Plus de la moitié des plus pauvres dans le monde vivent désormais en Afrique

L’Afrique subsaharienne concentrait à elle seule 413,3 millions de pauvres sur un total de 736 millions dans le monde, en 2015, selon un rapport de la Banque mondiale.

L’extrême pauvreté recule à l’échelle mondiale, mais la trajectoire est très inégale selon les régions. L’Afrique subsaharienne concentre désormais à elle seule plus de la moitié des personnes vivant avec moins de 1,90 dollar par jour. Soit 413,3 millions d’individus sur un total de 736 millions de pauvres dans le monde, en 2015, selon un rapport de la Banque mondiale (BM) publié mercredi 19 septembre.

<img src= »https://img.lemde.fr/2018/09/19/0/0/1068/942/450/0/0/0/4656571_-4E9doywKQBbhWO0Awu7GpIN.png &raquo; class= »ca-lazy-img__img ca-lazy-img__img–noscript » alt= » »>

Comme le souligne l’institution phare du développement économique, « le combat mené pour éradiquer la pauvreté (…) sera gagné ou perdu en Afrique subsaharienne ». L’échéance pour remporter cette lutte a été fixée à 2030. Le premier des dix-sept objectifs de développement durable (ODD), adoptés par les Nations Unies en 2015, prévoit de faire passer le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté à moins de 3 % de la population mondiale.

Publicités