Le CNDD-FDD s’étonne de la présence à Arusha en Tanzanie des acteurs burundais clés de l’insurrection burundaise d’avril à mai 2015, recherchés par la justice burundaise.

BUJUMBURA, Mardi 23 octobre 2018 – A partir de son compte Twitter, M. NDAYISHIMIYE Evariste, Secrétaire Général du CNDD-FDD, 1ère formation politique du Burundi avec un Poids électorale [Pe] 2015 de 60,28 %, s’est offusqué de l’invitation des membres de la société civile HIMA  burundaise en exil https://burundi-agnews.org/afrique/burundi-les-asbl-ongs-hima-radiees-en-2015-veulent-une-transition/ou  http://burundi-agnews.org/bilan/burundi-2015-la-societe-civile-hima-burundaise-fer-de-lance-de-la-revolution-coloree/ ], opposant farouche à l’état du Burundi –  INGOMA Y’UBURUNDI -, par l’équipe de la facilitation en Tanzanie ( Initiative née en juin 2015  d’un dialogue interburundais, menée par Mze MUSEVENI, secondé par Mze MKAPA  ).

Voici ses propos : ” A Arusha, la Societé Civile proche de l’Opposition radicale participe activement, autour de l’équipe de la Facilitation, sur l’agenda des élections de 2020 au Burundi en l’absence des partis politiques et du gouvernement du Burundi. Aurait-elle un candidat pour les élections de 2020“.

Publicités