire plier les rebelles après leur refus de se soumettre aux conditions russes pour un arrêt des combats, lors du dernier round de négociations mercredi ».

« Il s’agit de la nuit la plus dure et la plus violente depuis le début de l’offensive barbare du régime syrien et des forces d’occupation russes », a écrit sur Twitter le militant syrien Omar al-Hariri, présent dans la ville de Deraa. Les forces du régime s’attaquent intensément aux zones rebelles du sud du pays depuis le 19 juin. A la faveur de ces bombardements, les forces du régime ont réussi, pour la première fois depuis plus de trois ans, à prendre le contrôle d’un poste de sécurité à la frontière avec la Jordanie.

Réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU jeudi

Mercredi, les rebelles présents dans le sud de la Syrie avaient annoncé que les négociations menées sous l’égide de la Russie avaient échoué. Les négociations auraient trébuché sur la demande de la Russie d’un abandon immédiat et en une fois de toute l’artillerie lourde des rebelles. Quelques heures après cette annonce, les raids du régime avaient repris sur plusieurs localités de Deraa, mercredi soir.

La situation dans le sud-ouest de la Syrie fera l’objet d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU jeudi.

Publicités