Clôture de la prière d’action de grâce organisée par la famille présidentielle fut à la une.

« Dieu va se manifester pour protéger le Burundi contre ses ennemis »

La prière d’action de grâce organisée par la famille présidentielle a été clôturée dans l’après midi du lundi 31 décembre 2018. Le chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza, s’est réjoui du déroulement, durant six jours qu’a duré cette prière d’action de grâce et a révélé quatre actions que le bon Dieu va réaliser pour le Burundi au cours de cette année 2019. En compagnie de son épouse, le chef de l’Etat a prié pour le Burundi et pour le peuple burundais. 

Après six jours de prière d’action de grâce organisée par la famille présidentielle, les cérémonies de clôture ont débuté par un défilé à la tête duquel se trouvaient le président de la République et son épouse, différentes autorités du pays, différentes chorales qui ont animé cette prière ainsi que les représentants des différents services œuvrant dans différentes communes de la province de Ngozi. Dans son discours, le gouverneur de la province de Ngozi, Albert Nduwimana, a remercié le chef de l’Etat et sa famille d’avoir choisi la province de Ngozi pour abriter cette prière d’action de grâce.  Selon lui, ce fût une grande bénédiction pour la province de Ngozi ainsi que pour le Burundi. Au nom de la population de cette province,  il a remis au chef de l’Etat 10 vaches, des moutons, des chèvres ainsi que beaucoup de paniers remplis de produits vivriers. Il lui a remis également un grand portrait du chef de l’Etat et son épouse en train de prier pour le Burundi. Il a remercié tous ceux qui se sont déplacés depuis différentes provinces pour venir se joindre à la famille présidentielle dans cette province.  

Avec l’année 2019, toutes les promesses vont se réaliser 

Dans son discours de clôture, le président de la République, Pierre Nkurunziza, a remercié le Seigneur d’avoir été avec tous ceux qui étaient venus pour prendre part à cette prière. Il a aussi manifesté sa gratitude envers tous ceux qui se sont associés à sa famille durant les six jours qu’a duré cette prière d’action de grâce, envers les chorales et envers les différents prédicateurs qui sont venus de différents milieux pour prêcher la parole de Dieu. Il a également remercié tous ceux qui se sont donné corps et âmes pour que cet événement soit une réussite et aux journalistes qui n’ont ménagé aucun effort pour diffuser à chacun instant, au monde entier,  le déroulement de cette prière d’action de grâce, etc.  Se référant aux Saintes Écritures, le président de la République a annoncé publiquement les quatre promesses que Dieu va réaliser au Burundi au cours de l’année 2019. Selon lui, le bon Dieu va réaliser des miracles au Burundi auxquels les gens ne s’attendaient pas. Sa présence va se manifester d’une autre manière dans le pays pour le protéger contre tous ses ennemis. Il a aussi annoncé que Dieu transforme désormais le Burundi en un lieu de référence pour parler avec Lui et un lieu sûr pour avoir des bénédictions divines. Selon le chef de l’Etat, l’année 2019 sera une année où les Burundais verront toutes les promesses de Dieu se concrétiser. Tenant le drapeau national dans la main et en compagnie de son épouse, le président de la République a prié pour le Burundi et les Burundais. Il a remercié le Tout Puissant de tout ce qu’il a réalisé pour le Burundi et a demandé des bénédictions pour le pays et son peuple. 

Toute œuvre a une récompense équivalente 

Auparavant, l’avant midi de cette journée avait été marqué par la clôture des enseignements du président de la République à l’intention des leaders. Le président Nkurunziza a d’abord saisi cette occasion pour  remercier tous les leaders qui ont suivi ses enseignements du début à la fin et tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, ont contribué à l’organisation et à la réussite de cette prière d’action de grâce. Faisant une vue rétrospective de ce que Dieu avait promis au Burundi lors de la clôture de la prière d’action de grâce de fin d’année 2017 à Kayanza et celle d’août à Karuzi,  il s’est réjoui que tout a été concrétisé. Ses enseignements ont été centrés sur la récompense que Dieu peut attribuer à tout un chacun selon ses œuvres. Il est parti de certains versets bibliques tirés de Apocalypse 22 : 6 -15 et  de Daniel 6 : 18 – 25.  Ces versets disent que le temps est proche, que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille davantage, que le juste pratique encore la justice et que celui qui est saint se sanctifie encore. Celui qui fait du mal à quelqu’un aura un châtiment qui lui est propre et celui qui a été caractérisé par des actes charitables recevra également une récompense équivalente. Il a ainsi invité ces leaders à croire et à avoir confiance en toutes les paroles de Dieu qu’ils ont entendues au cours de cette prière. Il leur a également signifié que cette année 2018 a été une année spéciale pour le Burundi et qu’ils vont recevoir une récompense  pour tout ce qu’ils ont réalisé pour leur pays durant cette année 2018. 

Publicités