L’Inde et le Pakistan inaugurent un « couloir de la paix »

La « diplomatie de la religion » doit permettre aux sikhs indiens d’accéder à l’un de leurs lieux saints, mais aussi à Delhi et Islamabad d’amorcer une réconciliation.

Entre l’Inde et le Pakistan, c’est la guerre et la paix. Pendant qu’au Cachemire, les violations de l’accord de cessez-le-feu et les échanges de tirs se multiplient à la ligne de contrôle qui sépare les deux frères ennemis d’Asie du Sud, un « couloir de la paix » a été inauguré, mercredi 28 novembre, dans la province pakistanaise du Pendjab, pour permettre aux sikhs indiens d’accéder à l’un de leurs lieux saints. Situé à seulement 4 kilomètres de la frontière indienne, Kartarpur abrite le mausolée du gourou Nanak, fondateur de la religion sikh.

Le premier ministre pakistanais, Imran Khan, a profité de cette occasion pour prêcher l’amitié avec son voisin indien. « Nos deux pays ont l’arme nucléaire. (…) S’il ne peut y avoir la guerre, quelle alternative y a-t-il à l’amitié ? », a-t-il déclaré à Kartarpur, devant un parterre de plusieurs milliers de sikhs. Shah Mehmood Qureshi, le ministre pakistanais des affaires étrangères, est allé plus loin en qualifiant ce couloir de la paix de « message d’amour et de fraternité ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s