Le Président explique la fraude dans le secteur minier

« En 2016, le secteur minier déclarait une production de minerais burundais de 400kg/mois. Puis après un contrôle plus strict de l’Etat, en 2017, le même secteur minier déclarait une production de minerais burundais de 25.000 kg/ mois. » Toutes les activités d’exploitation minière par les coopératives ou autres associations opérant dans le secteur des mines au Burundi :
 C’est la fraude. Les exploitants miniers vendaient frauduleusement les minerais burundais principalement au Rwanda. Et cela causait un grand manque à gagner pour le Burundi. Par exemple, en commune Kabarore, à Kayanza, frontalier du Rwanda, en 2016, les exploitants miniers ne déclaraient qu’une production de minerais burundais de 400kg/mois. Pourtant après le rappel à l’ordre de l’Etat en 2016 aux secteurs miniers et de l’interdiction des exports vers le Rwanda à cause des relations bilatérales tendues actuelles, ce même secteur minier a renfloué les caisses de l’Etat, en 2017, en déclarant 25.000 kg/ mois de production de minerais burundais. Malheureusement, cette fraude de minerais burundais a repris dès février 2018, car l’Etat a remarqué une diminution incroyable des recettes dans ce secteur…
Au Burundi, ce mardi 9 octobre 2018, l’Etat a convoqué tout le secteur minier pour lui demander de régler, endéans une semaine , une ardoise de plus de 4 Millions USD qu’il doit au Trésor Public.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s