RDC: Au moins 18 personnes tuées dans une attaque attribuée aux ADF en RDC

Les violences du groupe armé perturbent la lutte contre l’épidémie d’Ebola dans la région de Beni, dans l’est du pays.

Au moins dix-huit personnes ont été tuées à Beni, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), samedi 22 septembre au soir, dans une attaque attribuée par l’armée au « terrorisme » du groupe Forces démocratiques alliées (Allied Democratic Forces, ADF), d’origine ougandaise.

Quatorze civils et quatre militaires sont morts, a indiqué un porte-parole de l’armée dans la région, Mak Hazukai, qui parle également de neuf blessés. « Le territoire et la ville de Beni font face au terrorisme [des] ADF, dont la structure du commandement est tenue par les Ougandais », a-t-il ajouté.

Publicités