Le régime syrien hisse le drapeau national à Deraa

La région de Deraa a été en mars 2011 le berceau de l’insurrection contre Bachar Al-Assad et le bâtiment de la poste était aux mains des rebelles depuis les premiers jours du soulèvement.

L’armée syrienne a hissé jeudi 12 juillet le drapeau national dans le secteur rebelle de la ville de Deraa, berceau de la révolte contre Bachar Al-Assad en 2011, un geste symbolique illustrant la nouvelle victoire engrangée par le régime et son allié russe.

Un correspondant de l’AFP à Deraa a pu voir un convoi de policiers militaires russes et d’officiers du régime syrien, accompagnés de journalistes, entrer dans le centre de Deraa, chef-lieu de la province du même nom, pour la cérémonie.

Une nouvelle fois, le président syrien a eu recours à une stratégie alliant bombardements meurtriers et négociations parrainées par Moscou, pour faire plier les rebelles dans cette province méridionale, un secteur sensible bordant la Jordanie et la ligne de démarcation avec Israël sur le plateau du Golan, en partie annexé par l’Etat hébreu.

Publicités