La Première Dame du Burundi présente sa vision de l’OPDAD à New-York

Au siège des Nations Unies à New York, se tient une réunion en Assemblée Générale des Premières Dames, membres de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique contre le Sida (OPDAS) sous la Présidence de la Première Dame Burkinabé Sika KABORE. La Première Dame de la République du Burundi Son Excellence Denise Bucumi Nkurunziza a participé dans cette réunion qui a commencé depuis ce lundi 24 Septembre 2018.

Au menu du Jour, il y a avait la présentation du rapport de l’organisation par la secrétaire de l’OPDAS et la présentation du plan Stratégique du 2019-2018 qui a changé l’OPDAS en Organisation des Premières Dames d’Afrique pour le Développement (OPDAD) ainsi les visions des Premières Dames pour ce plan stratégique qui sera adopté par l’Assemblée Générale des Première Dames qui se tiendra en Ethiopie au mois de Janvier 2019.

Dans un document présentant sa vision de l’OPDAD-Burundi, Son Excellence Denise Bucumi Nkurunziza a indiqué que sa vision se concrétiserait dans les missions suivantes :

Dans le domaine de la santé, l’Epouse du Chef de l’Etat Burundais a fait savoir qu’elle va multiplier les efforts dans l’élimination de la transmission du VIH de la mère à l’enfant ; mettre en place un plan annuel de sensibilisation et de mobilisation de la population pour que les personnes Vivant avec le VIH ne soient plus victimes de la discrimination ou de la stigmatisation liées au statut VIH ; intensifier les campagnes de sensibilisation et de mobilisation de toutes les couches sociales et niveaux d’administration sur la Santé Sexuelle de la Reproduction, la réduction de la mortalité maternelle et infantile, la prévention, le diagnostic et la prise en charge du cancer et Contribuer dans le renforcement des administrations et structures sanitaires dans l’amélioration de l’administration des soins de santé et de la santé communautaire en général.

En ce qui concerne l’autonomisation (empowerment) des jeunes et des femmes, l’ OPDAD Burundi va Développer les centres de formation professionnelle existants et en ouvrir d’autres pour les jeunes, plus particulièrement les filles ; arrêter des mécanismes de suivi-évaluation efficaces et rassurants pour que les femmes jouissent de leurs droits et aient accès aux soins de santé, à l’éducation et aux opportunités socio-économiques. Autres activités en vue sont de prioriser l’éducation et la promotion de la santé des femmes pour les rendre plus compétitives au niveau national, régional et international; redynamiser les campagnes de mobilisation des jeunes sur la sauvegarde et protection du patrimoine culturel et le développement de l’esprit patriotique.

La Première Dame du Burundi entend aussi mettre en place des centres d’encadrement des femmes leaders dans les milieux urbains et ruraux pour traiter les thèmes divers relatifs au développement durable et intégré de la femme, de la famille et du pays en général; motiver et faciliter la participation des femmes dans les organes de prise de décisions et d’administration dans tous les échelons et toute la vie du pays  sans oublier la création des chaines de solidarité dans la gestion des projets générateurs des revenus en faveur des femmes ; et élaborer et utiliser scrupuleusement un plan stratégique pour la mobilisation des ressources tant financières que matérielles à travers des techniques de plaidoyer et de lobbying efficaces pour atteindre aux résultats escomptés.

L’ Assemblée Générale des Premières Dames se tient en marge de la 73ème Assemblée Générale des Nations Unies.

Publicités