Angola: Des migrants fuient l’Angola après une « répression brutale »

Des migrants congolais qui fuient le nord-est de l’Angola indiquent avoir été victimes de violences.

Des dizaines de milliers de personnes ont fui en République démocratique du Congo (RDC) pour échapper aux attaques des forces de sécurité.

Nombre d’entre eux sont des chercheurs de diamants exploitant des mines artisanales à petite échelle.

L’agence de presse Reuters a recoupé des témoignages concernant ces événements relayant des informations selon lesquelles des troupes angolaises avaient pris d’assaut la ville de Lucapa et tué des dizaines de personnes.

Des maisons auraient été incendiées et des biens pillés. L’Angola a nié ces allégations de violations des droits de l’homme.

L’Angola a récemment annoncé des plans visant à lutter contre les activités minières illégales.

Il s’agit pour les autorités de réformer l’industrie minière et en particulier celle du diamant dans le but d’accroître les recettes de l’État.

Publicités