RDC: Une maladie inconnue tue 15 personnes en un mois

A peine libérée de sa neuvième épidémie de fièvre hémorragique Ebola, la République démocratique du Congo fait face à une maladie encore inconnue qui a tué une quinzaine de personnes dans l’est depuis début juillet, ont indiqué lundi des sources sanitaires.

« Au cours de ce mois, nous avons enregistré 15 décès sur 26 cas », a déclaré le docteur Alain Musondolya en poste dans la commune rurale de Mangina, à 30 km au sud-ouest de Beni dans la province du Nord-Kivu.

Symptômes

« Les malades viennent avec des vomissements, des selles liquides, des hémorragies nasales et des vomissements de sang. Nous n’avons pas d’intrants pour les soigner et le personnel est exposé à la contamination », a-t-il ajouté. « Nous avons déjà envoyé les échantillons à Kinshasa. Nous attendons le résultat », selon lui.

Dans l’attente des analyses

Le ministre provincial de la santé, Martial Kambumbu, a déclaré qu’il se trouvait dans la capitale pour suivre l’examen des échantillons en laboratoire, et qu’il se prononcerait quand il aurait les résultats.

Mesures d’hygiène

Le maire intérimaire de Beni Modeste Bakwanamaha a demandé à la population « d’observer les règles d’hygiène » et de « ne pas manipuler le corps d’une personne morte de cette maladie ».

Fin de l’épidémie d’Ebola

Kinshasa a officiellement annoncé mardi dernier la fin de la neuvième épidémie de la maladie à virus Ebola sur le sol congolais qui a tué 33 personnes pour 54 cas depuis son déclenchement le 8 mai dans le nord-ouest du pays.

Publicités