Les médias rwandais dénoncent une loi sur les caricatures

La loi votée jeudi prévoit une peine de deux ans d’emprisonnement et une amende de plus de mille dollars US contre les contrevenants.

Les professionnels des medias affirment que la nouvelle loi va les empêcher de faire convenablement leur travail.

Les législateurs rwandais considèrent comme une « humiliation » la publication de caricatures représentant une personnalité de l’Etat.

La loi prévoit une peine de deux ans d’emprisonnement et une amende de plus de mille dollars US.

Et la pénalité est double si la personnalité faisant l’objet de la caricature est un député ou un « haut responsable ».

Publicités