Au Kenya, une Italienne a été enlevée par des hommes armés

Bien que rares dans le pays, les enlèvements d’étrangers ont un effet dévastateur sur le secteur crucial du tourisme. Une bénévole italienne a été enlevée dans un village du sud-est du Kenya par un groupe armé qui a ouvert le feu sur les habitants et blessé cinq personnes, a-t-on appris mercredi 21 novembre auprès de la police. « Les attaquants ont tiré sans faire de distinction sur les habitants » avant d’enlever la ressortissante italienne âgée de 23 ans, lors de cette attaque perpétrée mardi après la tombée du jour à Chakama, un village du comté côtier de Kilifi, a annoncé la police dans un communiqué.

« Traquer les criminels »

Trois enfants figurent parmi les blessés, dont un, âgé de 10 ans, a été atteint à un œil. « Ni les raisons de cette attaque ni l’identité des agresseurs n’ont été établies », ajoute la police. Les blessés ont été conduits dans un hôpital et la police « est déployée pour traquer les criminels », poursuit le communiqué. Les enlèvements d’étrangers sont rares au Kenya, mais ils ont un effet dévastateur sur le secteur crucial du tourisme. Une série de kidnappings sur la côte, en 2011, avait été marquée par la mort d’un Britannique et l’enlèvement de son épouse dans une station touristique sur une île. Quelques semaines plus tard, une Française avait été enlevée chez elle dans l’archipel de Lamu. Peu après, des djihadistes armés du groupe radical somalien des Chabab avaient enlevé deux humanitaires espagnols du camp de réfugiés de Dabaab, proche de la frontière somalienne.

Publicités