Présidentielle en RDC: Emmanuel Ramazani Shadary, candidat de la majorité

C’est l’un des proches de Joseph Kabila, Emmanuel Ramazani Shadary, qui a été choisi, ce mercredi 8 août, pour défendre les couleurs de la coalition au pouvoir lors du scrutin présidentiel prévu en décembre prochain. Joseph Kabila, ne sera donc pas candidat à un troisième mandat consécutif, une candidature qui aurait été inconstitutionnelle.

« Le président Kabila a tenu sa promesse et on vous l’avait bien dit », c’est en substance ce qu’a rappelé Lambert Mende le porte-parole du gouvernement. Ce dernier a annoncé la candidature de la majorité présidentielle en début d’après-midi, en RDC. « J’en viens maintenant à la conclusion des consultations que le président Joseph Kabila Kabange, autorité morale du Front commun pour le Congo, a menées pour dégager un nom de l’oiseau rare qui va représenter notre famille politique à l’élection présidentielle, et derrière lequel nous allons tous nous aligner… », a-t-il commencé.

« Il s’agit du camarade Emmanuel Ramazani Shadary, secrétaire permanent du PPRD, né en 1960 à Kabambare, dans la province du Maniema, secrétaire général adjoint, puis actuellement secrétaire permanent du PPRD. Maintenant, vous me permettrez de ne pas déférer à notre pratique habituelle du jeu des questions et des réponses, parce que je me dois à mon devoir de membre discipliné du Front commun pour le Congo d’aller accompagner monsieur Emmanuel Shadary à la Commission électorale nationale indépendante où on va clôturer la réception des dossiers. Je vous remercie », a-t-il conclu.

Cette candidature est une surprise. Emmanuel Ramazani Shadary ne figurait pas parmi ceux qui alimentaient les rumeurs sur les réseaux sociaux et pourtant « on aurait pu s’y attendre », dit-on en RDC. C’est un fidèle du président Kabila, il est le numéro deux du parti présidentiel derrière le président de la République.

Les nouveaux statuts du parti adoptés cette année, ont créé un poste de président du PPRD, qui n’existait pas. Un poste confié à Joseph Kabila, taillé sur mesure pour lui, et qui devrait lui permettre de continuer à garder la main. C’est un scénario similaire à celui qu’on avait observé en Angola au moment du passage de témoin entre Eduardo Dos Santos et João Lourenço, l’actuel président.

Beaucoup pensaient pourtant que l’indépendance d’esprit affiché par le nouveau chef de l’Etat angolais allait dissuader Joseph Kabila de se lancer sur cette voie, mais non. Au siège du PPRD, la nouvelle a été accueillie par des cris de joie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s