L’Iran dévoile un nouveau missile balistique d’une portée de 1.000 km

Les Gardiens de la Révolution islamique ont dévoilé jeudi « un nouveau missile balistique » d’une portée de 1.000 km, selon l’agence de presse de l’armée idéologique de l’Iran.

Le nouveau missile, appelé « Dezfoul », est un modèle plus récent que le Zolfaghar, qui avait une portée de 700 km, a indiqué le général de brigade Amirali Hajizadeh, commandant de la force aérospatiale des Gardiens de la Révolution, selon l’agence Sepah.

Le missile de croisière « Hoveizeh »
L’Iran avait déjà annoncé samedi avoir testé avec « succès » un missile de croisière « Hoveizeh », d’une portée supérieure à 1.350 km, une annonce coïncidant avec le 40e anniversaire de la Révolution islamique.

La présentation du nouvel engin jeudi a été faite dans une usine de production de missiles qui n’a pas été localisée par l’agence Sepah.

Les inquiétudes de l’Occident
Les programmes balistiques de la République islamique inquiètent les Occidentaux qui accusent l’Iran de vouloir augmenter la portée de ses missiles et de déstabiliser le Moyen-Orient, et Israël, ennemi juré de Téhéran. Certains officiers généraux iraniens affirment régulièrement souhaiter la destruction de l’Etat hébreu.

L’Iran répète que ses programmes de missiles répondent à une question de sécurité nationale, qu’ils n’ont qu’un but défensif et que cette question n’est pas négociable.

Publicités