Le Racisme colonial et l’idée de Régicide de la Belgique sont les causes, les motifs, de l’assassinat de Feu RWAGASORE. 

Burundi : Racisme et Régicide, motifs de l'assassinat de Feu RWAGASORE (Photo : ABP 2018 )

Burundi : Racisme et Régicide, motifs de l’assassinat de Feu RWAGASORE (Photo : ABP 2018 ) A la célébration du 57ème anniversaire de l’assassinat du héros de l’indépendance du pays, le Mugamwa ( prince) RWAGASORE Louis, S.E. NKURUNZIZA Pierre, le très populaire Président Africain du Burundi [ http://burundi-agnews.org/inaugurations/ ; http://burundi-agnews.org/tdc/ ], MWAMI Y’UBURUNDI, , Président du Burundi -INGOMA Y’UBURUNDI -, était présent, à la cathédrale Regina Mundi, en compagnie de son épouse, Mme BUCUMI Denise; du Vice-président du Burundi, S.E. SINDIMWO Gaston ; de la Vice-présidente de l’Assemblée nationale du Burundi, l’Hon. NKURUNZIZA Jocky Chantal ; et d’autres personnalités dont les ambassadeurs. Le Président du Burundi a déposé au mausolée du héros de l’indépendance, une gerbe de fleurs sur la tombe de Feu le Muganwa RWAGASORE, assassiné par la Belgique le vendredi 13 octobre 1961.
Voici le communiqué de l’Etat du Burundi à cette occasion : [ http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2018/10/bdi_burundi_communique_feu_rwagasore_2018_govbi.pdf ]

Le Burundi accuse la Belgique d’avoir assassiné le Muganwa Feu Rwagasore. Le mobile, la cause principale de cet assassinat étant le RACISME instauré par la Colonisation née de la Conférence de Berlin, en 1885, qui est un crime contre l’Humanité.
De cela, découlera, la transgression par la Belgique du traité de protectorat qui liait le Burundi, après la première guerre mondiale occidentale (1914-1918), à la Société des Nations, ancêtre des Nations Unis.
Dès le décret belge d’août 1925, la Belgique, unissant le Ruanda-Urundi, appellation coloniale, à sa colonie Congo-Belge, va commencer une réforme administrative du Burundi jusqu’en 1934. C’est pendant cette période, en 1929 précisément, que va naître l’idée du REGICIDE ou de la Fin du Royaume du Burundi ( INGOMA Y’UBURUNDI ) [*].
Dès 1959, le décret intermédiaire belge du 25 décembre 1959, modifié en août-septembre 1960, confirmera le REGICIDE [ http://burundi-agnews.org/histoire/burundi-1959-naissance-des-partis-et-de-la-democratie-occidentale/   ; http://burundi-agnews.org/histoire/burundi-1959-naissance-des-partis-et-de-la-democratie-occidentale/ ].
En 1961, Feu RWAGASORE sera assassiné; puis 1963, les enfants de Feu BARANYANKA; ensuite Feu KAMATARI Ignace en 1964; suivra une tentative d’assassinat du MWAMI MWAMBUTSA en 1965, qui arrivera in extrémiste à fuir; et 1966, la destitution du Royaume et la fuite du Feu MWAMI NTARE V, NDIZEYE Charles ( Tué en 1972 ).
Entre 1965-66, le Royaume du Burundi prendra fin pour devenir la République du Burundi.

[*]  le Résident Belge DEFAWE explique au gouverneur général du Congo belge, qui souhaitait une suppression pur et simple de l’institution du MWAMI dans l’Urundi, et posait la question de savoir si cela occasionnerait des remous sociaux. Le Résident Belge DEFAWE expliqua, concernant Feu MWAMI MWAMBUTSA et son institution, que ” sur le plan pratique, il est inutile de supprimer un roi sans pouvoir réel. Toutes les décisions importantes sont prises par le Conseil de régence présidé par le résident, qui, souligne-t’il, -fut et reste le mwami véritable -” .  SOURCES   Le Burundi, sous administration belge, Joseph Gahama, ACCT KATHALA C.R.A.,1983, p.81 – M. Gahama, l’auteur, tire ce témoignage de “A.P.R.B. Lettre CB n°968/5.11 du résident Defawe au gouverneur général du Congo belge, Kitega, le 2 mai 1929”.

Publicités