Etats-Unis: Le secrétaire à la Défense claque la porte et tacle brutalement Trump

Au lendemain du retrait des troupes américaines de Syrie, Jim Mattis annonce qu’il quittera ses fonctions en février…

Trump lui a grillé la politesse. Jeudi, le président a annoncé sur Twitter que le secrétaire à la défense Jim Mattis partirait à la retraite en février. Quelques minutes plus tard, l’intéressé a mis les choses au clair : il a présenté sa démission et partira fin février, citant des divergences avec le président américain. Notamment sur la Syrie, au lendemain de l’annonce surprise d’un retrait des troupes américaines, mercredi, et alors que Donald Trump pourrait faire pareil en Afghanistan, selon CNN.

Mattis, vu comme une force modératrice et stabilisatrice à la Maison Blanche face à l’impulsivité de Donald Trump, critique ouvertement le président américain dans sa lettre de démission.

Jim Mattis liste d’abord tous ses principes, notamment sur des « alliances fortes », insistant sur la nécessité de « traiter nos alliés avec respect », entre autres, ceux de l’Otan. Il met en avant le « leadership » américain à la tête « de la coalition de 74 pays Defeat-ISIS (Vaincre-Daesh) » à laquelle participe la France en Syrie. Enfin il lance un avertissement sur la Russie et la Chine, « qui veulent façonner un monde selon leur modèle autoritaire ». Et puis vient le tacle assassin, s’adressant à Donald Trump : « Parce que vous êtes en droit d’avoir un secrétaire à la Défense aux positions plus alignées avec les vôtres, je crois qu’il est de mon devoir de quitter mes fonctions ».

Publicités