Que nos compatriotes soient toujours les bienvenus dans leur pays natal !

Après avoir pris la route de l’exil,  les réfugiés burundais continuent de regagner, de leur plein gré, le Burundi, leur pays natal, arrivant de façon progressive, notamment des pays voisins et dont les derniers en date sont venus, mercredi dernier, du Kenya, précédant d’autres devant arriver avant la fin du mois de juillet 2018. Qu’ils soient toujours les bienvenus dans leur pays où la paix et la sécurité sont, aujourd’hui, une réalité tangible ! Que nos frères et sœurs soient les bienvenus dans un pays, leur pays, où le peuple burundais vient de se doter d’une nouvelle Constitution, après un vote référendaire qui s’est bien déroulé en toute sérénité et en toute liberté. Qu’ils soient les bienvenus dans  un pays, leur pays, qui vient de célébrer dans une joie et une allégresse indicibles le 56e anniversaire de son indépendance ! Que nos compatriotes soient les bienvenus dans un Burundi, le leur, où le peuple burundais se prépare, en toute tranquillité aux élections de 2020 ! Qu’ils soient enfin les bienvenus, dans un pays, le nôtre, le leur, où le peuple burundais connaissant bien son chemin, n’est pas dans l’impasse dans un pays où son choix et celui de la paix, rien que la paix!

Après avoir pris la route de l’exil,  les réfugiés burundais continuent de regagner, de leur plein gré, le Burundi, leur pays natal, arrivant de façon progressive, notamment des pays voisins et dont les derniers en date sont venus, mercredi dernier, du Kenya, précédant d’autres devant arriver avant la fin du mois de juillet 2018. Qu’ils soient toujours les bienvenus dans leur pays où la paix et la sécurité sont, aujourd’hui, une réalité tangible ! Que nos frères et sœurs soient les bienvenus dans un pays, leur pays, où le peuple burundais vient de se doter d’une nouvelle Constitution, après un vote référendaire qui s’est bien déroulé en toute sérénité et en toute liberté. Qu’ils soient les bienvenus dans  un pays, leur pays, qui vient de célébrer dans une joie et une allégresse indicibles le 56e anniversaire de son indépendance ! Que nos compatriotes soient les bienvenus dans un Burundi, le leur, où le peuple burundais se prépare, en toute tranquillité aux élections de 2020 ! Qu’ils soient enfin les bienvenus, dans un pays, le nôtre, le leur, où le peuple burundais connaissant bien son chemin, n’est pas dans l’impasse dans un pays où son choix et celui de la paix, rien que la paix!

Nous ne pouvons donc que nous réjouir du mouvement de retour volontaire et progressif des réfugiés burundais aujourd’hui fermement convaincus qu’ils ont été victimes, dans leurs camps d’exil, des spécialistes de la désinformation et de la manipulation de l’opinion internationale, des experts de la déstabilisation dont les rapports mensongers et insultants sur le Burundi ont été régulièrement et vigoureusement dénoncés par le gouvernement et le peuple burundais, tous unis contre les ennemis de la paix, de l’unité, de la démocratie et d’une réconciliation authentique et durable dans notre pays. Que nous payions très cher  leurs sales et basses manœuvres déstabilisatrices, voilà qui est le cadet de leur souci. Leurs sinistres desseins consistent à garder en otages nos compatriotes dans les camps d’exil, en donnant à notre pays, une autre image que celle que toutes les personnalités de bonne foi qui ont visité le Burundi, lui reconnaissent. Qui, sans mauvaise conscience politique affichée, peut s’inscrire en faux contre la déclaration de soutien au Burundi de l’Union parlementaire africaine qui, à l’issue de sa 72e session à Bujumbura, les 22 et 23 mai 2018, quelques jours après le déroulement du référendum constitutionnel, a estimé que l’amélioration de la situation politique, sociale et sécuritaire au Burundi devrait pousser l’Union européenne à procéder à la normalisation de ses relations avec le Burundi et à la levée des sanctions économiques imposées, tout en se réjouissant du retour volontaire des réfugiés burundais dans leur pays natal ? Qu’il nous plaise de vous dire que nous reviendrons chaque fois que de besoin, sur certains passages de cette déclaration de soutien au Burundi de l’Union parlementaire africaine au sein de laquelle sont représentés les peuples d’Afrique ! Qui mieux que les peuples d’Afrique peuvent, du fond du cœur et de la raison, défendre les intérêts légitimes de leurs pays ?

Qu’il nous plaise également de rappeler que le président de la Fédération pour la paix universelle, Thomas Walsh a visité tout récemment notre pays pour lancer la section burundaise de l’association internationale des parlementaires pour la paix. Une activité possible dans un Burundi jouissant pleinement de la paix.Les réfugiés burundais ont donc toutes les meilleures raisons de regagner leur pays natal, le Burundi étant un pays démocratiquement debout, demeurant dans la logique de la paix, de la sécurité et du développement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s