«Le Burundi n’a pas été l’obstacle à la nomination du président Kagame»

Bujumbura ne s’est pas opposé à la désignation du chef d’Etat rwandais comme président en exercice de la Communauté Est-africaine. «Le Burundi a pris acte de la nomination du président Kagame. Il n’y a pas eu d’objection», a déclaré Gaston Sindimwo, Premier vice-président de la République du Burundi à nos confrères de la Radio locale, Rema FM.

C’est à la suite du Sommet des chefs d’Etat de cette communauté tenu ce vendredi 1er février à Arusha en Tanzanie. Il y avait représenté le président Nkurunziza qui n’avait pas fait le déplacement.

D’après lui, la position de Bujumbura a surpris plus d’un : «Tout le monde s’attendait à l’opposition du Burundi». Le Premier vice-président de la République avance entre autre raisons la volonté des chefs d’Etat : «Ils l’ont voulu ainsi. Nous ne pouvions pas dire non».

Pour rappel, le président rwandais succède à son homologue ougandais, Yoweri Kaguta Museveni.

Publicités