La GESTION INJUSTE des constructions anarchiques de Bujumbura

Appliquant son rôle de RÉGULATEUR SOCIAL,  le SENAT du Burundi présente un rapport d’enquête sénatoriale, aux Ministres concernés, les confrontant aux INJUSTICES autour de la problématique des constructions anarchiques en mairie de Bujumbura.

Burundi : La GESTION INJUSTE des constructions anarchiques de Bujumbura ( Photo : ABP 2018 )

BUJUMBURA, Lundi 24 septembre 2018 – Pour présenter les résultats d’une enquête sénatoriale sur la problématique des constructions anarchiques en mairie de Bujumbura, le Sénat du Burundi, présidé par l’Hon. NDIKURIYO Réverien, a reçu, à son siège, M. MBONIMPA Freddy, Maire de la ville de Bujumbura, ainsi que 5 Ministres burundais : 1/ M. NTUNZWENIMANA Jean-Bosco, Ministre burundais des Transports, des Travaux publics, de l’Équipement et de l’Aménagement du territoire; 2/ M. RUREMA Déo Guide, Ministre burundais de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage ; 3/ M. MANIRAKIZA Côme, Ministre burundais de l’Hydraulique, de l’Énergie et des Mines ; 4/ M. BUNYONI Alain Guillaume, Ministre burundais de la Sécurité publique et de la Gestion des catastrophes ; et 5/ M. BARANDAGIYE Pascal, Ministre burundais de l’Intérieur, de la Formation patriotique et du Développement local.

Burundi : La GESTION INJUSTE des constructions anarchiques de Bujumbura ( Photo : SENAT.BI 2018 )

Ce rapport a été réalisé par les commissions permanentes du Sénat chargée des questions institutionnelles, juridiques et des droits et libertés fondamentaux et celle chargée des questions économiques de l’environnement, des finances et du budget.

Burundi : La GESTION INJUSTE des constructions anarchiques de Bujumbura ( Photo : SENAT.BI 2018 )

Au Burundi, les sénateurs, face à ces INJUSTICES CONSTATES,  ont recommandé au gouvernement : 1/ D’y effectuer une visite conjointe et immédiate, afin de prendre des mesures rigoureuses pour sauver cette population en danger; 2/ De démolir les constructions anarchiques en mairie de Bujumbura pour se conformer aux normes d’une ville ; 3/ De désaffecter et de réserver, en milieu rural, les espaces non encore bâti à l’agriculture, pour faciliter l’application du plan national de développement qui établit l’agriculture comme un axe principal et prévoit sa mécanisation; 4/ D’enregistrer les espaces verts au nom de l’État; 5/ De disposer des titres de propriété transférés aux communes pour la gestion; et 6/ De revoir les conditions d’octroi des titres d’occupation provisoire par les autorités de la mairie de Bujumbura.

Burundi : La GESTION INJUSTE des constructions anarchiques de Bujumbura ( Photo : SENAT.BI 2018 )

Le Maire de Bujumbura-Mairie et les ministres présents ont promis de travailler en synergie pour mettre en application les recommandations des sénateurs.

Publicités