La pollution de l’air tue des milliers d’enfants africains selon l’OMS

Les infections respiratoires causées par la pollution ont causé plus de 500 000 décès chez les enfants de moins de 5 ans dans le monde.

L’exposition aux particules polluantes de l’air ambiant a tué environ 540 000 enfants de moins de cinq ans chaque année dans le monde en 2016, selon l’OMS.

Dans les régions d’Afrique et de la Méditerranée orientale, 100 % des enfants de moins de 5 ans sont exposés à des niveaux des niveaux de pollution de l’air (particules fines PM2, 5) supérieurs aux niveaux recommandés par l’OMS.

Plus d’un décès d’enfant de moins de 5 ans sur quatre est lié à la pollution. En Afrique, les infections aiguës des voies respiratoires liées à la pollution de l’air sont la principale cause de décès chez les enfants de moins de 5 ans.

La mortalité due aux particules en suspension dans l’air est plus importante dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

En cause, l’utilisation généralisée de combustibles et de technologies polluantes pour la cuisine, le chauffage et l’éclairage.

Publicités