Le pape François s’étonne de ne pas entendre plus de péchés contre l’environnement en confession

Le souverain pontife exhorte les catholiques à prendre conscience de ce type de péchés

Le pape François a appelé samedi les fidèles à prendre conscience de leurs péchés contre l’environnement, évoquant son étonnement d’en entendre rarement parler en confession.

« Quand j’administre le sacrement de réconciliation (la confession) -et aussi quand je le faisais avant-, c’est rare que quelqu’un s’accuse d’avoir fait violence à la nature, à la Terre, à la Création », a déclaré le pape en recevant des experts en théologie morale.

« La responsabilité de chaque personne »

« Nous n’avons pas encore conscience de ce type de péché s », a-t-il regretté, en évoquant « le cri de la terre, violée et blessée de mille manières par une exploitation égoïste ».

« La dimension écologique est une composante imprescriptible de la responsabilité de chaque personne et de chaque nation », a insisté le pontife argentin, qui avait consacré en 2015 l’encyclique « Laudato si » à la sauvegarde de la planète.

Publicités