Senegal: Quatre exploitants forestiers disparus en Casamance

Leurs proches craignent la répétition du drame survenu en janvier dernier. Quatorze coupeurs de bois auraient été tués par des hommes armés dans une forêt près de Ziguinchor.

Les personnes disparues depuis dimanche étaient à la cherche d’un fruit sauvage, le « saba senegalensis », très prisé par les Sénégalais.

L’armée et la gendarmerie ont été informées lundi et les militaires ont lancé une opération de ratissage dans la zone pour essayer de les retrouver.

Le porte-parole de l’armée sénégalaise, le colonel Abou Ndiaye, joint par la BBC a confirmé l’information, mais il a déclaré ne pas être dans les dispositions de donner plus de détails.

Ce que craignent les familles c’est la répétition du drame de Boffa-Boyotte survenu en janvier dernier.

Ce jour-là, d’autres exploitants forestiers, 14 coupeurs de bois plus exactement, avaient été abattus par des hommes armés dans une forêt classée près de Ziguinchor.

L’armée avait également lancé des opérations de ratissage. Une vingtaine de personnes avaient été arrêtées.

Elles sont toujours dans l’attente de leur procès.

Publicités