Madagascar : le nouveau président Rajoelina a prêté serment

Le président malgache élu le mois dernier, Andry Rajoelina, a pris ses fonctions samedi après avoir prêté serment à Antananarivo devant les neuf juges de la Haute cour constitutionnelle.

Conformément à la constitution, M. Rajoelina a juré “d’exécuter dans la vertu” sa fonction de président de la République de Madagascar et d’utiliser ses pouvoirs “pour garantir et renforcer l’unité nationale et les droits de l’homme”.

“C’est une nouvelle page qui s’ouvre dans l’histoire de la nation et on espère que dans cinq ans, l’unité nationale sera plus renforcée”, a déclaré pour sa part le président de la cour, Jean Éric Rakotoarisoa, durant la cérémonie qui s’est déroulée au stade municipal de Mahamasina.

Pour la première fois de l’histoire de l‘île habituée des crises politiques depuis son indépendance de la France en 1960, l’investiture du président a eu lieu en présence de ses rivaux électoraux et des précédents chefs d’État Didier Ratsiraka, Marc Ravalomanana et Hery Rajaonarimampianina. 

Vendredi, là aussi pour la première fois dans l’histoire du pays, une passation de pouvoir avait été effectuée entre deux présidents élus, MM. Rajaonarimampianina et Rajoelina.

“C’est historique, c’est l’illustration d’une passation de pouvoir démocratique, respect des valeurs républicaines”, avait déclaré devant la presse M. Rajaonarimampianina, à la sortie du palais présidentiel.

L‘élection présidentielle dont le deuxième tour s’est tenu le 19 décembre a été le théâtre d’une lutte féroce entre MM. Ravalomanana et Rajoelina.

Au pouvoir depuis 2002, le premier avait été contraint de démissionner en 2009 face à une vague de manifestations violentes fomentées par le second, à l‘époque maire d’Antananarivo.

Ce dernier avait ensuite été installé par l’armée à la tête d’une présidence de transition qu’il a quittée en 2014.

Publicités