Point de presse de la CVR sur les cérémonies d’enterrement dans la dignité des restes humains

«Le travail d’enterrement dans la dignité des restes humains va commencer bientôt »

Le vice-président de la Commission vérité et réconciliation (CVR), Révérend Clément Ninziza, a animé, le jeudi 4 octobre 2018, un point de presse où il a informé le public que, dès ce mois d’octobre, cette commission va organiser des cérémonies d’enterrement dans la dignité des restes humains déterrés récemment dans des fosses communes éparpillées dans différents coins du pays. Il a indiqué que c’est un travail de longue haleine qui s’étendra sur une longue période. 

Le vice-président de la CVR a indiqué que la loi régissant cette commission, dans son article 6, point 1, litera d, stipule que la CVR doit, dans ses missions, mener des enquêtes visant notamment à identifier et cartographier les fosses communes et tout autre endroit d’ enterrement non reconnu par la loi, prendre les mesures nécessaires à leur protection et procéder à l’exhumation éventuelle des corps aux fins d’un enterrement digne. Selon lui, c’est dans cette orientation que la Commission vérité et réconciliation, en collaboration avec la Plateforme nationale de prévention des risques et de gestion des catastrophes, a organisé des travaux d’exhumation des restes humains ensevelis dans une fosse commune de la zone Makamba de la commune Rusaka en province de Mwaro, sur le site de la fosse commune de Mabanda de la province de Makamba, découverte lors des travaux de construction de la RN3 Mabanda-Mugina. Aussi,a-t-il souligné, il est apparu qu’il existe encore d’autres endroits où des ossements humains ont été rassemblés et méritent un enterrement digne. M. Ninziza a informé que la CVR a fait le constat que les victimes des violences du passé se comptent dans toutes les ethnies, tant chez les Hutu, les Tutsi que chez les Batwa. Selon lui, le travail d’enterrement dans la dignité des restes humains va commencer par le site de Kamenge dans la municipalité de Bujumbura, à Mabanda dans la province de Makamba, à Rusaka dans la province de Mwaro, à Bugarama dans la province de Muramvya ainsi qu’à Kivyuka dans la province de Bubanza. « Il va sans dire que la CVR fera la même chose dans les autres localités où sont déjà rassemblés des ossements humains ». En définitive, il a été indiqué que la CVR  a déjà identifié plus de quatre mille fosses communes éparpillées dans tout le pays.

Publicités